EL1 - Morbidelli frappe le premier à Losail, Zarco et Miller à terre

Franco Morbidelli a été le plus rapide de la première séance d'essais libres du Grand Prix du Qatar, marquée par des chutes pour Johann Zarco, Jack Miller et Pol Espargaró.

EL1 - Morbidelli frappe le premier à Losail, Zarco et Miller à terre

C'est sous le soleil de Losail et avec une température de 32°C que le coup d'envoi de la saison 2021 du MotoGP a été donné, des conditions différentes que celles que les pilotes rencontreront en qualifications et en course et qui ne permettent pas de réaliser des chronos aussi bons qu'en nocturne, les 46°C mesurés sur la piste n'offrant pas une adhérence optimale.

La séance a débuté sur une chute de Johann Zarco dès son premier tour rapide, à l'entrée du virage 4, sur une piste visiblement très poussiéreuse. Le Français a dû abandonner sa machine et regagner les stands. Au guidon d'une autre Ducati, Jack Miller, détenteur du record officieux de la piste depuis les tests de Losail, a de son côté été le premier leader avec une chrono en 1'56"683. Fabio Quartararo a été le seul à se rapprocher à moins d'une demi-seconde de l'Australien dans ce premier tour.

 

Les pilotes ont très vite amélioré leurs chronos. Miller a d'abord creusé l'écart sur ses rivaux mais Aleix Espargaró a confirmé la bonne forme montrée par Aprilia pendant les tests en s'emparant de la première place. Les pilotes Yamaha factory, Maverick Viñales et Fabio Quartararo, se sont intercalés entre Espargaró et Miller, pour former un top 4 se tenant en 0"099.

Miller a vite repris la tête, en étant le premier pilote à passer sous la barre des 1'56... mais Espargaró a répliqué et l'a encore battu, pour 0"008. Fabio Quartararo, Pecco Bagnaia, Franco Morbidelli et Maverick Viñales se sont ensuite succédés à la première place, mais le chrono de l'Espagnol a été effacé pour un passage hors piste, des infractions mieux contrôlées cette année, grâce à de nouveaux capteurs.

Lire aussi :

Viñales a pris la tête pour de bon dans le tour suivant avant que Morbidelli, le seul avec son équipier Valentino Rossi à rouler avec deux pneus durs dans cette première partie de la séance, se porte à nouveau au premier rang à la fin de son relais. Les pilotes sont ensuite passés par les stands pour changer de pneus et dès son retour en piste, Jack Miller a été le second représentant de Ducati à tomber au virage 4, une chute très similaire à celle de Zarco au début de la séance.

 

Quelques instants plus tard, Pol Espargaró a chuté à son tour au virage 6, à basse vitesse. Le Catalan a tenté de repartir, en vain, et c'est sur un scooter qu'il a regagné les stands. Morbidelli, toujours équipé de deux gommes dures, a abaissé le meilleur chrono en 1'55"012. Les pilotes ont par la suite moins visé la performance pure, commençant à préparer les relais longs, certains d'entre eux abandonnant même les gommes dures et medium pour rouler avec un tendre à l'avant.

 

À moins de deux minutes du drapeau à damier, Aleix Espargaró a pris la tête mais Morbidelli a immédiatement répliqué avec un chrono de 1'54"921. Jack Miller est de son côté remonté au troisième rang. Le classement est resté inchangé et quatre marques ont finalement été représentées aux quatre premières places, avec Maverick Viñales derrière le trio de tête. Fabio Quartararo a réalisé le cinquième temps devant Álex Rins et Pecco Bagnaia, passé hors piste en fin de séance. Valentino Rossi, Joan Mir et Miguel Oliveira, meilleur représentant de KTM dans cette séance, ont complété le top 10.

En l'absence de Marc Márquez, les pilotes Honda se sont faits discrets. Álex Márquez s'est classé à la 11e position, devant Takaaki Nakagami, tandis que Stefan Bradl a pris la 14ème place, devant Pol Espargaró, qui dispute son premier Grand Prix sous les couleurs de Repsol Honda. Après sa chute, Johann Zarco s'est fait discret et il a réalisé le 13e temps de la séance.

Enea Bastianini s'est ajouté à la liste des pilotes victime d'une chute en fin de séance, au premier virage. Son équipier Luca Marini a été touché par un spectaculaire chattering au virage 6 mais il a pu rester sur sa Ducati. Le troisième pilote qui fait ses débuts ce week-end, Jorge Martín, entame de son côté sa carrière en MotoGP avec un record, celui de la vitesse de pointe la plus élevée mesurée durant un week-end au Qatar, l'Espagnol ayant été flashé à 354,0 km/h. Le record absolu reste la propriété d'Andrea Dovizioso, qui a atteint 356,7 km/h au Mugello en 2019.

 

Les EL2 devrait offrir aux pilotes les conditions les plus favorables avant les qualifications, les plus faibles températures permettant d'utiliser les pneus tendres, et cette séance aura donc une importance capitale pour assurer une place dans le top 10 au cumul des essais libres, et donc une entrée garantie en Q2.

Qatar GP du Qatar - MotoGP - EL1

P. Pilotes Moto Tours Temps Ecart
1 Italy Franco Morbidelli
Yamaha 17 1'54.921
2 Spain Aleix Espargaró Villà
Aprilia 15 1'55.046 0.125
3 Australia Jack Peter Miller
Ducati 13 1'55.112 0.191
4 France Fabio Quartararo
Yamaha 16 1'55.213 0.292
5 Spain Joan Mir Mayrata
Suzuki 15 1'55.255 0.334
6 Spain Maverick Viñales Ruiz
Yamaha 18 1'55.309 0.388
7 Spain Alejandro Álex Rins Navarro
Suzuki 18 1'55.353 0.432
8 Italy Francesco Bagnaia
Ducati 16 1'55.365 0.444
9 Italy Valentino Rossi
Yamaha 15 1'55.419 0.498
10 Portugal Miguel Ângelo Falcão de Oliveira
KTM 17 1'55.745 0.824
11 Spain Álex Márquez
Honda 16 1'55.748 0.827
12 Japan Takaaki Nakagami
Honda 17 1'55.754 0.833
13 France Johann Zarco
Ducati 16 1'55.871 0.950
14 Germany Stefan Bradl
Honda 13 1'55.942 1.021
15 Spain Pol Espargaró Villà
Honda 17 1'56.046 1.125
16 South Africa Brad Binder
KTM 16 1'56.057 1.136
17 Italy Luca Marini
Ducati 15 1'56.069 1.148
18 Italy Enea Bastianini
Ducati 16 1'56.198 1.277
19 Italy Danilo Carlo Petrucci
KTM 15 1'56.230 1.309
20 Spain Jorge Martín
Ducati 16 1'56.541 1.620
21 Italy Lorenzo Savadori
Aprilia 15 1'56.559 1.638
22 Spain Iker Lecuona
KTM 15 1'56.943 2.022

partages
commentaires

Related video

Des capteurs pour un contrôle plus strict des limites de la piste

Article précédent

Des capteurs pour un contrôle plus strict des limites de la piste

Article suivant

Quand les pilotes affrontent leur frère en Grand Prix

Quand les pilotes affrontent leur frère en Grand Prix
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie EL1
Lieu Losail International Circuit
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud