Encore un problème de casque pour Jorge Lorenzo

Tout en maîtrise à Brno, puis toujours très rapide lors des deux premiers jours d'essais à Silverstone, Jorge Lorenzo a perdu de sa superbe lorsque la pluie a frappé la piste anglaise.

Le pilote Yamaha le reconnaît : il n'avait pas un rythme suffisamment élevé pour rivaliser avec Valentino Rossi et Marc Márquez dans de telles conditions. C'est donc dans une bagarre pour le podium qu'il s'est peu à peu installé, tentant de défendre ses chances tant bien que mal contre la Honda de Dani Pedrosa et les Ducati de Danilo Petrucci et Andrea Dovizioso.

Malgré quelques prémices de rebond, le Majorquin n'a rien pu faire pour tenir ce rythme jusqu'au drapeau à damier. Un problème de visière est venu compliquer les choses, lui coûtant quelques points précieux qui viennent s'ajouter à ceux perdus au Qatar à cause d'un autre souci de casque.

"Lors du premier départ en slicks, la situation était très dangereuse. J'étais donc content de voir la pluie s'intensifier, car ça nous a permis de partir en pneus pluie," raconte Jorge Lorenzo. "Pendant les trois ou quatre premiers tours, mes sensations étaient bonnes et j'ai bien piloté, mais les autres ont commencé à être plus rapides que moi. Valentino et Márquez m'ont passé et, quand je me suis retrouvé troisième, je perdais du temps à chaque tour. Leur rythme était meilleur que le mien pendant la première partie de la course et je n'ai rien pu faire pour les suivre."

"Soudain, à l'entrée de la chicane, j'ai risqué une grosse chute avec Espargaró, qui a fait une manœuvre incompréhensible. C'est un miracle que je sois resté sur la moto," accuse-t-il. "Même si j'étais énervé, je suis heureusement resté en piste et j'ai essayé de maintenir ma troisième place. Mais Petrucci, Dovizioso et Pedrosa m'ont passé. J'ai alors réussi à me montrer plus rapide, ça allait mieux et j'ai repassé Dani."

"Dans les derniers tours, je suis arrivé sur Dovizioso, qui a fait quelques fautes. Cependant, il commençait à faire plus frais et à pleuvoir plus fort. C'est alors que ma visière s'est embuée, je n'y voyais plus rien," pointe le pilote espagnol. "J'ai donc dû ralentir et j'ai perdu mes chances de finir troisième, ce qui est dommage. De toute façon, sous la pluie je n'avais pas le même rythme que Valentino et Márquez."

En ne marquant que les points de la quatrième place alors que son rival s'impose, Jorge Lorenzo concède 12 unités à Valentino Rossi et lui repasse la tête du Championnat du Monde. Il leur reste six manches pour se départager.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Grande-Bretagne
Sous-évènement Course
Circuit Silverstone
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Résumé de course
Tags casque, course, hjc, silverstone, visière