MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
08 Heures
:
58 Minutes
:
03 Secondes

EL2 - Après Honda, Ducati signe le doublé, Petrucci en tête

partages
commentaires
EL2 - Après Honda, Ducati signe le doublé, Petrucci en tête
Par :
3 mai 2019 à 13:17

Les pilotes officiels Ducati ont terminé aux deux premières positions, sans doute aidés par le drapeau rouge brandi en fin de séance, et qui a empêché dans une certaine mesure leurs adversaires d'améliorer.

Finie la première prise de contact avec le circuit de Jerez, les pilotes MotoGP ont pu reprendre la piste cet après-midi et commencer à taquiner le chronomètre à l'occasion de la deuxième séance d'essais libres. Sous le magnifique soleil andalou, la plupart des concurrents ne se sont pas fait prier pour reprendre du service, dans l'idée de mettre à mal l'hégémonie des Repsol Honda lors des EL1.

Danilo Petrucci a été le plus prompt dans cet exercice, en prenant très temporairement les commandes de la feuille des temps, avant de voir Marc Márquez faire une nouvelle fois son retour en tête de la hiérarchie, malgré un chrono longtemps en-deçà de celui qu'il avait réalisé dans la matinée.

Le numéro 93 a d'ailleurs été aperçu en train d'évoluer dans le sillage de son coéquipier Jorge Lorenzo en début de séance, sans doute pour prendre l'aspiration dans les rares lignes droites du tracé espagnol, mais aussi pour s'inspirer des trajectoires du Majorquin, sujet d'une nette hausse de performance ce vendredi, comme a pu en témoigner son deuxième temps lors des EL1. Pareille stratégie a d'ailleurs pu être observée dans le clan Ducati.

 

Deuxième chute en autant de séances pour Zarco

Le début de séance a été émaillé de plusieurs chutes, et le tribut payé par les KTM a été important en la matière. En effet, Hafizh Syahrin a été le premier à partir à la faute, dans le virage 10, alors que quelques instants plus tard seulement Johann Zarco chutait pour la seconde fois de la journée, dans le deuxième virage. 

Lire aussi:

Passé ce début de séance animé, les choses se sont quelque peu calmées pendant une demi-heure, les pilotes poursuivant leur apprentissage d'une piste récemment resurfacée et offrant donc un différent niveau de grip de ce qu'elle avait pu proposer lors de la précédente édition, ou plus récemment lors des essais hivernaux.

Dans les toutes dernières minutes cependant, Petrucci a refait son apparition à la première place, avant que la séance ne soit neutralisée suite à la double chute de Karel Abraham et de Bradley Smith. Le pilote officiel Ducati est passé lui aussi près de l'accident, tirant tout droit dans le bac à gravier pour éviter pilotes et machines au milieu de la piste.

 

Passées quelques minutes d'interruption, les concurrents ont pu reprendre la piste pour un peu moins de trois minutes de roulage. Pas suffisant pour remettre les gommes à température et donc essayer d'aller chambouler la hiérarchie, et c'est donc bel et bien Petrucci, un peu à la surprise générale tant le circuit de Jerez n'est pas censé favoriser les Ducati, qui termine cette première journée en tête, pour un chrono plus rapide de seulement 12 millièmes de seconde par rapport à la référence signée par Márquez ce matin.

Le numéro 9 est suivi dans la hiérarchie par son coéquipier Andrea Dovizioso, alors que Cal Crutchlow, très discret jusqu'ici, est sorti de sa boîte en fin de séance pour pointer en troisième position, faisant office de meilleur pilote Honda devant Márquez.

Quartararo se maintient en sixième position 

Deux Ducati suivies de deux Honda, mais aussi de deux Yamaha puisque Maverick Viñales termine en cinquième position devant Fabio Quartararo, qui persiste et signe ce vendredi. Stefan Bradl, Takaaki Nakagami, Jorge Lorenzo et Pecco Bagnaia bouclent quant à eux le top 10. Jack Miller doit pour sa part se contenter de la 11e place, devant la première KTM, celle de Pol Espargaró, qui devance Andrea Iannone, Valentino Rossi et Aleix Espargaró.

Mais où sont donc passées les Suzuki ? Elles terminent la séance en dehors du top 15, Álex Rins devant Joan Mir, ce dernier victime d'une sortie de piste étrange dans le premier virage en toute fin de séance, visiblement trahi par ses freins. En fond de tableau, on retrouve Zarco à la 20e place, alors que les deux Tech3 restent empêtrées dans les dernières positions, Miguel Oliveira finissant 22e et Syahrin lanterne rouge.

Spain GP d'Espagne - EL2

Cla Pilotes Moto Tours Temps Gap
1 Italy Danilo Petrucci Ducati 18 1'37.909  
2 Italy Andrea Dovizioso Ducati 17 1'38.006 0.097
3 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 20 1'38.104 0.195
4 Spain Marc Márquez Honda 21 1'38.147 0.238
5 Spain Maverick Viñales Yamaha 18 1'38.241 0.332
6 France Fabio Quartararo Yamaha 21 1'38.370 0.461
7 Germany Stefan Bradl Honda 20 1'38.373 0.464
8 Japan Takaaki Nakagami Honda 19 1'38.414 0.505
9 Spain Jorge Lorenzo Honda 19 1'38.445 0.536
10 Italy Francesco Bagnaia Ducati 17 1'38.593 0.684
11 Australia Jack Miller Ducati 23 1'38.606 0.697
12 Spain Pol Espargaró KTM 18 1'38.635 0.726
13 Italy Andrea Iannone Aprilia 19 1'38.676 0.767
14 Italy Valentino Rossi Yamaha 20 1'38.681 0.772
15 Spain Aleix Espargaró Aprilia 19 1'38.721 0.812
16 Spain Álex Rins Suzuki 22 1'38.747 0.838
17 Spain Joan Mir Suzuki 20 1'38.789 0.880
18 Italy Franco Morbidelli Yamaha 20 1'38.900 0.991
19 Spain Tito Rabat Ducati 21 1'39.110 1.201
20 France Johann Zarco KTM 17 1'39.366 1.457
21 Czech Republic Karel Abraham Ducati 16 1'39.532 1.623
22 Portugal Miguel Oliveira KTM 21 1'39.774 1.865
23 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 15 1'39.904 1.995
24 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 3 1'40.894 2.985

 

Article suivant
Iannone refuse les compromis d'Espargaró : "Ça n'est pas productif"

Article précédent

Iannone refuse les compromis d'Espargaró : "Ça n'est pas productif"

Article suivant

Sixième, Quartararo se fixe l'accès en Q2 comme objectif logique

Sixième, Quartararo se fixe l'accès en Q2 comme objectif logique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Willy Zinck