MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Espargaró très enthousiaste grâce au nouveau châssis KTM

partages
commentaires
Espargaró très enthousiaste grâce au nouveau châssis KTM
Par :
21 nov. 2019 à 12:25

Crédité du neuvième temps à Valence cette semaine, Pol Espargaró s'est dit particulièrement enthousiaste, et même surpris, par le gain obtenu grâce à un nouveau châssis proposé par KTM.

KTM a profité du test de Valence, cette semaine, pour mener en piste sous les regards et les objectifs inquisiteurs un tout nouveau châssis, au look différent de son produit standard. "Il ne me donne pas l'impression d'être normal, normal pour moi c'est tubulaire !" commentait mardi Pol Espargaró, après avoir eu le privilège de l'étrenner. Mais malgré cette remarque, l'Espagnol l'assure : KTM ne remet pas en question sa tradition du châssis treillis en acier.

"C'est une version hybride, il est encore tubulaire à 20%. On lui a donné une forme sur les côtés qui fait qu'il semble un peu différent, mais il ne l'est pas autant qu'il en a l'air. Il a encore l'ADN du châssis tubulaire de KTM", affirme le pilote. "La matière est exactement la même, il est juste beaucoup plus léger et son style est différent. […] Je pense que le nouveau châssis est meilleur, il est beaucoup plus léger et cela nous fait gagner beaucoup de temps."

Lire aussi :

"C'est quelque chose d'important pour le constructeur. On ne change pas notre style ni notre ADN, mais on essaye de comprendre ce qui se passe, pourquoi les autres utilisent ce type de châssis et à quel point on est bons pour faire ce type de châssis. C'est la première petite étape et on va continuer à travailler dans cette voie si c'est si utile pour nous", précise le pilote espagnol, qui a déjà pu passer à une seconde étape dès mercredi, avec une autre évolution allant dans le même sens. Si le premier de ces châssis avait déjà été testé par Dani Pedrosa sur la base d'une orientation prise par la marque, le second découle directement d'une requête du pilote d'essais.

Là encore, les résultats ont été frappants. "Ce matin, j'ai commencé avec celui avec lequel j'ai terminé [mardi], de couleur orange. Puis je suis tombé, par ma faute. On avait un problème sur la moto mais j'ai fait une erreur dans un virage", expliquait Espargaró mercredi soir. "J'ai ensuite dû prendre le nouveau châssis, avec un pneu dur à l'arrière, juste pour reprendre mes sensations et voir comment il fonctionnait, et à ma grande surprise et celle de toute l'équipe j'ai fait un 1'30"6 dans mon troisième tour lancé ! J'ai été rapide, à ce moment-là j'étais deuxième, avec le même temps que Márquez et de nouveaux cuirs avec lesquels je n'étais pas très à l'aise. Tout est venu très facilement."

Dani Pedrosa, Red Bull KTM Factory Racing

Dani Pedrosa

En quête de grip, de traction et de rythme

Le but de cette évolution majeure pour KTM, est de faire progresser la RC16 dans la phase d'arrêt à l'approche des virages, puis dans leur passage, provoquant également un gain de temps à la sortie. Créer, en somme, une machine plus maniable, avec une meilleure traction dont les pilotes pourront profiter en particulier en course. Les premiers résultats obtenus en piste sont encourageants aux yeux d'Espargaró, qui pouvait masquer son enthousiasme en voyant que ce qu'il jugeait comme le plus gros point faible de sa machine s'est à ce point estompé.

"On a un peu plus de traction, on tourne un peu mieux. Je pense qu'on a mis le doigt dessus", s'enthousiasmait-il dès la première journée. "On progresse un peu en milieu de virage, où on essaye de trouver du grip et de mieux tourner, des domaines dans lesquels on a eu beaucoup de mal surtout quand les pneus étaient très usés. Je pense qu'on progresse bien, les résultats ont été assez bons et constants."

"Ce qu'on essaye de faire, ça n'est pas de faire un temps mais de trouver un rythme. Et la seule façon de faire ça c'est d'essayer de tourner un peu plus vite et de redresser la moto un peu plus tôt. On touche alors le sol avec une plus grande surface de pneu et l'accélération est meilleure quand les conditions sont moins bonnes. On essaye de faire ça avec ce châssis, de tourner un peu plus tôt, de redresser la moto dès que possible et de ne pas être trop dépendants du grip arrière parce que le dimanche on est toujours en difficulté. KTM l'a compris et on a bien progressé", se réjouissait il à l'heure de clore ce test.

KTM, qui pouvait également compter sur Dani Pedrosa pendant ces essais, a également évalué des nouveautés sur son moteur, toutefois celui-ci est encore appelé à évoluer d'ici à l'année prochaine.

Article suivant
Le test de Valence en photos

Article précédent

Le test de Valence en photos

Article suivant

Quartararo et Morbidelli impatients de tester le nouveau moteur

Quartararo et Morbidelli impatients de tester le nouveau moteur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test Valence
Catégorie Jour 2
Lieu Valencia
Pilotes Pol Espargaró Villà
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa