Deuxième abandon de suite pour Siméon après une épreuve galère à Assen

partages
commentaires
Deuxième abandon de suite pour Siméon après une épreuve galère à Assen
Par :
5 juil. 2018 à 17:00

Le pilote belge a rencontré les pires difficultés aux Pays-Bas, et a été contraint de passer deux fois par les stands en course avant de jeter l'éponge.

Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing

Après une dernière manche encourageante en Catalogne, suivie d'une journée d'essais prometteuse, Xavier Siméon nourrissait de grandes ambitions pour la course disputée le week-end dernier sur le circuit d'Assen.

Il est vrai que le pilote Avintia s'est par le passé souvent montré rapide au sein de "la Cathédrale" et, avec la présence de nombreux fans belges, celui-ci avait bien l'intention de bien faire sur ce qui pouvait être considéré, à bien des égards, comme sa manche à domicile.

Las, c'est au contraire à un week-end galère auquel a été confronté Siméon. Après une première journée dédiée comme à l'accoutumée à la bonne appréhension de la piste et à la prise de repères au guidon d'une MotoGP, celui-ci a rencontré de nombreuses difficultés sur sa Desmosedici, notamment dans les virages lents.

Lointain 23e en qualifications, et devançant seulement un Franco Morbidelli qui allait devoir déclarer forfait pour la course, le Belge ne cachait déjà pas sa déception samedi. "Rien n'a fonctionné. Nous avons essayé différentes choses sur la moto, mais mes progrès n'étaient pas suffisants", a-t-il ainsi maugréé. "La moto est très difficile à piloter ici à Assen, et avec les réglages que nous avons tout de suite, nous ne sommes pas capables d'aller plus vite. Je ne suis pas content parce que nous ne sommes pas loin. Après Barcelone où j'étais plus proche, nous avons fait un pas en arrière."

Des soucis avec le pneu arrière

Siméon aurait alors pu espérer se refaire en course, et les premiers tours de l'épreuve ont semblé tourner en ce sens, celui-ci parvenant à évoluer devant Karel Abraham et Thomas Lüthi, mais des soucis de pneumatiques ont fini de mettre à mal un week-end décidément bien frustrant aux Pays-Bas.

"C'est difficile de comprendre ce qui est arrivé ce week-end", a–t-il déclaré peu après son abandon dimanche. "Après le test à Barcelone, où nous avons réalisé une simulation de course prometteuse et où j'ai eu de bonnes sensations sur la moto, je m'attendais à un bon résultat ici à Assen. J'ai toujours été rapide ici et j'aime la piste, donc j'étais déterminé pour bien faire devant les fans belges. Mais je n'étais pas à l'aise durant tout le week-end. Lors de la course, j'ai eu des problèmes avec le pneu arrière après dix tours, et nous ne savons pas pourquoi."

Après ce deuxième abandon de rang après celui de la Catalogne, le pilote belge entend bien rebondir lors de la prochaine manche, qui se tiendra dans dix jours en Allemagne, sur le Sachsenring.

Article suivant
Les pilotes MotoGP défavorables à la venue de la F1 à Assen

Article précédent

Les pilotes MotoGP défavorables à la venue de la F1 à Assen

Article suivant

Rossi : "Pour le championnat, ce sera très dur"

Rossi : "Pour le championnat, ce sera très dur"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Catégorie Course
Lieu Assen
Pilotes Xavier Siméon
Équipes Avintia Racing
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir toute l'actu