Les tests continuent en MotoGP en attendant le premier GP

Plusieurs constructeurs présents en MotoGP vont effectuer des essais privés à Jerez dans le courant du mois de mars, les courses prévues au Qatar et en Thaïlande ne se disputant pas à cause de l'épidémie de COVID-19.

Les tests continuent en MotoGP en attendant le premier GP

Le Grand Prix d'ouverture qui devait avoir lieu ce week-end au Qatar a été annulé pour la catégorie MotoGP, alors que la Thaïlande est reportée au 4 octobre, le pays interdisant les larges rassemblements dans le pays. Selon les informations de Motorsport.com, KTM a loué le circuit de Jerez du 18 au 20 mars, Honda et Suzuki devant se joindre à la marque autrichienne.

En raison de restrictions sur le programme d'essais, le HRC et Suzuki devront participer avec leurs pilotes d'essais, Stefan Bradl et Sylvain Guintoli. KTM, étant un constructeur disposant de concessions, peut utiliser tous ses pilotes titulaires, de son équipe d'usine comme de l'équipe Tech3, ainsi que ses pilotes d'essais.

Lire aussi :

Aprilia devait également prendre part à ces essais, l'équipe italienne pouvant là aussi utiliser ses pilotes de course. Mais l'Italie a placé quelque 16 millions de personnes en quarantaine dans la nuit de samedi à dimanche, afin de tenter de contenir l'épidémie de coronavirus. Plus de 5800 personnes ont été infectées et 234 sont décédées dans le pays. Noale, où l'usine Aprilia est située, fait partie des zones en quarantaine, rendant peu probable une présence aux tests.

Ducati évite pour le moment la zone de quarantaine, mais n'a pas désigné Jerez comme l'une de ses pistes d'essais privés pour cette année. Yamaha ne sera pas présent non plus à Jerez, mais devrait effectuer des essais au même moment ailleurs avec ses pilotes d'essais Jorge Lorenzo (qui fera son retour en wild-card à Barcelone) et Katsuyuki Nakasuga. La saison 2020 de MotoGP doit maintenant débuter le week-end du 5 avril au Grand Prix des Amériques à Austin, mais une récente déclaration d'état d'urgence dans la ville rend la tenue de la course incertaine.

Le décret qui a été publié par le gouvernement italien cette nuit permet à certains ressortissants de voyager dans des circonstances exceptionnelles, comme par exemple des obligations de travail qui ne peuvent pas être décalées. On ne sait pas encore si cela affectera le monde du MotoGP ou non.

partages
commentaires
F1 et MotoGP remis en cause par le plan de quarantaine italien

Article précédent

F1 et MotoGP remis en cause par le plan de quarantaine italien

Article suivant

Coronavirus - Le point sur le bouleversement des calendriers

Coronavirus - Le point sur le bouleversement des calendriers
Charger les commentaires