Pour Espargaró, le meilleur est encore à venir pour Aprilia

partages
commentaires
Pour Espargaró, le meilleur est encore à venir pour Aprilia
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
1 avr. 2017 à 11:27

Aprilia, qui a décroché la sixième place au Qatar par le biais d'Aleix Espargaró, concentre ses efforts sur la mise au point du moteur de 2017, et sur l'optimisation de ses vitesses afin de gagner en accélération.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini; Marc Marquez, Repsol Honda Team
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing; Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Jack Miller, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS; Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini

Dimanche, le pilote espagnol a réalisé, chiffres à l'appui, la meilleure remontée de la grille. Après avoir bouclé le premier tour en 15e position (sa place sur la grille de départ, héritée des temps combinés), Aleix Espargaró a terminé la course au sixième rang, à seulement une demi-seconde de Dani Pedrosa, qu'il a talonné dans les derniers tours.

Bien que le pilote de Granollers a bénéficié de plusieurs chutes qui se sont produites devant lui (Johann Zarco, Andrea Iannone, Álvaro Bautista, Cal Crutchlow et Danilo Petrucci), il a été capable de maintenir un rythme constant sur un tour, proche de ceux des hommes de tête. Et tout cela en dépit du fait qu'il n'avait pas à disposition la dernière évolution du moteur sur sa machine, qui selon lui demande encore à être améliorée.

Le pilote espagnol, arrivé chez Aprilia cet hiver après deux dernières saisons passées chez Suzuki, a affiché sa satisfaction après le Grand Prix dimanche, notamment quant au rythme de course de la RS-GP, expliquant qu'avec un déroulement de week-end "normal", le top 10 constituait un objectif réaliste pour l'équipe italienne. 

Deux améliorations majeures en vue

Et c'est sur ce point qu'est focalisée la marque de Noale, qui pour le moment est parvenue à tirer davantage du bloc propulseur de l'année dernière, dans l'attente que le nouveau fournisse les prestations qui sont attendues de lui.

"Nous n'avons pas pu utiliser la dernière évolution du moteur, car elle ne fonctionne pas encore bien. Nous courons sur celle que nous avons essayée lors des tests de Valence, celle qu'a utilisée Bautista l'an passé, mais nous l'avons améliorée un peu", explique le Catalan.

"Il nous manque de l'accélération, mais nous avons la vitesse de pointe", nuance le pilote du constructeur italien. "Aprilia est en train de travailler sur beaucoup d'éléments. Ils sont en train de faire évoluer le moteur, et de développer un nouveau rapport de boîte. Si nous sommes à ce niveau en début d'année, alors la fin de saison promet d'être amusante", de conclure Espargaró.

Prochain article MotoGP
Selon Schwantz, Viñales peut gérer la pression en vue du titre

Previous article

Selon Schwantz, Viñales peut gérer la pression en vue du titre

Next article

Séance productive pour Ducati à Jerez

Séance productive pour Ducati à Jerez

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Gresini Racing
Auteur Oriol Puigdemont
Type d'article Actualités