Des disques de frein plus grands développés pour l'Autriche

À la suite d'essais productifs réalisés lors du test post-course de Barcelone, de nouveaux disques de frein plus grands seront utilisés par Brembo lors de la double manche organisée en Autriche au mois d'août, et ce afin d'éviter un incident similaire à celui dont a été victime Maverick Viñales l'année dernière.

Des disques de frein plus grands développés pour l'Autriche

Dans l'optique des deux Grands Prix qui seront organisés cet été au Red Bull Ring, un circuit qui sollicite énormément les freins, Brembo a conçu un nouveau système de plaquettes et de disques ventilés, dont la taille est portée à 340mm. Grâce à l'ajout de petits trous servant à générer une ventilation, leur température ne devrait pas augmenter et rester maintenue dans une fenêtre maximale de 700 à 800°C.

Ce développement initié par Brembo intervient en réaction à l'incident dans lequel a été impliqué Maverick Viñales l'an dernier : le pilote espagnol avait en effet dû sauter de sa Yamaha en bout de ligne droite pendant le GP de Styrie, se trouvant soudainement sans freins. Viñales s'en était sorti miraculeusement indemne, tandis que sa moto avait pris feu en heurtant les protections de bord de piste, provoquant l'interruption de la course sur drapeau rouge.

Yamaha avait initialement argué que la chute avait été causée par une défaillance des freins, cependant il avait été révélé par la suite qu'en plus de ne pas avoir employé les disques de frein recommandés par Brembo pour le Red Bull Ring (Viñales utilisait des disques de 320mm au lieu de ceux de 340mm), la moto du pilote espagnol était même équipée de disques déjà utilisés auparavant et donc usés, n'ayant en ce sens pas suivi les conseils du fournisseur de freins du MotoGP. Pour sa part, Joan Mir, en tête avant l'interruption de la course, utilisait lui aussi les petits disques mais n'avait pas rencontré de problème.

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing crash

Malgré son absence de responsabilité dans cet accident, Brembo a développé un nouveau système de freinage afin d'améliorer la sécurité sur les pistes les plus exigeantes tels que le Red Bull Ring. Ces nouvelles pièces devraient également être utilisées lors des manches de Motegi, Buriram et Sepang, prévues à l'automne.

Lire aussi :

La plupart des pilotes ont eu l'occasion de tester ces nouveaux disques lors du test post-course organisé lundi à Barcelone, et de donner à cette occasion leur avis aux ingénieurs de Brembo.

"On a testé les [nouveaux] freins de Brembo pour l'Autriche, parce qu'ils sont soumis à de fortes contraintes là-bas, et mes sensations ont été bonnes. Ils m'ont plu ici et on les utilisera sûrement en Autriche," a notamment déclaré Valentino Rossi auprès du site officiel après le test.

Le disque MotoGP standard en carbone de Brembo

Le disque de frein standard actuellement

Photo de: Brembo

Le nouveau disque MotoGP ventilé en carbone de Brembo

Le nouveau disque de frein ventilé testé à Barcelone

Photo de: Brembo

Interrogé par la version espagnole de Motorsport.com, un ingénieur de piste de l'un des meilleurs pilotes MotoGP a expliqué que l'objet de ce développement concernait essentiellement la sécurité. "Nous avons testé ces freins pour la première fois lundi. Après l'incident de l'année dernière, nous devons avoir une marge de température. Ils n'apportent pas de performance et servent uniquement à améliorer la sécurité. Après les avoir testés, nous avons vu qu'ils nous apportent une marge de sécurité avant d'atteindre 1000°C", a-t-il précisé, évoquant ainsi ce qui serait la limite à laquelle le système de freinage pourrait fonctionner avant que le disque en carbone ne commence à osciller.

Des disques de frein de 360mm pour 2022

Alors que les vitesses et les contraintes de freinage augmentent actuellement en MotoGP, Brembo a pour projet de produire des disques encore plus grands, avec une taille portée à 360mm à partir de 2022. "Avec un disque de 340mm maximum, le MotoGP atteint sa limite", explique Andrea Pellegrini, ingénieur et responsable clients MotoGP pour Brembo, à Motorsport.com.

"Nous avons fait évoluer la ventilation, la masse du disque et la zone de contact, qui est agrandie, avec une prise d'air plus grande pour le refroidir. Nous avons également travaillé sur la géométrie du disque et sur les plaquettes. En Autriche, des températures très élevées sont atteintes dans le système et il y a des points de freinage à très haute énergie. Avec ces nouveaux disques, nous espérons pouvoir offrir les mêmes performances mais avec une fenêtre de température plus basse pour leur utilisation."

Brembo avait déjà apporté ces nouveaux kits de freinage lors des essais de pré-saison au Qatar, mais compte tenu des caractéristiques du circuit de Losail et des exigences moindres en matière de freinage, c'est à Barcelone qu'a eu lieu le premier test véritablement représentatif.

"Presque tous les pilotes ont pu les tester lundi, seuls deux ou trois ne l'ont pas fait. Le feedback général a été très bon", explique Andrea Pellegrini. "À l'heure actuelle, pratiquement toutes les équipes utilisent des disques de 340mm, parce que le MotoGP a de plus en plus d'aéro, si bien qu'une plus grande puissance est nécessaire pour stopper les motos. En vue de l'année prochaine, nous travaillons sur un disque plus grand, de 360mm, que la Dorna et l'IRTA devront homologuer."

La taille des jantes et le design actuel de la roue avant des MotoGP permettraient d'accueillir un disque de 360mm, cependant il s'agirait de la taille maximale dans la configuration actuelle. Brembo envisage donc d'introduire ces disques plus grands dès 2022 afin d'augmenter la force de freinage et d'améliorer les standards de sécurité.

partages
commentaires
20'000 spectateurs par jour attendus au GP d'Aragón

Article précédent

20'000 spectateurs par jour attendus au GP d'Aragón

Article suivant

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !
Charger les commentaires