Dovizioso : "La réalité du vendredi n'est jamais celle du dimanche"

partages
Dovizioso :
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
26 oct. 2018 à 11:44

Andrea Dovizioso a vu Suzuki afficher un rythme intéressant à Phillip Island tandis que Honda a souffert. Reste le point d'interrogation Yamaha, pour compléter un cocktail au goût encore incertain.

Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Quatrième à 0''169 de Viñales en EL1, puis de nouveau quatrième avec un progrès chronométrique sensible en EL2 (+0''275 vis-à-vis d'une référence plus basse de huit dixièmes), Andrea Dovizioso constate qu'il doit encore trouver une petite marge de progression pour se trouver au sommet de la feuille des temps, mais que sa préparation du vendredi s'est autrement mieux déroulée que celle de certains de ses rivaux, comme Marc Márquez et Cal Crutchlow – chacun victime d'une chute –, ou encore de Valentino Rossi, que le pilote Ducati s'attendait à voir plus à l'aise dès le début du week-end.

Dès lors, celui qui joue la place de dauphin au championnat pour la seconde saison consécutive se montre raisonnablement satisfait de son entame à Phillip Island.

"Oui, content", commente le principal intéressé. "À chaque fois que l'on vient ici, on a pas mal de points d'interrogation et tant que l'on n'a pas piloté, on ne peut pas vraiment savoir. Je suis heureux, mais nous ne sommes pas les plus rapides. Nous devons encore progresser et je pense que ce que nous avons montré aujourd'hui n'est pas encore suffisant. Le résultat du jour est assez étrange car Valentino [Rossi] et Marc [Márquez] n'étaient pas aussi forts que ce à quoi je m'attendais, mais je pense qu'ils redeviendront forts demain. Je pense que les conditions étaient assez bonnes au final, le vent était faible. Nous avons confirmé notre bonne vitesse. Certains pilotes ont souffert donc c'était un peu étrange. Le feeling global est bon. "

Lire aussi:

Même s'il fait logiquement partie des favoris comme sur chaque Grand Prix, Dovizioso avoue pour le moment que l'objectif sage du week-end australien est bien "le podium". Il est difficile, selon l'Italien, d'exclure certains pilotes pour le moment en retrait, mais bien capables de venir se présenter comme des candidats à la victoire dimanche.

"Oui, car comme toujours, la réalité du vendredi n'est jamais celle du dimanche", prévient le #4. "Il faut donc attendre. Je pense qu'on peut s'attendre à voir les deux Yamaha et Suzuki très solides car je pense que c'est normal sur ce tracé ; et bien sûr, Marc, qui montre déjà une bonne vitesse en 1'20''7. Il n'a pas fait le temps, mais il essayait de poser la base. Il souffrait un peu. Je n'en connais pas la raison mais il faut attendre un peu jusqu'à demain. Comme toujours ici, nous pouvons être performants en course mais nous devons améliorer un peu certaines choses pour rester dans le top 3."

Il faut dire que Dovizioso n'avait pas été le principal protagoniste de l'édition 2017, et que le tracé australien est toujours compliqué à appréhender. Reste que Ducati n'a pas rencontré les problèmes de nombreux pilotes Honda, qui ont fini au sol lors de ces essais de vendredi, et que la firme italienne a semblé avoir progressé sur ce circuit depuis l'an dernier.

"Seulement un peu", tempère pour le moment Dovizioso. "Je pense qu'il a été clair aujourd'hui où la moto était un peu meilleure, donc j'en suis heureux, mais on garde le même ADN, donc on ne peut pas piloter d'une manière différente et être rapides d'une autre manière. Mais nous sommes plus rapides que l'an dernier et c'est ce qu'il faut continuer à faire progresser. Il manque de la vitesse en milieu de courbe."

Lire aussi:

Quand aux nombreuses chutes, elles n'ont, selon le pilote italien, rien à voir avec la période de l'année à laquelle se tient la manche australienne, comme l'ont suggéré certains journalistes dans le paddock.

"Non, ce n'est pas arrivé à cause de ça. C'est en raison du tracé, je pense. Les conditions que l'on trouve et le tracé sont très étranges et ça peut arriver, malheureusement, ce sont les caractéristiques de la piste. C'est l'un des circuits où il est facile de chuter. Je pense que les conditions étaient assez bonnes au final, le vent était faible. Nous avons confirmé notre bonne vitesse. Certains pilotes ont souffert donc c'était un peu étrange. Mais le feeling global est bon."

Article suivant
Dixième, Rossi a perdu trop de temps avec le pneu medium

Article précédent

Dixième, Rossi a perdu trop de temps avec le pneu medium

Article suivant

Chute et immobilisation technique, mais optimisme pour Bautista

Chute et immobilisation technique, mais optimisme pour Bautista

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Essais Libres 2
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Réactions