MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
44 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
58 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
72 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
100 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
114 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
128 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
135 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
149 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
170 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
198 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
219 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
254 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
268 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
276 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
282 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
296 jours

Dovizioso : Ce qui compte ça n'est pas la pole, c'est la vitesse

partages
commentaires
Dovizioso : Ce qui compte ça n'est pas la pole, c'est la vitesse
Par :
4 août 2018 à 18:07

Le poleman du Grand Prix de République Tchèque se félicite plus de la manière dont il a dominé les qualifications de Brno que de ce premier succès face à ses adversaires. Parce que c'est dimanche que cela compte...

Le poleman Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Le poleman Andrea Dovizioso, Ducati Team, le deuxième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, le troisième, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Andrea Dovizioso en pole position, voilà un événement devenu des plus rares. Il faut remonter au GP de Malaisie 2016 – le fameux, celui qui l'a vu s'imposer pour la première fois en sept ans – pour trouver trace de la dernière pole de l'Italien. Et c'est à Brno qu'il y parvient aujourd'hui, sur une piste censée convenir aux Ducati mais sur laquelle les Desmosedici n'ont pourtant plus gagné depuis 2007 et qui ne lui a jamais vraiment réussi non plus à titre personnel.

Pas foncièrement intéressé par cette récompense, Dovizioso est avant tout ravi de la manière dont il a été chercher ce chrono de 1'54"689 (plus rapide de 0"267 par rapport à son plus proche poursuivant) et de sa préparation de la course, lui que Marc Márquez voit depuis le début du week-end comme la plus grande menace.

"C'est une belle pole position. Même si normalement je n'y accorde pas d'importance, le fait qu'elle ait été obtenue comme ça lui donne de la valeur parce qu'on a fait un tour très rapide, un tour en force", se félicite le pilote Ducati, qui savoure tout de même : "Ça a été beau de ressentir ça, parce que ça ne m'arrive pas souvent en qualifs."

Lire aussi :

"Je suis plus content du chrono que j'ai fait que de la pole position. Je n'ai jamais fait beaucoup de pole positions dans ma carrière. Ça n'est pas mon style, alors je ne me concentre pas trop là-dessus, mais la façon dont on a fait la pole aujourd'hui est importante parce que je n'avais personne devant moi, j'ai réussi à attaquer fort et à tout faire parfaitement. Il faisait très chaud, c'était difficile de descendre sous la barre des 1'55, mais au final la moto a très bien fonctionné."

"Après le premier intermédiaire, j'ai compris que j'étais bien parti, et à partir de là j'ai commencé à forcer et la moto a très bien répondu. J'arrivais à bien freiner, j'ai été agressif mais fluide, ce qui est toujours le mélange que les pilotes recherchent."

Gare à Márquez... et aux autres

Un très bon chrono, une position de départ parfaite, mais l'essentiel est ailleurs pour Dovizioso, qui ne se laissera pas déconcentrer par son succès du jour. "Ça n'est pas la pole, c'est la vitesse du week-end qui fait la différence. De mon point de vue, faire la pole position ne compte presque pas", tranche-t-il, focalisé sur la performance qu'il faudra produire dimanche non pas sur un tour, mais sur 21.

"On a commencé les premiers essais avec une bonne vitesse", rappelle l'Italien qui, vendredi, se félicitait d'avoir entamé ce week-end mieux que ce qu'il avait imaginé. Un bon niveau qui lui a d'emblée permis de travailler sur le rythme de course, en cumulant les tours avec ses pneus afin de préparer la fin de l'épreuve, moment déterminant auquel chacun tentera d'arriver en ayant autant de support que possible de la part de ses gommes.

"Cela nous a beaucoup aidés de pouvoir faire beaucoup de tours avec le pneu arrière, en vue de la course. C'est la clé, tout le monde le sait. Avec deux pneus on a parcouru plus que la distance de la course, c'est très important. On a donc fait tout ce qu'on pouvait pour la course. Je ne sais pas si ce sera suffisant, mais je suis confiant."

Lire aussi :

Comment juge-t-il le rythme affiché par l'autre favori, Marc Márquez, qui a lui aussi beaucoup travaillé en pneus usés ? "Ça n'est pas clair, ça ne l'est pour personne à mon avis", prévient Dovizioso. "Si on regarde notre rythme [en EL4], on avait un pneu [arrière] qui avait fait toute la matinée et lui il a monté un pneu neuf ; alors, oui, il y a une différence d'une seconde dans notre rythme, mais ni lui ni moi ne savons à quel point cela vient du pneu."

"Ces choses-là ne sont pas claires, on a des sensations, mais nous non plus ne savons pas vraiment comment nous sommes par rapport aux adversaires. À mon avis, on a un bon rythme, on est dans la lignée de nos adversaires, mais de là à dire si on est un peu mieux ou un peu moins bien, sincèrement c'est impossible sur la base des essais parce que des stratégies différentes ont été appliquées, avec un nombre de tours différent dans les pneus."

Il n'en reste pas moins qu'Andrea Dovizioso cite depuis vendredi les deux pilotes officiels Honda comme étant potentiellement les plus menaçants, et ce sont à nouveau les premiers auxquels il pense lorsqu'il se projette sur la course.

"À mon avis, Marc et Dani ont un très bon rythme, ensuite ça dépend toujours du départ que tu prends et de la stratégie que tu peux appliquer. Je pense que Danilo est bien. Jorge assez bien. Et Vale aussi aura son mot à dire, comme toujours en course – il sort toujours quelque chose de différent alors on ne sait jamais ce qu'il peut faire. Et je mets un point d'interrogation sur les Suzuki."

Article suivant
Yamaha empêche Viñales de répondre à son chef mécanicien

Article précédent

Yamaha empêche Viñales de répondre à son chef mécanicien

Article suivant

Le MotoGP pourrait se rendre au Mexique en 2019

Le MotoGP pourrait se rendre au Mexique en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Qualifications
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Corse Boutique
Auteur Léna Buffa