Dovizioso prêt à repartir à zéro dans la course au titre

Le pilote Ducati a vu Marc Márquez revenir à égalité de points au championnat et sait qu'il reste seulement cinq rounds pour aller chercher le Graal.

Alors que le paddock MotoGP prend vie au milieu des collines d'Aragón, Andrea Dovizioso poursuit sa série positive, sur la lancée de progrès entamés il y a un an et inlassablement alimentés depuis. Vainqueur à quatre reprises à ce stade de la saison, il se partage avec Marc Márquez la place de leader, qu'ils s'échangent à tour de rôle depuis Assen. Aujourd'hui les deux hommes sont à égalité mathématique, alors que cinq courses sont encore à disputer.

"On entre dans une partie du championnat très importante, comme si on partait du Qatar", explique le pilote Ducati, "au sens où zéro point nous sépare de Marc, et ce avec Maverick [Viñales] à proximité. Le travail accompli jusqu'à aujourd'hui a été très important, mais en termes de points on doit repartir de zéro."

Premier round de ce sprint final, Aragón, une course sur laquelle Dovizioso sait que ses deux principaux adversaires pour le titre peuvent se montrer particulièrement performants, alors que le MotorLand ne figure pas au panthéon de ses pistes les plus favorables.

"Sur certaines manches, on ne s'attendait pas à être compétitifs et on a fait une super course, alors je suis détendu", assure le pilote italien, gêné l'an dernier par des soucis de pneus. "L'année dernière, la course avait été un désastre, on avait eu des problèmes pendant la course, mais en essais je m'étais senti bien. L'année dernière, cette course avait été la première sur laquelle on avait changé l'équilibre de la moto et, à partir de là, je me suis senti beaucoup mieux et j'ai fait une très bonne dernière partie de saison. On a donc des interrogations, mais on sait qu'on peut être compétitifs."

"On sait à quel point ils sont forts sur cette piste, ce sera difficile de les battre mais on a nos cartes et on verra pendant le week-end", annonce-t-il. "On sait parfaitement à quel point Marc peut être fort sur cette piste, mais aussi Maverick. On sait donc que ça ne sera pas facile. Ceci dit, je m'attends à être compétitif et on a tout le week-end pour pouvoir travailler."

Après une saison qui lui a déjà rapporté des succès inédits pour lui en catégorie reine, Dovizioso affiche une motivation intacte face à l'enjeu du championnat. "On est plus que prêts à jouer notre carte", promet-il.

"C'est un très beau circuit, pas le meilleur pour mon style de pilotage mais dans ce championnat ça n'est pas très important. Ce qui est important, ce sont les pneus, comment on travaille avec la moto. Comme tous les week-ends, il faut qu'on pose les roues au sol pour comprendre notre compétitivité, mais je suis plutôt détendu, je me sens très bien et je suis prêt à me battre. Je sais que ce sera très dur de se battre contre eux pour le titre, mais on est là, on est dans une très bonne situation concernant les points. On va essayer !"

Fasciné par le retour de Rossi

Parmi les paramètres à prendre en compte, il en est un qui a époustouflé Andrea Dovizioso ces derniers jours : le retour de Valentino Rossi, trois semaines après sa fracture tibia-péroné. Un Rossi tout sourire à son arrivée dans le paddock, et visiblement bien décidé à disputer ce Grand Prix s'il démontre ce matin qu'il est en mesure de piloter sa MotoGP sans difficulté majeure.

"Je suis très surpris par cette nouvelle", admet Dovizioso. "Je n'y pensais même pas. Je ne m'attendais pas au retour de Valentino sur cette course, d'autant qu'il y a ensuite deux semaines à la maison, donc tout le temps pour récupérer de la mauvaise fracture qu'il a eue."

"Je regarde cela en étant fasciné, parce que ça me fait vraiment plaisir de voir n'importe quel pilote chercher à courir après une fracture, et encore plus Valentino qui est un peu hors-jeu au championnat mais qui ne baisse pas les bras et veut revenir le plus tôt possible. Cela me fascine."

"Cela peut changer [les choses] parce que c'est un pilote de plus qui peut être rapide au milieu de nous, s'il se sent bien – peut-être pas en Aragón mais sur les prochaines courses", pointe le pilote Ducati, "comme Dani [Pedrosa], Zarco, Danilo [Petrucci] – beaucoup de pilotes très rapides peuvent se mêler à nous, alors cela peut faire une différence. Tous les pilotes doivent penser à eux pour faire le maximum, mais il est certain que si on n'est pas très rapides sur certaines courses on peut perdre plus de points si des pilotes très rapides nous devancent."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Team
Type d'article Preview