EL2 - Quartararo prend les commandes, Rins se montre

Fabio Quartararo a signé le meilleur temps des Essais Libres 2 à Silverstone, une séance longuement dominée par Aleix Espargaró puis Álex Rins avant de nombreux changements dans les dernières minutes.

Seuls Johann Zarco et Pecco Bagnaia étaient passés sous la barre des deux minutes au tour durant la première séance du Grand Prix de Grande-Bretagne, vendredi matin. Cet après-midi, les deux pilotes Aprilia (Aleix Espargaró et Maverick Viñales) ainsi qu'Álex Rins sur la Suzuki se sont immédiatement installés dans cette fenêtre, avec une nette amélioration du temps de référence (1'59"681) imputable au #41 dès les premiers tours.

Peu après, c'est Fabio Quartararo qui s'est hissé dans ce petit groupe, s'intercalant entre Viñales et Rins, à peine plus lent que ne l'ont été ce matin Zarco et Bagnaia. À l'issue de cette courte première salve de tours, il fallait descendre à l'autre bout du classement pour trouver trace d'un autre pilote qui, comme le binôme Ducati, n'avait pas encore amélioré sa marque du matin, en l'occurrence Raúl Fernández sur la KTM du team Tech3. Et la situation allait rester inchangée quasiment jusqu'à la conclusion de la séance pour ces trois pilotes, les autres se chargeant d'améliorer les chronos et de faire évoluer la hiérarchie avant un time attack très animé.

Sur la piste très longue de Silverstone, les plus actifs n'avaient bouclé que dix tours au moment où la séance est entrée dans ses vingt dernières minutes. C'est à ce moment qu'Álex Rins a pris les commandes, avec un chrono de 1'59"351 représentant plus de trois dixièmes d'amélioration par rapport à la performance d'Aleix Espargaró. Le pilote Suzuki, qui avait équipé sa machine de pneus tendres pour quelques tours, a enchaîné avec un gain supplémentaire portant la référence à 1'59"246.

Au même moment, Jack Miller est tombé sans gravité à Luffield alors qu'il venait tout juste de se hisser au troisième rang du classement, intercalé dans le trou de souris qui séparait les deux pilotes Aprilia. Puis la KTM de Miguel Oliveira s'est à son tour hissée dans la hiérarchie jusqu'à entrer dans le top 5.

 

Avec des écarts ténus jusqu'à la 13e position, quelques pilotes se trouvaient alors en position délicate dans l'optique du top 10 qui intéressera tout le monde jusqu'à l'issue des EL3, puisqu'il permettra de se qualifier directement pour la phase finale des qualifications. Mais, comme d'habitude, les dernières minutes ont intensifié la lutte pour ces dix premières places.

Joan Mir est ainsi passé de 11e à deuxième en chaussant à son tour une monte pneumatique tendre. Après une amélioration d'Aleix Espargaró, le Champion du monde 2020 a enchaîné avec un chrono de 1'59"100 qui lui a permis de passer en tête. Au même instant, Bagnaia et Marini amélioraient leur chrono pour se porter dans le top 5.

Quartararo seul pilote en 1'58

Quelques instants plus tard, un nouveau leader apparaissait au sommet de la feuille des temps, en l'occurrence Fabio Quartararo. Premier pilote à passer sous la barre des 1'59, le Français a cette fois porté le coup de grâce avec un temps de 1'58"946 qui n'allait plus être battu.

Zarco, Miller, Bastianini, Viñales, Martín… Les améliorations sont pourtant venues de toutes parts durant les quelques derniers tours de cette séance, au point de chambouler le classement dans les ultimes instants. Personne n'est cependant parvenu à menacer la première place occupée par Quartararo, qui a terminé avec un dixième et demi d'avance sur Mir.

Le pilote Suzuki est suivi au classement par Viñales, Zarco, Aleix Espargaró, Oliveira et Rins. Vient ensuite Bastianini à quatre dixièmes du meilleur temps, devant deux autres pilotes Ducati qui complètent le top 10, à savoir Miller et Bezzecchi. Bagnaia et Marini échouent en revanche juste en dehors de la cible, pour quelques millièmes seulement.

À noter qu'aucun des quatre pilotes Honda ne figure dans le top 10. Par ailleurs, une fois le drapeau à damier abaissé, ils étaient désormais 17 (contre deux ce matin) à avoir mis moins de deux minutes à boucler le tour de piste, profitant de conditions météo idéales cette semaine en Angleterre.

On retiendra également de cette séance que Ducati a sorti de ses cartons quelques intéressantes nouveautés, notamment une petite évolution aéro sur l'une des machines de Jorge Martín. Mais ce sont ensuite et surtout des ailerons de nouvelle facture à l'arrière de la Ducati de l'Espagnol et de celle d'Enea Bastianini qui ont attiré l'œil !

 

À noter enfin que Darryn Binder est tombé à Stowe au début de la séance, chute dont il s'est relevé indemne.

Les pilotes reprendront la piste samedi matin pour une nouvelle séance de 45 minutes.

Lire aussi :

United Kingdom GP de Grande-Bretagne - MotoGP – EL2

P. # Pilotes Moto Tours Temps Ecart
1 20 France Fabio Quartararo
Yamaha 15 1'58.946
2 36 Spain Joan Mir Mayrata
Suzuki 16 1'59.100 0.154
3 12 Spain Maverick Viñales Ruiz
Aprilia 15 1'59.123 0.177
4 5 France Johann Zarco
Ducati 15 1'59.134 0.188
5 41 Spain Aleix Espargaró Villà
Aprilia 15 1'59.153 0.207
6 88 Portugal Miguel Ângelo Falcão de Oliveira
KTM 15 1'59.163 0.217
7 42 Spain Alejandro Álex Rins Navarro
Suzuki 18 1'59.246 0.300
8 23 Italy Enea Bastianini
Ducati 16 1'59.358 0.412
9 43 Australia Jack Peter Miller
Ducati 14 1'59.364 0.418
10 72 Italy Marco Bezzecchi
Ducati 17 1'59.378 0.432
11 63 Italy Francesco Bagnaia
Ducati 15 1'59.385 0.439
12 10 Italy Luca Marini
Ducati 16 1'59.396 0.450
13 89 Spain Jorge Martín
Ducati 16 1'59.657 0.711
14 73 Spain Álex Márquez
Honda 16 1'59.789 0.843
15 6 Germany Stefan Bradl
Honda 16 1'59.801 0.855
16 44 Spain Pol Espargaró Villà
Honda 14 1'59.852 0.906
17 49 Italy Fabio Di Giannantonio
Ducati 16 1'59.986 1.040
18 30 Japan Takaaki Nakagami
Honda 16 2'00.003 1.057
19 4 Italy Andrea Dovizioso
Yamaha 16 2'00.043 1.097
20 21 Italy Franco Morbidelli
Yamaha 17 2'00.138 1.192
21 33 South Africa Brad Binder
KTM 10 2'00.144 1.198
22 87 Australia Remy Gardner
KTM 15 2'00.154 1.208
23 40 South Africa Darryn Binder
Yamaha 10 2'01.528 2.582
24 25 Spain Raúl Fernández
KTM 11 2'02.062 3.116

partages
commentaires
Mir craint de "manquer de respect" à Suzuki en évoquant Honda
Article précédent

Mir craint de "manquer de respect" à Suzuki en évoquant Honda

Article suivant

Johann Zarco : "La vitesse est là" mais pas la constance

Johann Zarco : "La vitesse est là" mais pas la constance