MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Warm-up dans
05 Heures
:
49 Minutes
:
08 Secondes
09 oct.
Prochain événement dans
11 jours
16 oct.
Prochain événement dans
18 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
25 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
39 jours
13 nov.
Prochain événement dans
46 jours
20 nov.
Prochain événement dans
53 jours

Avec "une très bonne base", Dovizioso a ses chances en Autriche

partages
commentaires
Avec "une très bonne base", Dovizioso a ses chances en Autriche
Par :

Si le langage du corps est un indicateur aussi fiable que le chrono, c'est un Andrea Dovizioso bien plus apte à se battre pour la victoire qui a débuté le Grand Prix d'Autriche vendredi.

Andrea Dovizioso a pu dresser un bilan positif de sa première journée de piste en Autriche. Auteur du deuxième temps, à 44 millièmes de la meilleure performance, il a surtout affiché une régularité au sommet du classement qu'on ne lui avait pas encore connu depuis le début du championnat.

Après avoir touché le fond à Brno, le week-end dernier, le pilote Ducati assure que le travail d'analyse abattu ces derniers jours a porté ses fruits : il est ressorti des comparaisons de données qu'il devait modifier sa manière de freiner, et la mise en application de ces enseignements aujourd'hui s'est accompagnée de résultats immédiats, avec le retour de bonnes sensations.

"Notre attention se portait sur le freinage et j'ai pu retrouver de bonnes sensations. C'était très important", explique-t-il auprès du site officiel du MotoGP. "La piste nous y aide un peu, car la moto fonctionne bien ici, mais ce qu'on a étudié après la course à Brno a été très important, et la manière dont j'ai pu piloter aujourd'hui était la bonne et ça m'a donné la possibilité d'être rapide et régulier."

Lire aussi :

"On a analysé beaucoup de choses après Brno et on a abordé le week-end en changeant de petites choses sur le set-up, mais c'est surtout ma façon de freiner qui devait changer et ça m'a beaucoup aidé à retrouver de bonnes sensations au freinage. C'était la clé. C'étaient de bonnes sensations, je suis content de ressentir ça. La piste m'aide clairement, car les freinages se font en étant droit, et c'est comme ça à peu près partout. Mais j'ai pu me montrer régulier et pas uniquement afficher une bonne vitesse."

Sentant qu'il arrive à afficher un très bon rythme, Andrea Dovizioso s'est vu ce matin en concurrence avec Pol Espargaró, auteur du meilleur temps, et les deux pilotes Suzuki. Il rappelle toutefois que le week-end ne fait que commencer, d'autant plus que la séance de l'après-midi a été gâchée par la pluie. "Ce matin [mon rythme] a été très bon, comme celui des deux pilotes Suzuki et de Pol. Mais on n'a fait qu'une séance, alors on verra demain si on va rouler sur le sec. Ça aura un impact sur la course car en deux séances on peut changer beaucoup de choses. La base est en tout cas très bonne."

"Oui, j'ai mes chances", reprend-t-il. "Après la première séance on est quatre à avoir un bon rythme, mais une séance ça n'est rien. Beaucoup de choses peuvent changer si on a une séance sur le sec demain. Certains pilotes pourront se battre avec nous, c'est certain. Nos adversaires deviennent un peu plus forts en termes d'accélération et je pense que la course ne se fera plus avec deux ou trois pilotes comme par le passé. Quoi qu'il en soit, on est là, on a nos chances, il faut qu'on travaille un peu plus sur notre rythme, en faisant un peu plus de tours sur le pneu car il est différent, et on va voir comment ça marche."

"Ça n'a pas de sens de parler déjà de ce qu'on pourra faire en course après une seule séance, même si elle peut déjà faire comprendre beaucoup de choses. Ce qui s'est passé ce matin est déjà une bonne indication, mais il arrive parfois que pour diverses raisons certains pilotes n'arrivent pas à faire une super première séance et qu'ils arrangent ça à la deuxième. Étant donné qu'on n'a pas eu cette possibilité, il n'y a que quatre pilotes avec un bon rythme qui ont émergé. Mais je ne crois pas que ce sera comme ça, malheureusement, je pense que d'autres vont remonter. C'est bien d'être déjà là, de partir avec un bon rythme et d'avoir vu que quand j'ai décidé de faire un temps il est venu. Ce n'est que positif."

Qui décide ? Gigi Dall'Igna

Andrea Dovizioso ne peut plus éviter les questions portant sur son avenir, surtout depuis que Davide Tardozzi a déclaré, ce vendredi, que la décision serait prise après les deux courses autrichiennes, soit dans une dizaine de jours. Caché derrière des sourires gênés, le pilote italien a donc répondu aux interrogations des journalistes sur ce sujet ce soir en en disant un peu, mais pas trop…

"Ce n'est pas une nouvelle, on le savait déjà. Tout va bien. Ça n'est pas ma décision, alors il faut suivre ce qu'ils décident. Aucun problème", a-t-il d'abord commenté au micro du site officiel du MotoGP, levant donc tout doute potentiel quant à savoir si cette fameuse décision serait prise par lui ou par Ducati.

"J'ai ri parce qu'on dirait que Tardozzi est la personne qui décidera de mon avenir mais ce n'est pas le cas", a par ailleurs fait savoir le pilote lorsqu'il lui a été demandé pourquoi il avait été filmé riant au box lorsque les propos du team manager ont été rapportés sur Twitter. "On se chamaille et on rigole souvent ensemble au sujet de plein de choses, parce qu'il a un caractère un peu fou, mais ça n'était rien."

"Tardozzi est au milieu de tout ça, mais il n'est pas celui qui va prendre cette décision." Et qui donc prendra cette grande décision ? "De toute façon, ce que je dis sera démenti, parce qu'il faut dire ce qu'il convient de dire… mais à la fin c'est Gigi [Dall'Igna]."

Zarco se félicite d'un bon rythme et de la constance des pneus

Article précédent

Zarco se félicite d'un bon rythme et de la constance des pneus

Article suivant

Les pilotes Suzuki surpris d'être aussi performants

Les pilotes Suzuki surpris d'être aussi performants
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Catégorie EL2
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Corse
Auteur Léna Buffa