Espargaró : "Se battre avec les Honda d'usine, c'est comme un rêve"

partages
commentaires
Espargaró :
Par : Willy Zinck
27 mars 2017 à 14:47

Loin sur la grille, le pilote espagnol est sorti de sa boîte en course pour venir s'installer dans le top 5 et jouer des coudes avec les pilotes de l'équipe japonaise.

Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing; Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini; Marc Marquez, Repsol Honda Team
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Jack Miller, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS; Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini

Après des essais de pré-saison qui se sont déroulés dans une relative discrétion, Aprilia constituait quelque peu l'inconnu de cette première manche de l'année au Qatar. Un facteur X qui a perduré jusqu'au départ de la course, puisqu'il a été impossible de se faire une bonne idée du niveau de compétitivité de la RS-GP étant donné l'annulation des qualifications samedi.

C'est donc depuis le 15e créneau sur la grille que s'est élancé Aleix Espargaró pour sa première course avec l'équipe italienne, fruit de ses temps combinés lors des trois séances d'essais libres. Si l'Espagnol a effectué un début de course calme, celui-ci a ensuite haussé le ton au fil des tours.

Un gain de forme progressif qui provient selon lui des qualités de traction de sa machine. "Je n'étais pas très rapide sur un tour", concède ainsi l'ex-pilote Suzuki. "Mais concernant le rythme, je suis très content. Durant l'hiver, j'ai pu constater que lorsque les pneus s'usent, la traction de l'Aprilia est très bonne."

Espargaró a alors entamé, peu avant la mi-course, une magnifique remontée jusqu'à la cinquième place, en devançant pendant un temps les deux pilotes officiels Honda, excusez du peu ! Un niveau de performance qui a étonné le principal intéressé. "Nous avons presque battu Marc Márquez et Dani Pedrosa", s'esclaffe-t-il. "Pour Aprilia, le fait de se battre avec les deux Honda d'usine, c'est comme un rêve. Je suis très content, à la fois pour tout le monde dans le garage, mais aussi pour les gars qui sont à Noale. Il faut construire là-dessus, et continuer de progresser."

La traction, l'arme de la RS-GP

L'Ibère ne tarit pas d'éloges concernant les qualités intrinsèques de sa RS-GP, qui selon lui fait le meilleur usage des pneus rodés, même si sa vitesse pure laisse encore à désirer. Car si le pilote Aprilia s'est finalement incliné dans sa lutte face aux représentants de la marque à l'aile dorée, sa sixième place avait des allures de victoire dimanche. "Nous avons franchi la ligne avec moins de cinq dixièmes de retard sur Marc et Dani. Ce sera bien sûr difficile de répéter cela, mais l'Aprilia est vraiment une 'moto du dimanche' [sic, pour la course]. Je pense qu'avec des températures plus élevées, ou quand nos rivaux ne pourront chausser les pneus tendres alors que nous si, alors nous aurons un avantage."

Espargaró en vient même à regretter l'annulation des qualifications, qui l'a empêché de réellement défendre ses chances sur un tour et potentiellement le placer dans une position autrement plus confortable sur la grille, ce qui aurait pu conditionner un meilleur résultat en course. "Je pense que si nous avions pris le départ depuis le top 10, nous aurions pu nous battre pour le podium."

Reste qu'il s'agissait de la première manche de la saison, et qu'il est encore difficile de tirer des conclusions fermes quant à la véritable hiérarchie. En dépit de son bon résultat du jour, Espargaró ne se fait ainsi que peu d'illusions sur ses chances de renouveler un tel exploit. "Cela va être difficile de se battre pour le top 6 et avec les pilotes Honda lors de chaque course", reconnaît-il, avant de lancer les objectifs de l'équipe italienne pour 2017. "Mais dans l'ensemble, l'Aprilia a beaucoup progressé, mais je dois encore comprendre beaucoup de choses sur la moto. Notre objectif reste de nous battre pour le top 10. Il faut que nous finissions devant les autres motos privées."

Prochain article MotoGP
Viñales surpris par le niveau de Rossi à Losail

Previous article

Viñales surpris par le niveau de Rossi à Losail

Next article

Lorenzo hors-jeu pour le titre ? "Certainement pas"

Lorenzo hors-jeu pour le titre ? "Certainement pas"

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Gresini Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions