Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?
Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Par :

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

Honda pourrait devenir un constructeur autorisé à bénéficier de concessions pour la première fois de son histoire en MotoGP lors de la saison 2022 si la marque japonaise continuait à se montrer incapable de signer un podium cette saison, est en mesure de confirmer Motorsport.com.

Honda connaît une campagne 2021 difficile : les quatre pilotes de l'équipe d'usine et du team satellite LCR ont du mal à atteindre un niveau de performance proche de celui espéré avec la RC213V. Pour l'heure, le meilleur résultat obtenu par Honda est revenu au pilote satellite Takaaki Nakagami, avec la quatrième place collectée à l'arrivée du GP d'Espagne. Dans le même temps, Marc Márquez, qui redécouvre encore ses capacités physiques, et Pol Espargaró, arrivé cette année dans l'équipe, n'ont pas encore permis à la structure d'usine de fêter une arrivée dans le top 6… Honda occupe ainsi la cinquième place du classement des constructeurs, avec seulement trois points d'avance sur Aprilia, avant la septième manche du championnat en Catalogne.

partages
commentaires

Une chute "douloureuse mentalement" pour Joan Mir

Joan Mir sent qu'il avait le potentiel pour monter sur le podium au Grand Prix de France, ce qui rend sa chute d'autant plus frustrante.

Un double abandon difficile à avaler pour Tech3

La fête que devait être le Grand Prix de France pour Tech3 a été gâchée ce week-end par des performances loin de satisfaire les troupes d'Hervé Poncharal et les deux pilotes de l'équipe, avant une double chute en course comme un dernier coup de massue.

Bastianini, un futur coéquipier gênant pour Bagnaia ?

Si l'on devait s'attacher uniquement aux résultats, Enea Bastianini aurait toutes les chances d'être promu dans l'équipe officielle Ducati la saison prochaine. Il estime néanmoins que Pecco Bagnaia le voit comme un problème.

Limité physiquement, Márquez n'était "pas capable d'aller plus vite"

Fatigué et contraint de composer avec une Honda peu performante, Marc Márquez ne pouvait pas faire mieux que sa sixième place au GP de France et sait qu'il aurait été encore plus loin sans les différentes chutes.

Bagnaia : Une erreur d'évaluation, pas de déconcentration

A-t-il cédé à la pression ? S'est-il déconcentré ? A-t-il cherché à surpiloter ? Pecco Bagnaia réfute toutes ces interprétations après sa chute pendant le Grand Prix de France.

Jorge Martín parti à la faute à cause d'une gêne au bras

Un manque de sensibilité dans le bras a poussé Jorge Martín à la chute pendant le Grand Prix de France MotoGP, au Mans. Le pilote Pramac va rencontrer des médecins ce lundi pour chercher une solution au problème.

Miller ne pouvait "rien faire" face à Bastianini

Jack Miller a renoncé à suivre le rythme de Pecco Bagnaia et Enea Bastianini au Grand Prix de France. Cette course maîtrisée et le "pari" de la gomme tendre à l'avant ont été récompensés par un podium.

Photos - Le triomphe de Bastianini au Grand Prix de France

Le succès d'Enea Bastianini, les pilotes du podium qui s'adonnent à un shoey, les nombreuses chutes devant plus de 110 000 spectateurs... Revivez les moments forts du Grand Prix de France en photos.

MotoGP
15 mai 2022
Warm-up - Nakagami leader, Viñales à la faute
Article précédent

Warm-up - Nakagami leader, Viñales à la faute

Article suivant

Oliveira : "Celui qui gagne ici est celui qui perd le moins" des pneus

Oliveira : "Celui qui gagne ici est celui qui perd le moins" des pneus
Charger les commentaires