MotoGP
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Événement terminé
16 oct.
Événement terminé
23 oct.
Événement terminé
13 nov.
Prochain événement dans
12 jours
20 nov.
Prochain événement dans
19 jours

Le moment pour Dovizioso de faire parler son expérience

partages
commentaires
Le moment pour Dovizioso de faire parler son expérience
Par :

Andrea Dovizioso fait partie des rares pilotes affichant plus de 30 ans sur la grille MotoGP cette saison, et si la fin de sa carrière approche, son expérience est un atout qu'il sait devoir exploiter dès à présent.

Sa 13e saison en MotoGP prendra fin dans un peu plus d'un mois, et Andrea Dovizioso se trouve face à ce qui pourrait être son ultime chance de décrocher le titre de Champion du monde pour lequel il s'est déjà battu chacune des trois dernières saisons. Un temps leader, le pilote Ducati a vu Fabio Quartararo et Joan Mir prendre l'avantage au cours des deux derniers Grands Prix, alors que lui-même perdait gros dans une chute à Barcelone avant de combler une partie de son déficit avec sa quatrième place au Mans. Le bilan à ce stade est que Dovizioso affiche 18 points de retard sur le leader et huit sur l'actuel second. Il reste à présent cinq courses pour les départager, avec 125 points en jeu.

L'un des paramètres pressentis comme pouvant être déterminants durant cette phase finale, c'est la météo. Les derniers week-ends de course l'ont prouvé, avec des conditions plus fraîches qu'aux dates classiques de ces épreuves reportées de plusieurs mois. Celle d'Aragón, cette semaine, n'est décalée que de trois semaines par rapport à ses habitudes, et pourtant le froid a d'emblée été protagoniste, repoussant d'une demi-heure la première séance MotoGP alors que le thermomètre n'atteignait pas les 10°C au sol…

Le risque que la pluie s'ajoute au froid et rende l'équation encore plus délicate est lui aussi plus élevé, à une saison où le championnat prend habituellement ses quartiers hors d'Europe à la seule exception de sa finale traditionnelle à Valence. En ce sens, les deux leaders actuels du championnat arrivent en terrain inconnu ou presque, eux qui ont disputé au Mans leur première course MotoGP sur piste mouillée. Des conditions qui ont quelque peu déboussolé les deux jeunes pilotes, tous deux arrivés la saison dernière parmi l'élite, mais dans lesquelles ils ont vaillamment tenté de limiter les dégâts.

Lire aussi :

Lorsqu'il lui est demandé s'il pourrait avoir un avantage sur Quartararo et Mir en cette fin de saison compte tenu de son palmarès sur le mouillé, et notamment ses deux premières victoires MotoGP, Andrea Dovizioso n'a pas nié avoir potentiellement un atout à exploiter au vu de son parcours. "Peut-être… Il est certain que j'ai de l'expérience et la plupart du temps l'expérience fait la différence. Mais je ne pense pas que ce soit juste une question d'expérience", tempère-t-il, "parce que normalement si on est bon sur le mouillé on l'est tout le temps. Si on regarde la carrière de la plupart des pilotes, ils étaient rapides sur le mouillé au début. Tout le monde peut apprendre et peut devenir très fort, c'est certain, mais j'ai été très bon sur le mouillé dès le début, depuis les 125cc et surtout les 250cc."

"Ce n'est donc pas qu'une question d'expérience, ça dépend de la façon dont il faut piloter sur le mouillé. Et puis la moto fait aussi la différence, bien sûr. Ce n'est pas qu'une question d'approche et de pilotage. Ça dépend de la quantité d'eau, des pneus qu'on utilise, du grip qu'il y a sur la piste. Normalement la Ducati est une moto plutôt bonne sur le mouillé, mais si vous regardez les pilotes qui font de bons résultats sur le mouillé avec la Ducati, ils ont été rapides aussi avec d'autres motos. Y compris moi, mais pas que !"

Un atout pour tous les constructeurs

Son expérience, le pilote de 34 ans la sait également précieuse pour la suite à donner à sa carrière. Après avoir décidé de quitter Ducati à la fin de la saison sans avoir préparé de plan B, Dovizioso ne dispose pas d'options réalistes de rester titulaire en 2021, mais il est en revanche courtisé pour devenir pilote d'essais. Mick Doohan lui-même a récemment appuyé son recrutement par le HRC, jugeant qu'il pourrait apporter une aide comparable à celle, décisive, qu'a fournie Dani Pedrosa à KTM.

Lire aussi :

"J'en suis très content", réagit le pilote italien aux propos du quintuple Champion du monde, "mais je pense que réussir à faire de tout pilote doté d'une bonne expérience un pilote d'essais, c'est ce qu'il a de mieux pour n'importe quel constructeur. Je pense que c'est un avantage pour toutes les marques dans cette situation, et c'est la raison pour laquelle je parle avec plus d'un constructeur, car c'est normal, tout le monde l'a compris."

Privé de sa star, le HRC connaît une saison historiquement faible, seulement illuminée par un podium à la neuvième course obtenu par le rookie Álex Márquez. "Ils essayent de comprendre si leur moto a créé cette situation car c'est une situation différente [des autres années]", observe Dovizioso, qui ne cache plus ses contacts avec son ancien employeur. "Je pense en tout cas que c'est une bonne option pour de nombreux constructeurs. Je suis donc très content de me trouver dans cette situation, je parle avec eux, et on verra ce qu'il en sera de mon avenir."

Miller et Bagnaia veulent faire gagner Pramac avant leur départ

Article précédent

Miller et Bagnaia veulent faire gagner Pramac avant leur départ

Article suivant

Yamaha pense ne pas remplacer Valentino Rossi

Yamaha pense ne pas remplacer Valentino Rossi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Corse
Auteur Léna Buffa