MotoGP
28 mars
Événement terminé
04 avr.
Événement terminé
C
GP d'Espagne
02 mai
Course dans
17 jours
C
GP d'Italie
30 mai
Course dans
45 jours
C
GP d'Allemagne
20 juin
Course dans
66 jours
C
GP des Pays-Bas
27 juin
Course dans
73 jours
C
GP de Finlande
11 juil.
Course dans
87 jours
C
GP d'Autriche
15 août
Course dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
29 août
Course dans
136 jours
C
GP d'Aragon
12 sept.
Course dans
150 jours
C
GP de Saint-Marin
19 sept.
Course dans
157 jours
C
GP du Japon
03 oct.
Course dans
171 jours
C
GP de Thaïlande
10 oct.
Course dans
178 jours
C
GP d'Australie
24 oct.
Course dans
192 jours
C
GP de Valence
14 nov.
Course dans
213 jours

Dovizioso "ouvert" à Honda mais "cela dépend ce qu'ils proposent"

Andrea Dovizioso pourrait-il retrouver cette année Honda, la marque de ses débuts et de sa première victoire MotoGP, dont il s'est séparé il y a dix ans ? Il a beau se dire ouvert à la discussion, le pilote italien reste ferme quant aux conditions qu'il attend.

Dovizioso "ouvert" à Honda mais "cela dépend ce qu'ils proposent"

Après son manager, c'est Andrea Dovizioso qui a pris la parole pour mettre ses propres mots sur l'hypothèse d'un retour en piste dès cette saison avec Honda. Des spéculations nées et entretenues par l'absence de visibilité quant aux délais de guérison de Marc Márquez, mais qui se heurtent à une réalité, la volonté du pilote italien de ne pas servir de bouche-trou, aussi prestigieux soit le poste à pourvoir.

En annonçant son départ de Ducati, l'été dernier, Dovizioso a clairement affiché son souhait de ne s'éloigner du MotoGP que pour une saison, en assumant d'emblée devoir prendre une année sabbatique. Son plan était alors de partir pour mieux revenir en 2022, à temps plein et au cœur d'un projet qui lui permettrait de se battre à nouveau pour les victoires et le titre.

Aujourd'hui encore, il assume cette décision en expliquant à Sky Italie : "Franchement, je ne me sentais pas encore prêt pour être simplement pilote d'essais. Je ne veux pas dire par là qu'essayeur est un travail peu important, mais je me sens encore pilote."

Lire aussi :

On pourrait penser que la longue convalescence de Márquez a de quoi changer la donne en mettant sur le marché l'un des guidons les plus convoités du MotoGP, pourtant celui qui fut son dauphin au championnat durant trois ans ne saute pas sur l'opportunité de manière irréfléchie.

"Je suis ouvert", concède-t-il, "mais en ce moment je ne suis pas à la recherche d'un poste pour revenir à tout prix. Seuls des projets d'un certain type m'intéressent, par conséquent si j'ai la possibilité de revenir en MotoGP en 2021 ou en 2022 je serai le premier à être content d'en parler."

Ces derniers jours, Simone Battistella, manager d'Andrea Dovizioso, avait tendu la main à Honda en soulignant qu'il serait prêt à accepter que son pilote participe aux essais de pré-saison au guidon de la RC213V afin d'évaluer un possible engagement en course. Mais le représentant admettait surtout qu'aucun coup de fil ne lui était encore parvenu afin d'engager des discussions, quelle que soit la proposition que le HRC aurait à lui faire.

Lire aussi :

Dovizioso quant à lui se dit, certes, ouvert à la discussion, mais encore et toujours intéressé principalement par l'ensemble du projet qui lui serait proposé et qui devrait lui garantir de ne pas être qu'un intérimaire ponctuel, lui qui s'admet déjà satisfait par son parcours. "Cela dépend ce qu'ils proposent", répond-il lorsqu'il lui est demandé s'il accepterait la proposition de Honda si le coup de fil devait arriver.

"Il ne s'agit pas juste d'un appel. Il faut qu'il y ait un projet, une envie d'essayer ensemble. S'il devait y avoir une idée de ce type, peut-être pour 2022, je serais le premier à être content. Je suis habitué à bien faire les choses, alors si l'intention et l'envie sont là des deux côtés, on peut en parler. Comme je le disais, je ne cherche pas simplement à courir en MotoGP, sinon j'aurais pu le faire autrement."

À moins de cinq semaines des essais de pré-saison, Honda n'a pas encore dévoilé si Marc Márquez serait en mesure de reprendre la piste avec les autres pilotes engagés sur la saison à venir, lui qui n'a plus piloté de MotoGP depuis le mois de juillet après la fracture de l'humérus qui l'a mis sur la touche. Face à des délais très courts qui semblent rendre de plus en plus utopique l'idée de voir le Catalan débuter la saison normalement, alors qu'il se montre toujours limité dans ses entraînements sur ses réseaux sociaux, son ingénieur a d'ores et déjà fait savoir qu'il serait favorable au maintien de Stefan Bradl au poste de remplaçant au lieu du recrutement ponctuel d'Andrea Dovizioso. L'Italien, quant à lui, dit qu'il "[se sent] pilote de motocross", prêt à s'adonner à sa passion en participant cette année à des courses régionales. Difficile dans ce contexte de l'imaginer prendre réellement la piste à Losail aux couleurs de Repsol Honda...

partages
commentaires
Fausto Gresini poursuit des progrès "lents" mais "quotidiens"

Article précédent

Fausto Gresini poursuit des progrès "lents" mais "quotidiens"

Article suivant

Álex Rins affûté et plus ambitieux que jamais pour 2021

Álex Rins affûté et plus ambitieux que jamais pour 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa