Ducati ne s'inquiète pas d'avoir quitté Losail sans victoire

Annoncé favori pour les courses au Qatar, Ducati n'a finalement décroché aucun succès. Une situation qui n'inquiète pas Paolo Ciabatti, le directeur sportif de la marque, particulièrement satisfait des performances du team Pramac.

Ducati ne s'inquiète pas d'avoir quitté Losail sans victoire

Jack Miller a été l'homme fort des tests de pré-saison sur le circuit de Losail, ce qui a fait de Ducati le favori pour les deux courses disputées sur le circuit. Les victoires sont finalement revenues à Yamaha et l'équipe Ducati officielle n'a décroché qu'une pole et un podium, grâce à Pecco Bagnaia dans le premier des deux rendez-vous qataris, pendant que Jack Miller était plus en difficulté, d'abord à cause d'une dégradation de son pneu arrière, ensuite avec un arm-pump, pour lequel il a déjà été opéré.

Paolo Ciabatti reste satisfait du bilan pour la marque italienne puisque les pilotes Pramac ont brillé avec la même machine que celle du team factory, Johann Zarco quittant Losail avec deux podiums et la première place du championnat, et Jorge Martín ayant conquis une pole et lui aussi un podium.

"On pourrait penser que Ducati n'a pas gagné sur un circuit favorable", a déclaré le directeur sportif de Ducati à Motorsport.com. "Mais on a signé deux poles, avec un nouveau record de la piste [réalisé par Pecco Bagnaia], on a décroché quatre des six positions sur le podium et on mène le championnat avec Zarco. Évidemment, j'aurais aimé au moins une victoire, mais si nous ne sommes pas satisfaits, qu'en est-il des autres marques ?"

Lire aussi :

Ducati restait pourtant sur deux victoires à Losail, conquises par Andrea Dovizioso en 2018 et 2019, la course ayant été annulée par la pandémie de COVID-19 l'an dernier. Ciabatti n'y voit pas une une régression puisque depuis ces succès, le fameux pneu arrière posant difficulté à la Desmosedici a été introduit, ce qui a selon lui redistribué les cartes.

"Ceux qui s'appuient sur le fait que Ducati a gagné au Qatar en 2018 et en 2019, avec Dovizioso, ne prennent pas en compte le fait que les pneus n'avaient aucun rapport avec ceux que nous avons actuellement, qu'il a fallu apprendre à gérer. Déjà, lors des tests de pré-saison en 2020 [à Losail], Dovi n'était pas aussi performant qu'avant dans l'équipe. Donc nous sommes très contents des progrès effectués."

Martín doit encore prouver son potentiel

Ces deux courses ont aussi été marquées par l'éclosion de Jorge Martín, troisième du Grand Prix de Doha après s'être élancé en pole. Ciabatti salue la prestation du Madrilène mais n'oublie pas que son manque d'expérience au plus haut niveau a été compensé par les nombreuses journées passées au Qatar, entre les tests et les deux week-ends de course. Il attend donc de voir les performances du pilote Pramac sur des pistes où il aura moins de temps pour se préparer.

"Nous avons un crack avec Martín. Il a démontré son talent et la façon dont il travaille. C'est très positif qu'il ait signé une pole position et mené la course pendant 18 tours, sans la moindre erreur. Et il faut qu'il continue comme ça, comme il l'a fait jusqu'à présent."

Lire aussi :

"Maintenant, il faudra voir ce qu'il fera sur des circuits où il n'a pas encore piloté la Ducati, et où il n'aura que deux jours pour prendre ses marques. La dernière course au Qatar était très particulière parce que tous les pilotes sont restés ici de nombreux jours, et c'est une chose qui favorise les rookies. Il va arriver sur de nouveaux circuits, où on verra sa maturité et sa capacité d'adaptation."

Propos recueillis par Oriol Puigdemont 

partages
commentaires

Related video

Morbidelli et sa Yamaha hybride, une situation "à double tranchant"

Article précédent

Morbidelli et sa Yamaha hybride, une situation "à double tranchant"

Article suivant

Martín n'oublie pas ceux qui l'ont aidé, Gresini en tête

Martín n'oublie pas ceux qui l'ont aidé, Gresini en tête
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Doha
Catégorie Course
Pilotes Jorge Martín
Équipes Ducati Corse , Pramac Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud