MotoGP
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
41 jours
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
55 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
69 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
90 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
97 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
111 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
139 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
146 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
160 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
174 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
189 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
196 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
209 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
217 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
223 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
238 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
245 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
252 jours

Le mot d'ordre pour Ducati face au marché des transferts : "attendre"

partages
commentaires
Le mot d'ordre pour Ducati face au marché des transferts : "attendre"
Par :
15 févr. 2020 à 14:55

Ducati a vu plusieurs pilotes attractifs lui échapper et doit à présent changer sa stratégie alors que les contrats de ses pilotes arrivent à échéance à la fin de l'année, ouvrant ainsi de nouvelles possibilités pour 2021. Pas question de se précipiter, il s'agit désormais de prendre son temps.

Devancé par Yamaha, et selon toute probabilité par Suzuki, Ducati n'a désormais qu'un mot d'ordre sur le marché des transferts : la patience. Plusieurs places de choix sont d'ores et déjà verrouillées, y compris vraisemblablement certaines qui n'ont pas encore été officialisées à l'instar de celles qu'occupent Marc Márquez, Álex Rins ou Joan Mir, qui devraient tous conserver leur guidon pour les deux saisons à venir, ce qui s'ajoute à un line-up déjà complet au sein de l'équipe officielle d'Iwata. Autant d'options attrayantes en moins pour les pilotes qui souhaiteraient aller voir ailleurs.

Dans ce contexte, Ducati veut prendre le temps de la réflexion. Plus question de se précipiter pour le constructeur italien, qui entend à présent évaluer les performances qui seront réalisées lors des premières manches du championnat afin d'avoir la meilleure vision possible des choix opportuns à faire. "Je crois que la chose la plus raisonnable en ce moment, c'est attendre", martèle en effet Gigi Dall'Igna.

Lire aussi :

"Je pense que les jeux sont déjà faits pour les pilotes non Ducati", estime le directeur général de Ducati Corse. "Il est clair que nous allons prendre notre temps pour évaluer avec nos pilotes ce qu'il est mieux de faire pour les prochaines saisons. Je crois qu'à ce stade, nous devrons bien évaluer ce qui se passe avant de prendre des décisions qui concernent 2021 et 2022. Nous sommes encore au début de la saison, nous venons tout juste de commencer les essais, je crois qu'il y a maintenant tout le temps pour se décider."

Le patron du programme de Ducati, en quête de titre depuis trois ans, ne nie pas qu'il avait pris contact avec Maverick Viñales pour tenter de le ravir à Yamaha. En vain. Il se contente toutefois d'expliquer avoir "parlé" avec l'Espagnol sans préciser si les discussions ont été avancées et l'accord proche. Quoi qu'il en soit, il s'agit selon lui d'une démarche normale, sur un marché tendu, qui a poussé à des discussions nombreuses depuis plusieurs mois déjà.

"Chaque constructeur fait ses propres évaluations et est obligé de parler avec tous les pilotes qui sont sur le marché, car personne ne sait ce qui va se passer ensuite. À mon avis, Suzuki aussi avait contacté Viñales. Je veux dire que c'est un travail que tous les constructeurs doivent faire", souligne Gigi Dall'Igna auprès de Sky Italia.

Lire aussi :

Les pilotes actuels, mais aussi les candidats que sont par exemple Jack Miller ou Johann Zarco, seront donc "évalués" par le constructeur italien en ce début de saison. Une perspective potentiellement inquiétante pour Danilo Petrucci, qui admet s'être perdu depuis la moitié de la saison dernière et a eu toutes les peines du monde à retrouver le niveau qui lui avait permis de signer une victoire magistrale au Mugello. Quant à Andrea Dovizioso, il a régulièrement laissé transparaître une certaine tension avec la direction lorsque l'orientation technique prise ne suivait pas le chemin qu'il voulait privilégier, et après trois titres de vice-Champion du monde, la perspective de poursuivre l'aventure n'est pas, à ce stade, une évidence.

Avec Lorenza D'Adderio

Article suivant
Rossi : "Si je pilotais comme il y a 5 ans, je serais trop lent"

Article précédent

Rossi : "Si je pilotais comme il y a 5 ans, je serais trop lent"

Article suivant

Plus de restrictions aérodynamiques en MotoGP en 2020

Plus de restrictions aérodynamiques en MotoGP en 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Ducati Corse Boutique
Auteur Léna Buffa