Espargaró : son podium avec KTM, une émotion plus forte que son titre

partages
commentaires
Espargaró : son podium avec KTM, une émotion plus forte que son titre
Par : Léna Buffa
7 déc. 2018 à 10:50

Le pilote espagnol a décroché son premier podium MotoGP, et le premier de KTM, lors du dernier Grand Prix de la saison. Une émotion incomparable, renforcée autant par un succès qui s'est raréfié ces dernières années que par l'ampleur du projet autrichien.

Pol Espargaró n'est pas un petit nouveau dans les Grands Prix, loin s'en faut. Arrivé sur la scène mondiale à 15 ans (dans le courant de la saison 2006), il en a aujourd'hui 27 et a roulé sa bosse dans trois catégories : 125cc, Moto2 et MotoGP.

Victorieux cinq fois avec la plus petite cylindrée, il a remporté dix succès dans la catégorie intermédiaire, qu'il a quittée en tant que Champion du monde fin 2013 pour accéder à la catégorie reine. En trois saisons chez Tech3 et deux chez KTM, il a obtenu plusieurs entrées dans le top 5, mais n'était encore jamais monté plus haut que la quatrième place… avant le dernier Grand Prix de cette saison. Une course folle, qui l'a vu lourdement chuter avant une interruption et une seconde mise en grille pour un nouveau départ, et durant laquelle il a su saisir sa chance.

Lire aussi :

Auteur à la fois du premier podium de KTM et de son premier podium personnel en MotoGP, l'Espagnol, quelque peu incrédule à l'arrivée, n'a pas caché avoir vécu avec cette troisième place des émotions très fortes, plus fortes encore que toutes celles que lui ont transmises ses victoires passées ou son titre de Champion du monde. Le succès, lorsqu'il se fait rare, n'en devient que plus savoureux…

"En Moto2 et en 125cc, je gagnais et j'étais constamment sur le podium. Or, nous les humains, nous sommes tellement stupides que l'on s'habitue à ces bonnes choses-là !" sourit-il. "Quand on devient Champion du monde, on apprécie ça énormément et c'est incroyable, cependant quand on gagne beaucoup, c'est émouvant, certes, mais pas autant que ce qu'on a fait [à Valence]."

"Ça a été si difficile ! On a tenté notre chance tellement de fois avec cette nouvelle KTM… C'était tellement irréel que ça rend cela super émouvant, et je pense que ça a été une émotion plus forte que gagner le Championnat du monde, même si ça n'est qu'une troisième place. C'est incroyable !"

Le troisième, Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Progresser deux ou trois fois plus vite en 2019

Engagé dans le projet de KTM depuis le début du programme de course, en 2017, Pol Espargaró a porté à bout de bras le développement de la RC16 au même titre que son coéquipier, Bradley Smith, et le pilote d'essais, Mika Kallio. Un programme intense, riche, qui ne subit pas les contraintes réglementaires du fait des concessions accordées au constructeur pour l'aider à se mettre à niveau, ce qui a pour effet de fondre les week-ends de courses dans un vaste agenda de tests, au risque de déconnecter quelque peu les pilotes de leur esprit de compétition pour focaliser leur attention sur un travail de fond.

"J'étais dans la conférence de presse en Aragón, en même temps que Dovi, […] et il disait qu'ils [Ducati] avaient changé pas mal de choses sur la moto et qu'ils gardaient désormais la même moto sur plusieurs courses et allaient commencer à être rapides. Cela m'a rappelé combien de fois on a changé toute la moto – le châssis, le bras oscillant, etc – pendant les week-ends de course. Faire cela en course moto, c'est de la folie ! On en avait besoin, je ne dis pas le contraire, je l'ai demandé. Mais ça rend aussi la vie plus difficile", explique-t-il.

Lire aussi :

Pour la troisième année du programme de course de Mattighofen, Pol Espargaró aura un nouveau coéquipier en la personne de Johann Zarco. Une nouvelle arrivée qui apporte un nouveau souffle au projet et décuple les ambitions, et qui s'accompagne par ailleurs d'un doublement des KTM engagées en course (grâce à Tech3) et d'un renfort de poids dans le team test grâce à Dani Pedrosa.

"Indépendamment de ce que Zarco fera, pour moi il était important de finir la saison [sur une bonne note], après tous les efforts et le travail investis par KTM dans ce projet. Finir à cette position signifie beaucoup pour nous", assure le Catalan, heureux désormais de pouvoir compter sur plus d'aide.

"Ce qu'on aura l'an prochain – Johann, Dani et toute l'équipe Tech3 –, ça va énormément nous aider, car on ne sera pas seuls en essais, l'équipe Tech3 aura la même spécification de moto que nous, car on n'en a pas d'autre à leur donner ! Ils vont donc utiliser la même spécification, on aura les mêmes infos, ils testeront les mêmes choses que nous, et ça va nous faire progresser deux ou trois fois plus vite que maintenant. On a tous hâte et on va voir ce qui va arriver."

Déjà tourné vers l'avenir et les prochains succès attendus, Pol Espargaró a tout de même tenu à saluer l'implication des troupes en l'état actuel du programme : "Je suis très fier de tous ces gars, pas uniquement des personnes du département course à Mattighofen, de tous les gens autour de ce projet, ils y ont investi tellement de ressources. C'est plus qu'une troisième place, c'est une bouffée d'oxygène pour tout le monde pour aborder l'avenir."

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Viñales : des progrès à faire sur la M1 et sur le plan personnel

Article précédent

Viñales : des progrès à faire sur la M1 et sur le plan personnel

Article suivant

Nouvelle Ducati : de nombreux tests pour "une moto encore hybride"

Nouvelle Ducati : de nombreux tests pour "une moto encore hybride"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Pol Espargaró
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa