Ducati dans l'obligation de "réagir le plus vite possible"

Les courses se suivent et le bilan de Ducati ne décolle pas. La marque est désormais absente du podium depuis quatre manches, loin du potentiel affiché en entame de Championnat. Comme c'est le cas depuis le début de cette période creuse, Andrea Iannone a une nouvelle fois devancé son coéquipier lors du Grand Prix d'Indianapolis, pourtant il ne saurait se satisfaire de cette victoire interne, car force est de constater que le niveau de performance des GP15 s'est affaissé.

"J'ai pris un bon départ, malheureusement, je n'avais pas le rythme pour rester au contact du groupe de tête," regrette le pilote italien, septième sur la grille mais rapidement installé au cinquième rang grâce à un bon envol. "J'ai essayé par tous les moyens d'attaquer fort dès le départ mais je n'étais pas aussi rapide que les quatre premiers. J'ai donc fait ma propre course et il n'a pas été évident de contenir Smith jusqu'au bout."

Sur une piste requérant de préférence des gommes hard, le règlement permissif dont bénéficie le constructeur italien s'est, cette fois, retourné contre lui, ses pilotes n'ayant pas accès au mélange le plus dur proposé ce week-end. L'explication n'est toutefois que partielle et chacun sait dans les box rouges que l'essentiel est ailleurs.

"On savait que les quatre premiers, qui avaient accès à la gomme avant la plus dure, auraient été un peu plus rapides. On s'est quand même bien défendu et je crois avoir ramené le maximum," estime Andrea Iannone. "Maintenant il nous faut absolument réagir pour sortir le plus vite possible de cette période "sans" et nous replacer dans la bagarre pour le podium comme en début d'année."

"Quand d'autres pilotes sont plus rapides que toi et que tu essayes de toutes tes forces de rester à leur contact sans y parvenir, c'est incroyablement difficile," ajoute le pilote, qui continue par ailleurs à courir malgré une épaule blessée et douloureuse. "A mon avis, on ne peut pas penser aux aspects positifs de cette course. On croyait qu'on serait très forts ici, au lieu de ça on a beaucoup souffert. On ne peut pas être satisfaits, on doit réagir le plus vite possible et comprendre ce qui se passe."

Dovizioso poursuivi par son chat noir

Andrea Dovizioso n'est pas mieux loti que son coéquipier, bien au contraire, car à des performances perfectibles s'ajoute une litanie de problèmes externes. Après un souci technique au Mugello, une selle cassée à Assen, des chutes à Barcelone et au Sachsenring, la malchance était encore au rendez-vous à Indianapolis.

L'Italien a en effet dû s'écarter pour éviter un contact dès le coup d'envoi de la course et s'est vu contraint de remonter une bonne partie du peloton pour se classer neuvième. "Finalement, mes chronos n'ont pas été mauvais, mais évidemment on aurait pu faire mieux. Depuis quelques courses il m'arrive tout et n'importe quoi. Tôt ou tard la situation devra changer!" résume-t-il.

Au Championnat du Monde, le verdict de cette mauvaise passe est sans appel : Andrea Iannone perd la troisième place au profit de Marc Márquez et Andrea Dovizioso rétrograde au sixième rang, désormais devancé par Bradley Smith.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Indianapolis
Sous-évènement Dimanche : course
Circuit Indianapolis Motor Speedway
Pilotes Andrea Dovizioso , Andrea Iannone
Équipes Ducati Team
Type d'article Résumé de course
Tags andrea dovizioso, andrea iannone, ducati, grand prix, indianapolis, motogp