MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
07 août
EL2 dans
02 Heures
:
15 Minutes
:
37 Secondes
C
GP d'Autriche
13 août
Prochain événement dans
5 jours
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
13 jours
10 sept.
Prochain événement dans
33 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
41 jours
25 sept.
Prochain événement dans
48 jours
09 oct.
Prochain événement dans
62 jours
16 oct.
Prochain événement dans
69 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
90 jours
13 nov.
Prochain événement dans
97 jours

Ducati ne ferme pas la porte de Pramac à Zarco

partages
commentaires
Ducati ne ferme pas la porte de Pramac à Zarco
Par :
15 juin 2020 à 17:00

Le directeur sportif de Ducati prévient : Bagnaia va devoir faire ses preuves lorsque le championnat débutera. Zarco, quant à lui, peut garder espoir.

En dépit du discours rassurant que tenait encore récemment Francesco Guidotti, team manager Pramac Racing, la place de Pecco Bagnaia pourrait ne pas être si verrouillée qu'on pouvait le penser en vue de 2021. Car le directeur sportif de Ducati Corse, en charge du choix des pilotes pour l'équipe satellite, laisse une porte ouverte à un autre candidat : Johann Zarco.

Arrivé dans la catégorie reine dans la foulée de son titre Moto2, Bagnaia est sans doute resté un peu trop discret pour le moment. Entre un apprentissage ardu et une certaine pression qu'il s'est infligée à lui-même, le pilote italien est resté majoritairement cantonné à la seconde partie du tableau la saison dernière, n'obtenant que trois entrées dans le top 10 − bien qu'il ait entre autres décroché une belle quatrième place en Australie. Pour Ducati, sa courbe de résultats doit à la fois gagner en régularité et s'élever pour qu'une troisième année de contrat soit garantie.

"Bien sûr, compte tenu de ses 23 ans et de ce qu'il a réalisé en Moto2, Bagnaia est un pilote que nous voulons conserver pour l'avenir. Mais dans le même temps, nous voulons voir une nette amélioration avec la moto de 2020 par rapport à la saison 2019", prévient Paolo Ciabatti auprès de Speedweek.

"Nous voulons attendre et voir ce qui se passera lorsque le championnat recommencera", souligne le directeur sportif italien, laissant une porte ouverte à Johann Zarco. "À presque 30 ans, ce n'est plus un très jeune pilote. Mais il ne faut pas oublier les résultats qu'il a obtenus avant son contrat KTM. C'est pourquoi nous voulons donc garder une ou deux places libres."

Lire aussi :

L'hiver dernier, Zarco avait été convaincu par Gigi Dall'Igna qu'intégrer le team Avintia était le bon choix pour lui, cette place lui permettant de rejoindre le groupe Ducati et de commencer à travailler avec les ingénieurs de Borgo Panigale. L'objectif était toutefois de gravir les échelons menant vers l'équipe officielle, or les places sont prisées et le retard pris par le championnat ne joue pas en sa faveur, l'empêchant de faire ses preuves en course.

Ceci étant dit, plusieurs guidons sont encore à pourvoir, à commencer donc par celui qui est actuellement confié à Bagnaia. En 2021, Jack Miller quittera quant à lui le team Pramac et devrait y être remplacé par Jorge Martin, bien que ce recrutement n'ait pas été officialisé pour le moment. Du côté de l'équipe officielle, Ducati continue d'affirmer sa volonté de prolonger Andrea Dovizioso, seulement le départ de Pol Espargaró de KTM vers Honda pourrait libérer une place attractive pour l'Italien s'il lui venait l'envie de changer d'air. Enfin, dans le team Avintia, dont l'avenir sur le long terme est toutefois plus flou, seul Tito Rabat est pour le moment en possession d'un contrat pour 2021.

Doohan : Pourquoi Rossi arrêterait s'il est en forme ?

Article précédent

Doohan : Pourquoi Rossi arrêterait s'il est en forme ?

Article suivant

Ducati : Les moments difficiles avec Dovizioso "ont été dépassés"

Ducati : Les moments difficiles avec Dovizioso "ont été dépassés"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Johann Zarco , Francesco Bagnaia
Équipes Pramac Racing
Auteur Léna Buffa