Dixième, Rossi a perdu trop de temps avec le pneu medium

partages
commentaires
Dixième, Rossi a perdu trop de temps avec le pneu medium
Par : Willy Zinck
26 oct. 2018 à 10:50

D'abord chaussé du pneu medium à l'arrière comme en 2017, l'Italien s'est finalement ravisé sur la gomme tendre, plus performante selon lui.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Au soir de la première journée à Phillip Island, Valentino Rossi occupe une position délicate avec la dixième place aux temps combinés. L'Italien est donc pour le moment sur le fil du rasoir en lisière du top 10, une situation bien peu confortable.

Il faudra donc trouver des gains pour demain et la dernière séance d'essais libres donnant possibilité de se qualifier directement pour la Q2, à savoir les EL3. Le fait est que le Docteur a perdu beaucoup de temps au cours de cette première journée avec le pneu medium arrière, une gomme qui avait fait des merveilles sur la Yamaha l'an dernier.

Lire aussi :

Mais les années se suivent et ne se ressemblent pas, et pour l'instant le numéro 46 tendrait davantage à recourir au pneu soft en 2018, plus efficace selon lui. "Pour moi nous sommes très similaires à Motegi, c'est mon idée", explique Rossi. "Malheureusement j'ai perdu un peu trop de temps avec le pneu medium à l'arrière, car nous espérions qu'il serait bon, mais malheureusement [il ne procure] aucun grip. Au final avec le soft, je n'ai pas été si mal. Je ne suis pas content, car je patine trop encore, et nous devons donc améliorer les réglages."

Travailler sur l'équilibre de la moto

Au-delà du patinage, le pilote Yamaha estime que des améliorations doivent être apportées au niveau de l'équilibre de sa machine afin qu'il puisse assurer sereinement sa position dans le top 10. "Il faut encore que nous travaillions sur l'équilibre de la moto", ajoute-t-il ainsi au micro du site officiel du MotoGP. "Nous avons encore des problèmes au niveau de l'accélération, dans certains endroits nous avons du patinage."

Malgré sa situation encore indécise au classement, Rossi a apprécié de retrouver le circuit australien ce vendredi. Un tracé particulièrement exigeant selon lui. "Chaque circuit est différent, et chaque week-end il vous faut travailler et vous replonger dans l'année précédente et toutes ces choses pour [trouver] la façon de piloter, cela va avec l'expérience", reprend-il. "Mais quand vous arrivez à Phillip Island, c'est quelque chose de plus important. Tout d'abord, parce qu'il vous faut rester très attentif car la piste est très rapide, et les conditions sont très froides et parfois même humides. Ce n'est pas facile d'être sur cette piste, il vous faut plus de kilomètres [pour vous sentir à l'aise] ici."

Lire aussi :

Article suivant
Les vibreurs, éternel compromis entre F1 et MotoGP

Article précédent

Les vibreurs, éternel compromis entre F1 et MotoGP

Article suivant

Dovizioso : "La réalité du vendredi n'est jamais celle du dimanche"

Dovizioso : "La réalité du vendredi n'est jamais celle du dimanche"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions