Ducati présente sa moto et ses ambitions pour 2018

Ducati a levé le voile ce lundi sur la version 2018 de sa MotoGP, une moto qui a pour mission de jouer le titre, et même de le remporter. "Nous sommes prêts", promet l'équipe italienne.

Ducati présente sa moto et ses ambitions pour 2018

Tous les regards étaient braqués sur Borgo Panigale, ce matin, où Ducati a donné le coup d'envoi des présentations MotoGP de la nouvelle saison qui s'annonce. Deuxième du championnat pilotes précédent, le constructeur italien se veut un protagoniste de choix de la nouvelle campagne et ne cache pas ses ambitions à deux mois du premier Grand Prix.

La GP18 a fait son entrée sur scène avec ses deux pilotes titulaires, Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo, et au premier coup d'œil, elle se caractérise par l'apparition de larges bandes grises qui en modifient quelque peu le look, pour le plus grand bonheur de ses pilotes.

"Elle est très belle", s'enthousiasme Dovizioso. "Les Desmosedici GP ont toutes été belles, mais celle-ci a quelque chose de plus. Avec l'ajout du gris elle est encore plus belle."

"J'aime beaucoup, elle est différente de la dernière version qu'on avait. La combinaison des bandes grises, rouges et blanches lui donne un look très moderne", renchérit Lorenzo.

Mais pour les responsables du programme, le look aussi innovant soit-il importe peu : "Une belle moto est une moto qui gagne", préviennent-ils. Et c'est bien là qu'est le cœur de cette présentation, moment-clé qui dicte les objectifs - élevés - de Ducati pour la saison à venir.

Andrea Dovizioso, Ducati Team

"Nous sommes prêts"

"C'est toujours une grande émotion d'être ici, sur cette scène, pour entamer une nouvelle aventure de course", admet Claudio Domenicali, administrateur délégué de Ducati Motor, premier à s'exprimer pour donner le coup d'envoi de la 16e saison MotoGP de Ducati. Et avant de se projeter sur la nouvelle saison, le patron des troupes a eu un regard fier dans le rétroviseur, pour "une année 2017 qui a été extraordinaire, d'un point de vue sportif mais aussi commercial".

"Nous avons vendu près de 56'000 motos, ce qui est notre valeur la plus élevée dans l'absolu, témoignage d'une entreprise qui conserve une position importante sur le marché des motos. La saison sportive a été extraordinaire, elle nous a tous divertis avec des résultats incroyables", souligne-t-il. "Il y a un an nous nous demandions quels résultats nous allions pouvoir obtenir, et avec six victoires, le même nombre que le pilote qui a remporté le titre, le résultat a été incroyable."

"2017 a été une très belle année pour nous, qui nous a vu gagner beaucoup de fois et nous battre pour le titre jusqu'à la dernière course. Cela est dû au travail de tous les hommes et femmes de Ducati Corse, aux pilotes et aux pilotes essayeurs qui ont fait du très bon travail et je souhaite les remercier", renchérit Gigi Dall'Igna, directeur général Ducati Corse.

Sur la lancée de ces succès, Ducati ne peut désormais nourrir d'autre ambition que de poursuivre sa croissance, et Domenicali annonce clairement la couleur pour 2018 : "'Nous sommes prêts', ce pourrait être le mot d'ordre de cette présentation."

Jorge Lorenzo, Ducati Team

Châssis, moteur et aérodynamique ont évolué

Prêts à rééditer les performances de premier ordre de 2017, mais prêts aussi à aller plus loin en transformant l'essai ? Claudio Domenicali y croit, grâce à la qualité technique mais aussi humaine de cette équipe. "Nous avons deux pilotes extraordinaires. Un Andrea Dovizioso qui a fait des courses qui ont démontré un talent jusqu'alors sous-estimé par beaucoup, et qui est prêt à rééditer des performances de ce type, et un Jorge Lorenzo qui a démontré en fin de saison une vitesse extraordinaire. Nous sommes prêts parce que nous avons une structure technologique de premier ordre."

Les ateliers de Borgo Panigale ont bouillonné durant des semaines pour être à la hauteur de ces ambitions, le bilan de 2017 ayant clairement identifié, outre des résultats en forte hausse, des points faibles à gommer. "Les situations et les pistes qui nous mettent en difficulté sont peu nombreuses, mais elles existent, nous devons donc travailler sur ce point", admet Gigi Dall'Igna. "Pendant l'hiver nous avons beaucoup réfléchi à la partie cycle de notre moto nous avons eu des idées que nous allons tester particulièrement à Sepang et Buriram, lors des deux premiers tests de la saison. Nous avons aussi travaillé sur le moteur : nous allons entamer 2018 avec quelques chevaux supplémentaires et nous espérons avoir réussi à le rendre plus maniable."

"Nous avons travaillé sur l'aérodynamique, qui est notre cheval de bataille depuis quelques années et nous sommes en train de définir quelques détails", poursuit Gigi Dall'Igna, alors que la Desmosedici présentée ce matin affiche fièrement son carénage aérodynamique à l'avant. "Nous ne verrons donc pas l'aérodynamique définitive à Sepang, nous l'apporterons probablement entre les tests de Buriram et du Qatar. Il ne sera pas important de rechercher l'innovation à tout prix, mais d'être très rigoureux dans les tests et de ne choisir que les évolutions qui nous apporteront de la valeur ajoutée."

Charge à présent à Gigi Dall'Igna et à ses troupes de peaufiner leur copie, sachant que cette version de la Ducati, présentée ce matin comme étant une évolution de celle de 2017, continuera à évoluer jusqu'au début du championnat. Ce n'est qu'à l'entame du Grand Prix du Qatar que les dés seront jetés...

partages
commentaires
Ducati donne le coup d'envoi des présentations MotoGP

Article précédent

Ducati donne le coup d'envoi des présentations MotoGP

Article suivant

Photos - La Ducati GP18 sous toutes les coutures

Photos - La Ducati GP18 sous toutes les coutures
Charger les commentaires