Ducati proche d'un accord avec VR46 et Gresini

Étape majeure de la définition du plateau MotoGP 2022, VR46 est sur le point de s'associer avec Ducati. Le team Gresini en fera de même, de sorte que le constructeur italien disposera de trois équipes satellites.

Ducati proche d'un accord avec VR46 et Gresini

Ducati est sur le point de conclure des accords avec les équipes VR46 et Gresini qui verront la marque aligner à nouveau huit motos sur la grille MotoGP en 2022. D'après les informations de Motorsport.com, les différentes parties impliquées travaillent sur les derniers détails des contrats et l'annonce est prévue dans les jours à venir.

Grâce à ces nouveaux partenariats, Ducati va donc accroître sa présence sur la grille, et ce alors qu'il s'agit déjà du constructeur le mieux représenté. La marque a en effet déjà confirmé le week-end dernier la prolongation de son accord avec Pramac Racing pour trois saisons supplémentaires, soit jusque fin 2024.

Lire aussi :

Avec deux autres motos confiées aux teams VR46 et Gresini, le nombre de Desmosedici sur la grille sera donc de huit. Cela ramène Ducati à la situation déjà observée entre 2016 et 2018 lorsque le constructeur était associé à trois équipes satellites : Pramac, Avintia et Aspar. "Ducati est en mesure de fournir huit motos, nous l'avons déjà fait par le passé", a confirmé Davide Tardozzi, team manager de l'équipe officielle Ducati, depuis le Mugello.

On ignore pour le moment la spécification des Desmosedici dont disposera chaque pilote, car cela dépend des investissements et de divers détails qui doivent faire l'objet de négociations.

Bien que le format qui a la préférence des dirigeants du championnat soit que chacun des six constructeurs aligne une équipe officielle et une équipe satellite, il n'y a pas d'obligation formelle à ce que ce soit le cas. "Les règles que nous appliquons sont celles d'un marché libre, on ne peut donc pas forcer quelqu'un à signer un contrat avec un constructeur en particulier s'il a une meilleure offre avec une autre marque", a déclaré le directeur sportif de Ducati Corse, Paolo Ciabatti, à Motorsport.com.

Avec cette nouvelle évolution, le plateau 2022 prend désormais forme. Outre les huit Ducati (celles des trois équipes satellites et de l'équipe officielle), le MotoGP comptera quatre Honda (avec le team d'usine et LCR), quatre Yamaha (l'équipe d'usine et Petronas SRT), quatre KTM (l'équipe d'usine et Tech3). Suzuki et Aprilia s'en tiendront en revanche à une seule équipe de deux motos.

Lire aussi :

La dernière annonce attendue après l'officialisation des teams Ducati concernera donc Petronas SRT. L'équipe malaisienne avait, certes, fait de la prolongation de son accord avec Yamaha sa priorité, mais elle était en concurrence avec VR46, qui a également été en discussion avec le constructeur d'Iwata.

L'accord de Ducati avec Gresini marquera la fin d'une relation de sept ans entre l'équipe créée par Fausto Gresini et Aprilia, une relation qui n'a pas toujours été simple en raison de divergences d'opinion entre les dirigeants des deux parties. L'une des dernières sources de conflit a été la tentative du constructeur de Noale de s'assurer les services de Fabio Di Giannantonio alors que celui-ci est déjà sous contrat avec Gresini.

partages
commentaires
Pour Rossi et Morbidelli, ne pas courir n'aurait rien changé
Article précédent

Pour Rossi et Morbidelli, ne pas courir n'aurait rien changé

Article suivant

Bastianini : "Zarco a pilé devant moi, je n'ai rien pu faire"

Bastianini : "Zarco a pilé devant moi, je n'ai rien pu faire"
Charger les commentaires