Ducati - Des nouveautés pour le moteur et l'aérodynamique

Les camions Ducati sont arrivés à Brno chargés de nouveautés. Une version inédite du moteur censée améliorer la distribution de puissance, mais aussi des évolutions aérodynamiques devant améliorer la circulation des flux d'air, avec notamment un nouveau carénage plus fuselé à l'avant et de nouvelles ailettes, plus larges.

Dans les stands des Rouges, on tempère l'importance de ces évolutions, affirmant qu'elles étaient prévues de longue date pour une machine qui, rappelons-le, a fait ses premiers tours de roue à peine un mois avant l'entame du Championnat. Ces nouveautés arrivent cependant à point nommé, puisque Ducati vient d'enchaîner quatre manches compliquées qui éloignent peu à peu le souvenir d'un début de saison tonitruant.

Aujourd'hui, les pilotes ont dédié les premières séances du Grand Prix de République Tchèque à la comparaison de cette nouvelle moto et de la précédente, alternant les runs avec l'une ou l'autre afin de recueillir de précieuses données. Difficile pour l'heure de tirer des conclusions, d'autant que cette journée s'est disputée dans des conditions très éprouvantes pour les hommes comme pour les machines.

"L'état du bitume s'est fortement dégradé entre les deux séances et on n'a pas réussi à bien évaluer les différences entre les deux motos mises à notre disposition," explique Andrea Iannone. "J'ai du mal à ne pas commettre d'erreurs parce que, avec de telles conditions, on peut très facilement partir à la faute. Etant donné que l'on manque encore d'adhérence à l'arrière, ça devient assez compliqué."

Cinquième ce matin, Andrea Iannone a chaussé un pneu arrière soft dans les dernières minutes de la deuxième séance. Voilà qui lui a permis de gagner trois dixièmes et de se hisser au troisième rang des EL2 et du classement combiné de la journée.

"Aujourd'hui ça s'est mieux passé qu'à Indianapolis, mais on n'a pas encore trouvé un set-up optimal," indique ce soir le pilote italien. "On peut encore progresser, en particulier dans le deuxième secteur car il nous coûte beaucoup de temps et on peut y récupérer de précieux dixièmes. C'est un point très important pour la course, on va donc travailler en ce sens."

Des données à analyser

Quant à Andrea Dovizioso, il a fait le choix de rester cet après-midi en pneus medium - la gomme la plus dure dont dispose Ducati ce week-end - et termine ainsi au cinquième rang de la journée, avec un meilleur chrono établi ce matin. "Je suis plutôt content de la vitesse affichée ici, à Brno, parce qu'on est plus proches de nos adversaires. Et puis j'aurais pu être plus rapide aujourd'hui," estime-t-il.

"C'est en tout cas une piste assez difficile, parce que l'état du bitume est plutôt critique. Cet après-midi, il y avait moins de grip que ce matin," pointe Dovizioso. "Maintenant il faut qu'on gagne en régularité et qu'on arrive à faire tourner la moto plus facilement, parce que ce sont des facteurs qui feront la différence en course. On a fait différents tests cet après-midi et il nous faut maintenant analyser toutes les informations pour trouver les meilleurs réglages et être plus rapides demain."

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Sous-évènement Essais Libres Vendredi
Circuit Brno
Pilotes Andrea Dovizioso , Andrea Iannone
Équipes Ducati Team
Type d'article Résumé d'essais libres
Tags andrea dovizioso, andrea iannone, brno, ducati, motogp