Dall'Igna fier de ce que "représente" le titre constructeurs de Ducati

À cinq courses de la fin du championnat, Ducati a déjà fait main basse sur l'un des titres en jeu cette saison. Une victoire nette parmi les constructeurs qui traduit une domination évidente.

Dall'Igna fier de ce que "représente" le titre constructeurs de Ducati

Pour la troisième année consécutive, la quatrième depuis son arrivée en MotoGP, Ducati a remporté dimanche le titre constructeurs de la catégorie reine.

Parmi les trois titres officiels mis en jeu chaque saison, celui-ci prend en compte le meilleur résultat de chaque marque lors des courses, ce qui veut dire qu'un maximum de 25 points peut être empoché lors de chaque Grand Prix. Avec aujourd'hui 129 points d'avance sur Aprilia, et alors qu'il reste cinq manches à disputer et donc 125 points en jeu, Ducati a l'assurance de ne plus pouvoir être rattrapé.

Le championnat constructeurs après le GP d'Aragón :

Pos. Constructeur Pts Qatar Indonesia Argentina United States Portugal Spain France Italy Spain Germany Netherlands United Kingdom Austria San Marino Spain Japan Thailand Australia Malaysia Spain
1 Ducati 346 25 16 20 25 20 25 25 25 20 20 25 25 25 25 25 - - - - -
2 Aprilia 217 13 7 25 6 16 16 16 16 11 13 16 20 10 16 16 - - - - -
3 Yamaha 213 7 20 8 9 25 20 13 20 25 25 - 8 20 11 2 - - - - -
4 KTM 161 20 25 10 4 11 6 8 9 8 9 11 10 9 8 13 - - - - -
5 Suzuki 134 10 11 16 20 13 10 - - 13 - 8 9 8 9 7 - - - - -
6 Honda 100 16 4 4 10 10 13 10 8 6 - 4 3 2 6 4 - - - - -

 

Alors que Suzuki et Honda se sont effondrés cette année, ce qui frappe le plus dans la tournure prise par ce championnat c'est bien entendu la progression fulgurante d'Aprilia, aujourd'hui deuxième après être repassé devant Yamaha au GP d'Aragón pour quatre petits points. Avec seulement deux pilotes en piste, la marque de Noale a réussi à remporter une victoire et un total de neuf podiums, établissant sa moyenne de points par course à 14,5 au lieu de 6,7 la saison dernière.

En revanche, si Yamaha, pourtant en tête chez les pilotes, n'occupe actuellement que la troisième place de ce classement, c'est en partie dû à une moyenne en baisse cette saison : elle est en effet de 14,2 points par course à ce stade, contre 17,2 l'an dernier. Et la différence est encore plus nette avec ce qu'était la moyenne de la marque lors de sa dernière victoire en date dans ce classement, en 2015 : 22,6 !

C'est sur cette dernière tendance qu'évolue aujourd'hui Ducati, sa moyenne actuelle étant de 23 points/course, conséquence logique du fait que la marque italienne a gagné deux Grands Prix sur trois et n'a jamais manqué le podium, capitalisant à la perfection sur un groupe à la fois très fourni (Ducati équipe un tiers du plateau) et compétitif. La progression des machines italiennes ne fait plus aucun doute et se reflète aussi dans l'évolution de cette moyenne par rapport aux deux derniers titres constructeurs conquis en 2020 et 2021, avec à l'époque 15,8 puis 19,8 points glanés par course.

"Notre troisième titre consécutif au championnat constructeurs, le quatrième dans l'Histoire de Ducati en MotoGP, et obtenu alors qu'il reste cinq courses, nous emplit d'une grande fierté pour tout ce qu'il représente", salue Gigi Dall'Igna, directeur général de Ducati Corse. "Même si nous nous y attendions, compte tenu des résultats obtenus, nous voulons le célébrer comme il le mérite, car il représente le travail des femmes et des hommes de Ducati, que je remercie de tout cœur pour leur engagement permanent, au circuit comme à la maison."

L'évolution du championnat constructeurs jusqu'au titre de Ducati

L'évolution du championnat constructeurs jusqu'au titre de Ducati

L'union décisive de Bagnaia et Bastianini

Quatre des huit représentants du constructeur italien ont contribué jusqu'ici au capital de points amassé au cours des 15 Grands Prix disputés. L'apport le plus important est bien entendu venu de Pecco Bagnaia et Enea Bastianini, victorieux à dix reprises à eux deux. Ils ont rapporté respectivement 150 et 100 points, n'ayant été le premier pilote de la marque à l'arrivée que lors de leurs succès. À ces résultats se sont ajoutés ceux des pilotes Pramac, avec 56 points rapportés par Johann Zarco et 40 par son coéquipier Jorge Martín.

"Ce titre est le résultat de dix victoires sur 15 courses disputées cette saison, ainsi que d'importants et précieux résultats obtenus par tous nos pilotes : les chiffres parlent d'eux-mêmes. Il est également significatif, et source d'une grande satisfaction, que les succès obtenus l'aient été par les deux pilotes qui, parmi tous, font la différence et qui seront coéquipiers l'année prochaine dans le team Ducati Lenovo", observe Gigi Dall'Igna.

Répartition des points constructeurs entre les pilotes Ducati :

Grand Prix Points Pilote
Qatar GP du Qatar 25 Enea Bastianini, 1er
Indonesia GP d'Indonésie 16 Johann Zarco, 3e
Argentina GP d'Argentine 20 Jorge Martín, 2e
United States GP des Amériques 25 Enea Bastianini, 1er
Portugal GP du Portugal 20 Johann Zarco, 2e
Spain GP d'Espagne 25 Pecco Bagnaia, 1er
France GP de France 25 Enea Bastianini, 1er
Italy GP d'Italie 25 Pecco Bagnaia, 1er
Spain GP de Catalogne 20 Jorge Martín, 2e
Germany GP d'Allemagne 20 Johann Zarco, 2e
Netherlands GP des Pays-Bas 25 Pecco Bagnaia, 1er
United Kingdom GP de Grande-Bretagne 25 Pecco Bagnaia, 1er
Austria GP d'Autriche 25 Pecco Bagnaia, 1er
San Marino GP de Saint-Marin 25 Pecco Bagnaia, 1er
Spain GP d'Aragón 25 Enea Bastianini, 1er

Les deux autres titres officiels en jeu restent, eux, très ouverts. Dans le classement des équipes, c'est également le team d'usine Ducati qui a l'avantage devant Aprilia, tandis que l'équipe officielle Yamaha est troisième à égalité mathématique avec Pramac. Mais avec cette fois 45 points en jeu à chaque course, les écarts restent encore trop minimes pour estimer que la messe est dite.

Et c'est bien sûr au championnat pilotes que le suspense s'annonce le plus grand, ce "rêve ultime" auquel Ducati peut désormais s'autoriser à croire. En empochant 120 points lors des cinq dernières courses, Pecco Bagnaia a vu son retard sur Fabio Quartararo passer de 91 à dix points, et il est lui-même talonné par Aleix Espargaró, qui ne compte que sept unités de moins. Borgo Panigale a trois autres pilotes en embuscade, bien que leurs chances soient probablement peu réalistes, Bastianini se trouvant à 48 points et Miller et Zarco à 77 et 78 points respectivement.

"Nous devons continuer à travailler et à nous battre pour ce rêve ultime, qui doit se construire course après course avec la même approche que celle que nous avons eue jusqu'à présent", conclut Gigi Dall'Igna, qui pourrait bien avoir trouvé le successeur de Casey Stoner au palmarès de la marque italienne, 15 ans après ce qui est pour le moment le seul titre pilotes fêté par Borgo Panigale.

On notera enfin que dans les autres classements établis par le MotoGP, Ducati a également la mainmise. La marque verrouille les cinq premières places parmi les pilotes indépendants (avec un avantage de 30 points pour Bastianini sur Zarco) et ses trois formations satellites dominent chez les équipes (avec Pramac en tête, 51 points devant Gresini). Parmi les rookies aussi, l'avantage va aux pilotes équipés de Desmosedici, avec Marco Bezzecchi net leader.

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Álex Márquez frustré par le manque de soutien de la part de Honda
Article précédent

Álex Márquez frustré par le manque de soutien de la part de Honda

Article suivant

Giacomo Agostini : Moins de technologie et "plus de pouvoir aux pilotes"

Giacomo Agostini : Moins de technologie et "plus de pouvoir aux pilotes"