Dovizioso s'attend à une réplique de Lorenzo et Márquez en Aragón

partages
commentaires
Dovizioso s'attend à une réplique de Lorenzo et Márquez en Aragón
Par : Léna Buffa
19 sept. 2018 à 17:30

Le leader du championnat pourra-t-il mettre fin à la série victorieuse de Ducati à domicile ?

Le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Podium : le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team
Le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team avec le drapeau italien
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Ciabatti
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team avec le drapeau italien

Andrea Dovizioso arrive en Aragón fort d'une victoire marquante à Misano, sur son épreuve maison, où il est venu à bout d'un Marc Márquez dominé et d'un Jorge Lorenzo qui n'a su éviter la faute en course. Le pilote italien sait toutefois que chacun de ses deux rivaux aura du répondant cette semaine, sur un terrain de jeu différent.

"Je m'attends à être rapide en Aragón, mais ce sera encore une piste très typée 'Jorge' et il voudra se racheter rapidement. Et puis Marc, surtout, voudra gagner en Aragón", pressent-il, tout en considérant que ce pourrait être un juge de paix intéressant avant de s'envoler pour l'Asie : "Ce sera un très bon test pour nous, afin de comprendre notre niveau."

Lire aussi :

Bien que Márquez ne soit plus parvenu à gagner depuis deux mois, Dovizioso n'est pas dupe : l'Espagnol sait gérer son championnat et porter son attaque dès lors que les conditions sont réunies. Or, le MotorLand Aragón pourrait justement être un terrain favorable pour lui permettre d'augmenter encore un peu plus son avance, actuellement de 67 points sur Dovizioso, 70 sur Rossi et 91 sur Lorenzo.

"Malgré le fait qu'il a du mal à se poser des limites, Marc a plus ou moins suivi une stratégie ces trois dernières années : il sait pertinemment quelles sont les courses sur lesquelles il peut faire la différence et, là, il essaye de gagner ; sur les autres, il essaye, il est toujours là, mais au final il ne donne pas sa vie pour gagner. Ça a payé. Je crois qu'il a appris pendant ses premières années en MotoGP", observe le pilote Ducati.

Une progression... qui sera utile en 2019 ?

Pour sa part, estimant que son retard mathématique ne lui permet pas, en l'état, de raisonner autrement, Dovizioso tente de se concentrer sur chaque course tout en perfectionnant encore et toujours le package de la Desmosedici en vue de la saison prochaine.

"On sait très bien sur quoi se concentrer pour réussir et à mon avis on fait bien les choses. Ça ne suffit pas, parce que se battre contre Márquez, c'est vraiment dur. Il n'a aucune journée sans, il est toujours là", constate-t-il. "Ce qu'on doit faire désormais, c'est essayer d'être le plus compétitif possible, et ne pas regarder le championnat parce que l'écart est grand. Quoi qu'il en soit, ce qu'on fait paye, on gagne, et c'est ce qu'on peut emmener avec nous l'année prochaine."

Lire aussi :

Depuis 22 courses, Ducati est la seule marque à avoir pu contester la victoire à Honda, comptant par ailleurs autant de succès que le constructeur à l'aile dorée à ce stade de la saison. Une progression épatante, quand on se souvient qu'il y a tout juste deux ans, Borgo Panigale signait ce qui était son premier succès depuis 2010. Entre-temps, Dovizioso a joué le titre, l'an dernier, et les deux pilotes de la marque se sont plus que jamais affirmés comme les cailloux dans la chaussure de Márquez, pourtant si solide.

"On n'a rien changé d'énorme", souligne le pilote Ducati pour expliquer la hausse de résultats de l'équipe italienne. "C'est juste le travail dans son ensemble, essayer de comprendre et de s'adapter aux pneus et aux règles du championnat. Quand on a une très bonne base, c'est difficile de faire un pas en avant. On peut progresser pas à pas si l'on travaille sur les détails ; si l'on s'améliore un tout petit peu sur quelques détails, à la fin de la course ça représente un gros progrès. Les pneus ont des caractéristiques, l'électronique en a d'autres, les pilotes doivent s'adapter à la situation."

"L'an dernier, c'était un peu différent par rapport à cette année. On utilise les pneus d'une manière différente, c'est un petit changement constant. Quand on met tout bout à bout, ça peut faire une différence. Comme Jorge a dit au Mugello, il ne s'agit pas d'une chose, c'est un travail fait par tout le monde, dans tous les domaines, et quand on met tout ensemble, on peut se battre pour la victoire."

Avec Michaël Duforest

Prochain article MotoGP
Diaporama - Tous les vainqueurs MotoGP du GP d'Aragón

Article précédent

Diaporama - Tous les vainqueurs MotoGP du GP d'Aragón

Article suivant

Mika Kallio reste pilote d'essais KTM pour 2019

Mika Kallio reste pilote d'essais KTM pour 2019
Charger les commentaires