Dovizioso rapide d'emblée : la première case est cochée

partages
commentaires
Dovizioso rapide d'emblée : la première case est cochée
Par :
29 juin 2018 à 18:58

Capable de rouler en 1'34"0 avant le time attack, le pilote Ducati a mieux commencé le week-end d'Assen que ce à quoi il s'attendait. L'occasion de rattraper les points perdus au Mugello et à Barcelone ?

Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Andrea Dovizioso retrouve cette semaine une piste qui, sur le papier, n'est pas la plus favorable à une Ducati manquant quelque peu d'agilité face à ses rivales. Mais motivé par son besoin de refaire son retard au championnat, autant que par les progrès globalement réalisés sur la GP18, le vice-Champion du monde voulait croire en ses chances. Et ce soir le constat est positif : "Le principal c'est de commencer avec une bonne vitesse le premier jour et c'est ce qui s'est passé."

Admettant avoir été surpris par sa performance sur cette piste l'année dernière, l'Italien pensait qu'il serait encore plus compétitif cette fois et les progrès sont bel et bien là. "C'est un peu mieux que ce à quoi je m'attendais", souligne-t-il, après avoir signé le cinquième temps ce matin et le sixième cet après-midi, deux séances qui se sont conclues par un time attack.

Sent-il qu'il fait partie des favoris, comme peuvent le penser certains de ses adversaires ? "D'après ce qu'on a vu aujourd'hui oui, mais aujourd'hui c'est une chose et deux séances demain peuvent changer la donne", prévient-il. "Marc [Márquez] a montré qu'il avait un rythme particulièrement rapide : il a fait toute la séance avec les mêmes pneus et il a réussi à tourner dans la fenêtre basse des 1'34 dans son dernier tour, alors ça en est la confirmation. Les Yamaha sont un peu mieux ici, que ce soit en rythme ou en vitesse. Aujourd'hui Maverick [Viñales] a été plus rapide, mais on verra demain. Danilo [Petrucci] a été rapide. Quant à nous, on a réussi à afficher un bon rythme."

Dovizioso a opéré aujourd'hui une comparaison entre deux spécifications de châssis, sentant que le plus récent lui a apporté un gain de stabilité en ligne droite, là où le vent peut générer beaucoup de mouvements. Il a par ailleurs commencé le week-end avec le carénage aérodynamique, en adaptant un peu ses réglages. "Pour le moment ça fonctionne mais on doit encore mieux comprendre [la situation] et améliorer un peu l'équilibre de la moto ainsi que mon style de pilotage par rapport aux pneus", pointe-t-il.

"Ceci dit, la gestion des pneus reste compliquée, surtout à l'arrière. Même si on arrive à être rapides, ça n'est pas facile de les gérer, on doit donc travailler et progresser. Ça n'est pas comme l'année dernière, il n'est pas facile de gérer la glissade sur les gaz et sur les freins. Les pneus de cette année ont des caractéristiques un peu particulières. On doit donc progresser, sur ce point je ne suis pas content à 100% − mais, bon, on est rapides quand même", se satisfait-il, bien qu'il soit en délicatesse dans le dernier secteur, comme son coéquipier.

La chute n'est pas le problème, mais la conséquence

Quelles que soient ses accointances avec la piste, Andrea Dovizioso se doit de se racheter cette semaine, alors que trois chutes ont grandement entaché son bilan comptable sur les quatre dernières courses. Les deux dernières, dues à des erreurs personnelles, ont pu alerter compte tenu de la stabilité habituelle du numéro 4, mais celui-ci assure que quelques jours de recul lui ont permis de faire la lumière sur la cause de ces faux-pas et qu'elle concerne surtout la préparation de sa moto.

"Je pense que la chute est la conséquence, je ne pense pas que ce soit le problème", explique-t-il. "Ce qui s'est passé à Barcelone, c'est que je n'étais pas assez rapide en course, tout n'était pas parfait et j'ai voulu rester là où j'étais. Je ne crois pas que la faute était le problème, je crois que cette année les pneus sont un peu différents, surtout à l'arrière, ils apportent moins de vitesse, et la façon dont je pilotais la moto l'année dernière n'est pas la bonne façon cette année. Je parle de très petites choses, mais cela peut avoir un impact."

"Quand on fait une bonne année comme l'année dernière, et qu'on opère en cours d'année des changements qui fonctionnent, normalement on essaye de faire quelque chose de similaire [l'année suivante], mais cette année je pense que la situation est un peu différente par rapport aux pneus et la moto est un peu différente. La vitesse est là […], c'est donc très positif, mais je ne pense pas qu'on soit encore à 100%, je crois qu'on peut un peu mieux gérer les pneus et le style de pilotage. Et je crois qu'il ne nous manque que ça, mais quand on est à la limite c'est suffisant pour faire une faute."

Article suivant
Nouveau moteur et nouveau châssis pour les deux pilotes Suzuki

Article précédent

Nouveau moteur et nouveau châssis pour les deux pilotes Suzuki

Article suivant

Les plus belles photos du vendredi à Assen

Les plus belles photos du vendredi à Assen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Catégorie Essais Libres - Vendredi
Lieu Assen
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir toute l'actu