MotoGP GP de Malaisie

Ducati inscrit Bautista en wild-card au GP de Malaisie

Ducati alignera non pas huit, mais neuf motos lors du Grand Prix de Malaisie, à Sepang. Le constructeur a en effet choisi d'inscrire son champion Superbike, Álvaro Bautista, en tant que wild-card.

Alvaro Bautista, Ducati

Álvaro Bautista va faire son retour sur la grille MotoGP, cinq ans quasiment jour pour jour après avoir quitté le championnat pour le WorldSBK. L'Espagnol, aujourd'hui lancé à la conquête d'un deuxième titre de suite en dérivées de la série, sera engagé sur le Grand Prix de Malaisie, prévu du 10 au 12 novembre à Sepang, deux semaines après la fin de la saison Superbike.

Sa participation se fera dans le cadre d'une wild-card inscrite par Ducati, qui a déposé sa demande auprès de la Commission Grand Prix dans la limite des 90 jours requis avant l'épreuve. Il s'agit de la deuxième wild-card annoncée par le constructeur italien au cours de cette saison MotoGP, après l'inscription de son pilote essayeur Michele Pirro au GP d'Italie.

La Ducati confiée à Bautista portera les couleurs de la Panigale V4R avec laquelle il court habituellement en WorldSBK, sponsorisée par Aruba.it, et sa participation sera encadrée par son équipe habituelle. Il retrouvera une machine qu'il a eu l'opportunité de tester deux fois jusqu'à présent, lors de deux séances organisées à Misano, la dernière fois en date remontant à la semaine dernière.

"Je suis vraiment heureux de pouvoir disputer cette wild-card MotoGP à Sepang, une piste qui me plaît énormément et sur laquelle je suis content de revenir étant donné qu'elle ne figure pas au calendrier WorldSBK", commente Álvaro Bautista. "Les tests avec la Ducati Desmosedici GP ont donné des indications positives : mes sensations ont été bonnes et je me suis amusé. Je souhaite remercier de tout cœur Ducati et Aruba.it car sans eux, il aurait été impossible de concrétiser cette opportunité."

"Je dois dire cependant que cette course en MotoGP représentera pour moi un bonus, et non une priorité. Nous devons rester concentrés sur le championnat WorldSBK, qui est la seule chose qui compte vraiment. Je veux rester concentré pour cette dernière partie de saison, qui s'annonce très intense, avec beaucoup de courses en peu de temps. Mes sensations avec la Panigale V4R sont bonnes et j'espère continuer dans cette voie. Une fois la saison terminée, on pensera à la Malaisie, pour s'y amuser."

Alvaro Bautista, Ducati, lors de ses essais à Misano

Álvaro Bautista a été très encadré lors de ses tests avec la MotoGP, à Misano.

Bautista, 38 ans, a couru en Grand Prix de 2002 à 2018. Titré dans la catégorie 125cc en 2006, il a porté les couleurs officielles de Suzuki et Aprilia en MotoGP, et couru également sur Honda dans le team Gresini, puis sur Ducati chez Aspar. Durant sa dernière année, il a rejoint l'équipe officielle Ducati pour deux manches, en remplacement de Jorge Lorenzo, blessé.

Avec à son palmarès trois podiums dans la catégorie MotoGP et pour meilleur classement la cinquième place au championnat 2012, Bautista a quitté les Grands Prix fin 2018 et trouvé refuge en WorldSBK, dans l'équipe officielle Ducati, en remportant d'emblée ses dix premières courses dans la discipline. Le titre lui avait malgré tout échappé et il s'en était suivi une parenthèse de deux ans chez Honda. Finalement de retour auprès du constructeur italien l'an dernier, il domine depuis le championnat.

Des wild-cards pour tous les constructeurs

D'après le règlement MotoGP − et en dehors des concessions, dont personne ne bénéficie cette année − chaque constructeur est limité à trois wild-cards maximum par saison, avec l'impossibilité pour les marques d'inscrire des pilotes par ce biais lors de deux Grands Prix de suite. Le cadre prévoit également qu'il ne peut y avoir plus de deux wild-cards au total par Grand Prix.

On sait d'ores et déjà que tous les constructeurs MotoGP auront engagé des wild-cards cette année, mais pour la plupart ils n'exploiteront probablement pas cette possibilité autant qu'ils le pourraient, compte tenu des coûts engendrés.

À ce stade, Honda a aligné son pilote essayeur Stefan Bradl au GP d'Espagne, Aprilia a fait courir Lorenzo Savadori aux Grands Prix d'Italie et des Pays-Bas, et KTM a ramené Dani Pedrosa dans le peloton à Jerez. Ce dernier sera également de la partie au GP de Saint-Marin, le mois prochain. Yamaha fera pour sa part courir Cal Crutchlow au GP du Japon, au début de l'automne.

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Souci technique et manque de vitesse : encore un rude week-end pour Mir
Article suivant Bastianini a l'impression de piloter un chopper avec la Ducati de 2023

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse