Dovizioso : "Attendons avant de faire des pronostics"

partages
commentaires
Dovizioso :
Par : Léna Buffa
22 sept. 2018 à 07:15

La vitesse, il l'a. Le pilote Ducati recherche désormais l'endurance et son défi du jour consistera à trouver le bon équilibre entre la performance pure et l'économie des pneus, paramètre essentiel pour quiconque a des vues sur la victoire.

Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team, font un entraînement de départ
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Auteur du meilleur temps de la première séance d'essais libres, vendredi sur le MotorLand Aragón, Andrea Dovizioso s'est maintenu aux avant-postes après la deuxième séance, bien que devancé par Marc Márquez et Jorge Lorenzo. Mais l'Italien n'est pas homme à se laisser berner par l'exercice très spécifique du time attack, il sait que sa préparation doit porter sur les 23 tours de la course et c'est bien là que se concentre son travail.

Lire aussi :

Sur une piste consommatrice de gomme et avec des températures très chaudes, le défi est clair : il faudra non seulement être rapide, mais surtout parvenir à faire durer la performance sans se faire piéger par une usure pneumatique excessive. Afin de se préparer au mieux, le numéro 4 a passé en revue l'ensemble de l'allocation durant cette première journée : lors des EL1, il a utilisé uniquement le pneu soft à l'avant, mais l'a associé au medium puis au hard à l'arrière ; durant la séance suivante, il a réalisé ses trois runs avec un pneu medium, hard puis soft à l'avant, tout en réemployant longuement la gomme dure du matin à l'arrière avant de la troquer pour une soft dans le time attack.

"On s'est plutôt concentrés sur la recherche du pneu avant, parce que lors du test on avait seulement roulé le matin et les conditions n'avaient pas permis d'utiliser les deux pneus. On les a tous testés pour essayer d'avoir le plus possible la situation sous contrôle. Elle n'est pas encore claire mais j'ai été rapide avec tous les pneus", retient le pilote Ducati.

Et Dovizioso ne s'en cache pas, sa participation récente à un test privé sur cette piste l'a aidé à se mettre plus rapidement dans le rythme, lui mâchant le travail initial de ce week-end. La performance est donc bien là, cependant le plus dur reste à faire : travailler sur les "détails", comme il les appelle, et se donner donc les chances d'avoir son mot à dire en course face à des adversaires qui, eux non plus, n'ont pas l'intention de s'en tenir à ces premiers résultats.

"Ce matin [vendredi], les conditions étaient très similaires à celles du test et cela nous a aidés. On a réussi à faire tout de suite les mêmes chronos et on n'a pas dû s'adapter à la situation, on a repris là où l'on s'était arrêté. On a donc tout de suite été rapides, comme je m'y attendais", explique-t-il. "L'après-midi, on a poursuivi avec les pneus du matin – on n'a pas été nombreux à le faire – et le rythme a été bon. Jorge [Lorenzo], Marc [Márquez] et moi-même semblons avoir un rythme très similaire pour le moment."

Lire aussi :

Chercher à faire la différence sur 23 tours

Avant d'aller à nouveau chercher cet après-midi la vitesse sur le tour lancé, durant les qualifications, deux autres séances vont permettre de poursuivre le travail sur la durée, d'abord les 45 minutes d'Essais Libres 3 ce matin, puis la demi-heure des EL4 à la mi-journée.

"Je crois que ce sera une journée importante pour parvenir à obtenir un petit progrès qui pourra faire la différence en course", prévient Dovizioso. "En termes de vitesse, heureusement, on n'a rien de particulier à aller chercher. Il faut qu'on essaye d'économiser le plus possible le pneu, mais en conservant au maximum la vitesse. C'est très compliqué. C'est un travail qui se fait sur toutes les pistes, mais encore plus ici parce que l'usure à l'arrière est élevée alors on perd facilement la performance. C'est donc ça plus que la vitesse qui fera la différence."

"Je suis content, mais on doit encore progresser un peu", poursuit le pilote italien qui, en l'état, ne pense pas que quiconque se démarquerait dès les premiers tours s'il fallait courir dès aujourd'hui : "Il pourrait même y avoir un groupe assez fourni pendant au moins la moitié de la course, parce que Danilo [Petrucci] a été rapide et il y a plusieurs pilotes qui ont une bonne vitesse en pneus neufs", note-t-il. "[Vendredi], le rythme était très similaire, mais en ayant encore une journée complète sur le sec, certaines choses peuvent changer. Alors, attendons avant de faire de pronostics."

Est-ce à dire qu'il espère secrètement créer la surprise, comme ce fut le cas à Misano ? "Eh bien… C'était vraiment bien ce qu'on a fait à Misano, c'était difficile. Pour le moment, on semble avoir une meilleure vitesse en comparaison de nos adversaires, mais cela dépend toujours de petites choses, alors tout peut arriver. Pourquoi pas ? Pourquoi pas… Il faut qu'on recrée à nouveau cette situation."

Prochain article MotoGP
Les plus belles photos du vendredi au GP d'Aragón

Article précédent

Les plus belles photos du vendredi au GP d'Aragón

Article suivant

EL3 - Honda et Ducati confirment, Yamaha hors du top 10 !

EL3 - Honda et Ducati confirment, Yamaha hors du top 10 !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Motorland Aragon
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions