MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
06 Heures
:
58 Minutes
:
20 Secondes

Dovizioso : Márquez, un extraterrestre ? On veut quand même le battre

partages
commentaires
Dovizioso : Márquez, un extraterrestre ? On veut quand même le battre
Par :
20 mai 2019 à 16:30

Le pilote Ducati est au meilleur de sa forme, et pourtant il perçoit déjà la marge que possède Marc Márquez et craint que le titre lui échappe à nouveau. C'est donc avec un discours teinté de frustration qu'il a affiché dès sa descente du podium du Mans sa détermination à poursuivre le travail.

L.B., Le Mans - À voir le visage fermé d'Andrea Dovizioso dimanche après-midi, au Mans, on peinait à se rendre compte que le pilote italien réalise son meilleur début de saison en MotoGP, avec déjà à son compteur 87 points au bout de cinq courses. Sa deuxième place dans la Sarthe vient en effet s'ajouter à deux quatrièmes positions (Austin et Jerez), une troisième (Termas de Río Hondo) et une victoire remportée à Losail en ouverture de championnat.

Seulement voilà, être deuxième n'est justement pas l'ambition du pilote Ducati. Déjà deux fois vice-Champion du monde, Dovizioso poursuit un objectif clair : trouver la clé pour battre Marc Márquez et sa Honda. Or ce binôme se révèle particulièrement redoutable en ce début de saison au point de reléguer au second plan une Ducati en progrès, certes, mais pas assez. "Ce n'est pas suffisant", "il faut trouver quelque chose" : le numéro 4 a répété à loisir ce que sont ses conclusions après ce Grand Prix de France, lors de la conférence de presse et de sa rencontre avec les médias à l'issue de la course.

Au championnat, tu as 30 ou 40 points de plus que ces deux dernières années après le Mans, ce qui est positif. Cependant, Marc est vraiment en forme… Les deux prochains Grands Prix, où toi et Ducati avez obtenu de bons résultats par le passé, seront sans doute extrêmement importants.

"Les prochaines courses seront très importantes, car ce peuvent être de bons circuits pour nous. Ça n'est cependant pas le moment où le championnat va se jouer. Il reste beaucoup de points à distribuer et nous devons trouver quelque chose. Si l'on parvient à progresser un peu, alors on aura une chance de se battre. Sinon, il faut juste prier que les autres fassent des erreurs, mais ce n'est pas une façon de remporter un titre. On sera sûrement compétitifs au Mugello et nous y rendre après trois bons résultats pour Ducati ici est très positif, mais il faut qu'on trouve quelque chose."

Lire aussi :

Vous avez fait ce qu'il fallait, Danilo et toi. S'il n'y avait pas eu Márquez…

"S'il n'y avait pas eu Márquez, j'aurais gagné deux titres ! [rires] Márquez est là, alors ça ne suffit pas. On retient le positif de ce week-end, qui est la gestion de la course, parce que je ne pense pas qu'on avait le rythme pour faire deuxièmes. On a eu la confirmation qu'en course on pouvait ramener de gros points, mais on veut voir les choses d'un autre point de vue et étudier ce qui, à mon avis, ne fonctionne pas comme on le voudrait – pas comme cela devrait, mais comme on le voudrait. Il faut donc qu'on analyse, qu'on étudie, afin de comprendre s'il y a quelque chose que l'on peut améliorer parce que les résultats de Marc sont importants. Il gère les courses. Dans des situations différentes, sur des pistes différentes, avec des conditions et des températures différentes, il arrive à gérer et gagner."

"Ce qu'on a ne suffit pas. On fait de bonnes choses, mais pas suffisamment pour gagner le titre. Jusqu'à présent, on a réussi à ramener de gros points pour le championnat et on est là, avec Marc. C'est très positif, parce que ça nous donne la possibilité de nous battre, mais ça ne suffit pas. Maintenant on va au Mugello, une piste qui nous aidera encore plus à être proches, mais il faut qu'on trouve quelque chose. Il ne s'agit pas simplement d'obtenir un résultat important qui peut nous permettre de nous battre vraiment pour le championnat, il faut qu'on trouve quelque chose. [On a besoin de] peu – il n'y a pas besoin d'inventer quoi que ce soit de particulier, d'autant que pendant la saison ça n'est pas possible, mais il faut qu'on progresse."

Au début de la saison, tu t'attendais à mieux ?

"Je l'espérais, mais les courses disent la vérité et les courses sont en train de nous dire que les Suzuki et les Yamaha sont plus compétitives, eux aussi sont là au championnat. Marc a une moto dont la puissance a augmenté et cela l'aide, et puis il se sent bien avec le nouveau châssis et il fait donc la différence. Mais ces choses-là, on ne peut pas les savoir avant le championnat, on ne peut pas comprendre cela sur la base des tests. On espérait être un peu plus haut, mais on n'est pas loin alors on ne perd pas espoir. Surtout, on ne doit pas perdre notre calme, parce que c'est un ingrédient essentiel pour essayer de trouver des solutions."

Ne serais-tu pas un peu trop critique à ton égard ? Et puis, peut-être que Márquez est un extraterrestre ?

"Même s'il l'est, il nous faut trouver la solution. Même s'il est un extraterrestre, on veut gagner le championnat. Qu'il soit un extraterrestre ou pas, ça ne change pas grand-chose à la situation pour le moment."

Andrea Dovizioso, Ducati Team

Davide Tardozzi a dit que jusqu'à présent il donne une note de 7,5 ou 8 à la saison. Tu es d'accord ?

"Vous parlez du pilote ou de la moto ? Parce que ça change pas mal."

Quel serait ton bilan pour l'un ou l'autre ?

"Non, je ne donne pas de notes. Vous [les journalistes] êtes très bons pour ça !"

Et sans donner de note, le bilan est-il positif ou négatif ?

"Très positif, parce qu'au final ce qui compte c'est le résultat au championnat et on est là. Mais je crois être assez objectif et la situation actuelle est que nous n'avons pas particulièrement de carte à jouer pour nous battre contre Marc. Cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas se battre, car pendant la course tout peut arriver, mais il a démontré sur un trop grand nombre d'épreuves qu'il arrivait à faire la différence. En pensant à toutes les courses qui nous attendent, il faut donc que l'on trouve quelque chose, car sinon ce sera compliqué."

Comment battre un pilote comme lui ?

"C'est une question à laquelle je pense que personne n'a de réponse… Comme lui-même l'a dit, étant quelqu'un d'objectif il sait très bien à quel point il faut faire attention afin de ramener des résultats. Il se sentait invincible en 2014, et en 2015 il a mordu la poussière. Il n'est pas du tout stupide. On est humains, tout le monde peut être battu. Ça n'est pas facile, mais bon."

Lire aussi :

Tu peux dire que depuis le début de la saison, la Honda a beaucoup plus progressé par rapport à la Ducati ?

"[Elle l'a fait] pendant l'hiver, parce que je ne pense pas que pendant la saison elle ait progressé. Ils ont conçu une moto différente et ils ont fait un pas en avant. Mais il est le seul à réussir à la mener [si haut], alors c'est difficile à dire, c'est étrange. Enfin, ça n'est pas étrange, ça arrive souvent en moto…"

À ton avis, au Mugello, la situation sera différente ?

"Au Mugello, on jouera la victoire. Je m'attends à une Yamaha particulièrement forte pour jouer la gagne, et je m'attends aussi à ce que Marc se batte pour la victoire. En comparaison d'autres années, où la Ducati avait fait la différence, cette année ce sera difficile. À ceci près que l'année dernière Valentino a fait une course très rapide, on a fini roue dans roue, alors je m'attends à ce que les Yamaha soient particulièrement fortes et Valentino encore plus. Et puis Marc prend plaisir à remporter les courses sur lesquelles, sur le papier, ses adversaires sont forts."

Article suivant
Espargaró : "Penser qu'ils ne sont pas des dieux, c'est incroyable"

Article précédent

Espargaró : "Penser qu'ils ne sont pas des dieux, c'est incroyable"

Article suivant

Stats - Márquez égale Rossi, puis Lorenzo

Stats - Márquez égale Rossi, puis Lorenzo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Catégorie Course
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Corse Boutique
Auteur Léna Buffa