EL2 - Miller emmène un triplé Ducati, Quartararo résiste

Les Ducati ont brillé dans la nuit de Losail en dominant les Essais Libres 2 du Grand Prix de Doha.

Les pilotes MotoGP ont repris la piste pour 45 minutes une fois la nuit tombée sur le circuit de Losail, désormais baigné de la lumière sortie des puissants projecteurs qui le bordent. La deuxième séance d'essais libres de ce Grand Prix de Doha s'annonçait décisive pour la qualification directe en Q2, chacun pressentant que, comme le week-end dernier, les temps ne pourront pas être améliorés lors des EL3 qui seront disputés demain de jour, et donc dans la chaleur.

Lire aussi :

Dès l'entame de cette séance, les pilotes Ducati Pecco Bagnaia et Jack Miller ont d'emblée fait mieux qu'en EL1, avant que la quasi-totalité des autres pilotes les suivent dans cette amélioration généralisée dans les instants suivants. Le chrono de 1'54"779 établi par Aleix Espargaró en EL1 a vite cédé et, après la première salve de tours, la nouvelle référence du jour était de 1'54"074, à mettre au profit de Bagnaia.

 

C'est en montant deux pneus soft neufs qu'Aleix Espargaró a battu son chrono de la première séance, atteignant 1'54"232. Cette grosse attaque de l'Espagnol lui a permis de se porter au deuxième rang du classement, mais l'a vu aussi se faire une chaleur avant de rentrer au stand sans pouvoir faire mieux.

À l'entrée dans les 20 dernières minutes, Bagnaia détenait toujours solidement la place de leader, avec un dixième et demi d'avance sur l'Espagnol. Après un début de séance poussif durant lequel il a grandement tardé à boucler un tour rapide, Danilo Petrucci faisait partie des derniers à ne pas avoir abaissé son chrono des EL1 à ce stade, de même que Pol Espargaró, Luca Marini ou encore Álex Rins. Mais le pilote Suzuki allait vite prouver qu'il avait de la réserve…

Mini qualifs en fin de séance

Avec l'enjeu des qualifications en tête, tout le monde a mis à profit les dernières minutes pour sortir les pneus les plus adaptés au time attack et partir en chasse du chrono, livrant un final déchaîné. Takaaki Nakagami puis Jorge Martín se sont d'abord chargés de fortement réduire l'avance de Bagnaia, se positionnant dans le même dixième que la Ducati, tandis que Stefan Bradl créait la surprise en postant le cinquième temps provisoire sur la Honda.

En poursuivant son attaque, Martín s'est emparé des commandes en 1'54"056, immédiatement délogé par Rins, bien lancé désormais dans sa séance et premier pilote à atteindre les 1'53. Jusqu'alors 16e, Fabio Quartararo a rejoint le pilote Suzuki dans cette fenêtre pour se porter en tête avec une amélioration de 43 millièmes.

Bien plus net, le gain de 0"280 d'Aleix Espargaró a dans la foulée repoussé les limites pour établir une nouvelle référence en 1'53"646. Quartararo, toujours en piste, a tenté de répliquer, en vain. Quant à Johann Zarco, descendu à la neuvième place, il a gagné trois rangs. À ce stade, les trois premières places du classement se refusaient aux Ducati, mais la messe n'était toujours pas dite.

 

Alors que l'on venait d'entrer dans les dix dernières minutes, les Yamaha Petronas sont passées à l'attaque. Avec réussite dans le cas de Franco Morbidelli, qui est passé de neuvième à deuxième en se portant à seulement 0"053 d’Espargaró, mais en vain pour son coéquipier Valentino Rossi qui n'a fait qu'une apparition éclair à la dixième place avant de voir son chrono annulé pour avoir dépassé les limites de la piste dans le virage 15. Longtemps hors du top 10 salvateur, Maverick Viñales, vainqueur de la course dimanche dernier, a réussi à se hisser à la cinquième place avant de faire un dernier passage express par les stands et de se relancer pour les cinq dernières minutes.

Lire aussi :

À trois minutes de la conclusion, la chute à grande vitesse de Takaaki Nakagami a provoqué la sortie des drapeaux jaunes au virage 7. Pas de quoi entacher la performance de Jack Miller, qui était lancé dans un tour rapide… très rapide, même ! Le chrono de 1'53"145 qui en a découlé l'a placé en tête avec une avance d'une demi-seconde ! Il allait s'agir du meilleur temps final de cette séance, deux dixièmes plus rapide que celui de vendredi au même moment.

D'ultimes améliorations ont permis à Quartararo, Bagnaia, Zarco et Martín de se porter à leur tour devant Aleix Espargaró, sans que la place de l'Espagnol dans le top 10 ne soit toutefois inquiétée. Morbidelli, Rins, Viñales et Bradl ont eux aussi pu s'y maintenir, de bon augure pour leurs qualifications.

Oliveira et Petrucci, qui ont bien cru tenir leur place parmi les dix premiers, terminent juste derrière. Le Champion du monde en titre, Joan Mir, se trouve lui aussi une nouvelle fois hors du top 10, comme la semaine dernière au même moment, 13e après être même descendu à une inquiétante 18e place. Il devance Valentino Rossi ce soir, puis les pilotes LCR. Álex Márquez a chuté dans son dernier tour, piégé dans le virage 16.

Les pilotes MotoGP reprendront la piste samedi à 15h15 heure locale (14h15 heure française) pour une troisième séance d'essais libres qui, théoriquement, peut peser pour établir le top 10 qualifié d'office pour la Q2. On y attend toutefois des conditions peu propices à l'amélioration des chronos.

Lire aussi :

Qatar GP de Doha - MotoGP - EL2

P. # Pilotes Moto Tours Temps Ecart
1 43 Australia Jack Peter Miller
Ducati 15 1'53.145
2 63 Italy Francesco Bagnaia
Ducati 15 1'53.458 0.313
3 5 France Johann Zarco
Ducati 17 1'53.537 0.392
4 20 France Fabio Quartararo
Yamaha 16 1'53.583 0.438
5 89 Spain Jorge Martín
Ducati 17 1'53.593 0.448
6 41 Spain Aleix Espargaró Villà
Aprilia 11 1'53.646 0.501
7 21 Italy Franco Morbidelli
Yamaha 15 1'53.699 0.554
8 42 Spain Alejandro Álex Rins Navarro
Suzuki 17 1'53.713 0.568
9 12 Spain Maverick Viñales Ruiz
Yamaha 18 1'53.872 0.727
10 6 Germany Stefan Bradl
Honda 18 1'53.914 0.769
11 88 Portugal Miguel Ângelo Falcão de Oliveira
KTM 17 1'53.944 0.799
12 9 Italy Danilo Carlo Petrucci
KTM 16 1'53.969 0.824
13 36 Spain Joan Mir Mayrata
Suzuki 17 1'54.012 0.867
14 46 Italy Valentino Rossi
Yamaha 18 1'54.112 0.967
15 30 Japan Takaaki Nakagami
Honda 13 1'54.127 0.982
16 73 Spain Álex Márquez
Honda 16 1'54.148 1.003
17 44 Spain Pol Espargaró Villà
Honda 15 1'54.205 1.060
18 33 South Africa Brad Binder
KTM 15 1'54.237 1.092
19 23 Italy Enea Bastianini
Ducati 16 1'54.516 1.371
20 10 Italy Luca Marini
Ducati 17 1'54.680 1.535
21 32 Italy Lorenzo Savadori
Aprilia 17 1'54.971 1.826
22 27 Spain Iker Lecuona
KTM 15 1'55.369 2.224

partages
commentaires
Les moteurs de Morbidelli sont intacts mais il va en changer

Article précédent

Les moteurs de Morbidelli sont intacts mais il va en changer

Article suivant

Bon chrono mais mauvaises sensations pour Quartararo

Bon chrono mais mauvaises sensations pour Quartararo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Doha
Catégorie EL2
Lieu Losail International Circuit
Auteur Léna Buffa