Édito - Tragiquement magique !

Revenir sur un week-end aussi difficile, où tous les ingrédients du sport moto se sont enchaînés en seulement 48 heures, permet de comprendre qu’un nouveau cap a été franchi. Le sport est revenu au premier plan et la passion est intacte.

Édito - Tragiquement magique !

Avoir passé du temps à observer les jeunes pousses prometteuses en quête de succès futurs en Grands Prix m’a toujours posé la question de qui allait bien pouvoir percer. Dans les rangs de la Red Bull MotoGP Rookies Cup, nombreux sont ceux qui ont réussi des exploits depuis le lancement en 2007, tels que Zarco, Baldassarri… mais aussi Luis Salom. Un des premiers à avoir transformé rapidement son passage entre la Cup et le Moto3 où le fossé est énorme !

Il a beaucoup donné en piste depuis ses premiers tours de roue en Moto3 jusqu’à ce vendredi funèbre. Un vrai latin, méditerranéen, avec un engagement sans pareil, ce qui l’a parfois poussé à en faire un peu trop, mais il était comme ça, le numéro 39, et c'est bien cette même énergie qui a régné les deux jours suivant sa disparition.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Jamais dans l’ère actuelle des Grands Prix un pilote n’avait connu une chute fatale en début de week-end. Le moment fut compliqué en 2010 à Misano, en direct, face à ce crash de Shoya Tomizawa et cette main intrusive dans la cabine de commentateur qui tend la feuille mentionnant : Shoya Tomizawa dead, en plein direct du MotoGP ! La violence du choc laissait peu de place au miracle, comme pour Marco Simoncelli, et le point commun entre ces deux hommes était leur montée en puissance dans leur catégorie respective, le titre possible pour le premier et la victoire probable pour le second.

Comme je le mentionnais en début de saison, il a fallu ce drame de 2011 en Malaisie pour que les tensions disparaissent entre les pilotes MotoGP. L’épisode de Sepang 2015 devait aussi trouver son épilogue pour le bien de tous ceux qui gravitent dans cet univers. Salom est celui qui aura permis ce changement, bien malgré lui, et il est probable que lui aussi avait devant lui une belle perspective d’évolution.

Mais cette trajectoire a finalement continué sur ce Grand Prix de Catalogne avec un spectacle grandiose. Le meilleur que Rossi ait donné depuis 2009 sur ce circuit puisqu’il prend tout un autre sens avec ce drame, et où l’âge ne semble être qu’un chiffre. Catalunya est une piste très difficile où les erreurs sont à portée de guidon et la Yamaha M1, comme à Jerez, a trouvé avec son pilote la bonne formule finale lors du warm-up. Un exercice dans lequel le Docteur est le seul à exceller !

Rossi confirme sa forme extraordinaire et on ne peut que se demander si, comme nous sommes plusieurs à le penser, le Mugello aurait pu se terminer de la même façon. Voilà déjà plusieurs saisons qu’il lui était quasiment impossible d’effectuer une si belle remontée après s’être élancé de la seconde ligne. Le facteur Michelin sied parfaitement au style du numéro 46 qui retrouve ses sensations d’antan, presque parfaitement imité par Marc Márquez.

Le nouveau fournisseur de pneus qui impose un nouveau style de pilotage en MotoGP est arrivé au moment où la hiérarchie vit une mutation : Márquez plus mûr et plus réfléchi, Viñales qui continue d’affûter ses armes, Lorenzo pour qui 2016 est l’année où sa première vie en MotoGP se termine, et un top 5 régulièrement animé et plus homogène.

Quel spectacle que ces deux courses successives où le grand pilotage et la science des trajectoires continuent de nous régaler. Disputer un Championnat du monde demande un engagement intense et ne peut se dérouler sans rivalité en dehors de la piste, et nul ne sait comment se déroulera la suite de la saison. Mais ce dimanche en Catalogne, le geste de Valentino envers celui qu’il considère comme un rival à battre était sa plus belle signature après une victoire, et pas n’importe laquelle. Un beau message que le destin a facilité, merci Luis !

partages
commentaires
Dovizioso a connu un problème de pneu "anormal" en course
Article précédent

Dovizioso a connu un problème de pneu "anormal" en course

Article suivant

Photos - Les pilotes rendent hommage à Luis Salom

Photos - Les pilotes rendent hommage à Luis Salom
Charger les commentaires