EL2 - Lorenzo et Márquez réunis en 3 millièmes

A la fin de la première séance d’essais libres passée sous les 20°C d’une piste matinale jugée comme "sale", seulement 93 millièmes les séparaient. Au terme d’une seconde salve vécue sur un bitume de plus en plus gommé et chauffé à près de 50°, ce sont tout juste 3 millièmes qui ont été utiles pour discerner la Yamaha de Jorge Lorenzo de la Honda de Marc Márquez. Le pronostic du dernier cité et invaincu aux Etats-Unis depuis qu’il officie en MotoGP semble se vérifier : ce week-end, c’est bien de "Por Fuera" dont il faudra se méfier.

Le Majorquin démarre fort, ce qui est toujours bon signe alors que l’homme de Cervera est d’ores et déjà heureux des bases techniques trouvées sur une Honda dont la dernière défaite sur le sol américain remonte à 2010. Et le bourreau d’alors à Laguna Seca s’appelait déjà Jorge Lorenzo.

Le troisième homme reste un Andrea Dovizioso en verve dès l’entame sur une Ducati qui se remet en ligne puisque c’est Andrea Iannone qui suit son équipier. Les rouges retrouvent le sourire et commencent à espérer en un possible podium à Indianapolis, ce qui serait une première depuis 2010.

 

Grosse chute pour Crutchlow

Cal Crutchlow ferme le top 5 et contrôle un Pol Espargaró qui s’est offert une monumentale chute dans les dernières minutes de l’exercice. Celui qui vient de renouveler son contrat chez Tech3 Yamaha s’est relevé de sa cabriole apparemment indemne. Dani Pedrosa suit et contrôle un Scott Redding qui entre dans un top 10 que rejoint aussi Bradley Smith

En arrivant à Indianapolis, Valentino Rossi avait prévenu que, jusqu’à la fin de cette saison tout aussi indécise que passionnante, chaque week-end serait une autre histoire. Un avis qui était finalement encore trop timide puisque, au vu de cette première journée du Grand Prix des Etats-Unis, c’est carrément à chaque séance qu’il faut maintenant revoir son scénario en ce qui le concerne. Le "Doctor" s’était plaint de l’adhérence de son pneu arrière le matin, et, au terme de cet après-midi américain, il sauve tout juste sa tête en entrant dans la première partie du classement.

Danilo Petrucci mène le reste de la meute devant son équipier Hernandez et la première Suzuki qui pointe treizième avec Maverick Viñales. Les GSX-RR semble souffrir puisque Aleix Espargaró est seulement quinzième. Une façon bien timide de débuter sa collaboration technique avec le spécialiste de l’échappement, Akrapovic.

Toni Elias ferme la marche et revendique une chute. Il devance Álvaro Bautista sur l’Aprilia aussi menée par un Stefan Bradl vingtième. Mike Di Meglio est dix-septième. Les hostilités reprendront demain à 15h55 heure française pour une dernière séance d’essais libres qui sera déterminante pour l’établissement d’un top 10 qui passera directement à l’exercice qualificatif.   

ClaPiloteMotoDélai
99  Jorge Lorenzo Yamaha 1'32.860
93  Marc Marquez Honda 0.003
Andrea Dovizioso Ducati 0.295
29  Andrea Iannone Ducati 0.306
35  Cal Crutchlow Honda 0.326
44  Pol Espargaro Yamaha 0.502
26  Dani Pedrosa Honda 0.517
45  Scott Redding Honda 0.583
38  Bradley Smith Yamaha 0.614
10  46  Valentino Rossi Yamaha 0.672
11  Danilo Petrucci Ducati 0.903
12  68  Yonny Hernandez Ducati 1.074
13  25  Maverick Viñales Suzuki 1.113
14  Hector Barbera Ducati 1.223
15  41  Aleix Espargaro Suzuki 1.279
16  69  Nicky Hayden Honda 1.537
17  63  Mike di Meglio Ducati 1.599
18  43  Jack Miller Honda 1.871
19  50  Eugene Laverty Honda 2.063
20  Stefan Bradl Aprilia 2.075
21  15  Alex de Angelis ART/Aprilia 2.325
22  19  Alvaro Bautista Aprilia 2.424
23  24  Toni Elias Honda 3.476
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Indianapolis
Sous-évènement Essais libres du vendredi
Circuit Indianapolis Motor Speedway
Pilotes Andrea Dovizioso , Jorge Lorenzo , Marc Márquez
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Résumé d'essais libres
Tags gp des etats-unis, motogp, valentino rossi