Espargaró "très proche d'un accord avec Aprilia"

Les discussions ont avancé ces dernières semaines et le pilote espagnol se sent désormais prêt à renouveler sa confiance à Aprilia, avec qui il souhaite finir sa carrière en MotoGP.

Espargaró "très proche d'un accord avec Aprilia"

Le déconfinement et l'assouplissement des restrictions permettent à certains circuits du Championnat du monde de rouvrir leurs portes aux pilotes professionnels, et c'est notamment le cas du Circuit de Catalunya, à Barcelone. Après un premier roulage la semaine dernière, auquel avait notamment participé Álex Rins, un autre était organisé ce matin, toujours en présence du fer de lance de l'équipe Suzuki et de plusieurs pilotes des catégories Moto2 et Moto3.

Aleix Espargaró a lui aussi pris la piste sur le circuit habituellement hôte du Grand Prix de Catalogne. Après avoir privilégié le vélo lorsque l'entraînement en extérieur a pu reprendre, en Andorre, où il vit, le pilote Aprilia a cette fois pris le guidon d'une RSV4 1100, rejoint pour cette séance par son ingénieur de piste, Antonio Jiménez, et l'un de ses mécaniciens de confiance, Robert Galan. L'occasion pour Motorsport.com de faire le point avec l'Espagnol, trois mois après ses derniers tests de pré-saison avec sa MotoGP, et alors que son contrat avec Aprilia arrivera à échéance à la fin de la saison.

Ces dernières semaines, le marché a recommencé à bouger. As-tu eu des nouvelles d'Aprilia à ce sujet ?

Le plus important est que j'ai terminé la pré-saison avec de très bonnes sensations. Le changement que j'attendais depuis trois ans est arrivé en l'espace de deux tests et j'ai terminé en étant très heureux. Les échanges étaient vraiment bloqués jusqu'à il y a environ deux semaines, mais nous sommes désormais très proches de parvenir à un accord. Je suis très content avec Aprilia, il ne me reste plus beaucoup d'années de carrière et j'ai toujours dit que mon plus grand souhait est que la moto fonctionne et que je puisse finir [ma carrière] avec cette équipe. Voilà où nous en sommes, un peu plus proches que nous ne l'étions il y a quelques mois.

Ce renouvellement de contrat serait, en principe, de deux ans ?

Je ne sais pas. Ce qui est certain, c'est que si je renouvelle avec Aprilia, ce sera mon dernier contrat. Je ne sais pas s'il sera de deux ans ou plus, mais si le projet me convainc et me plaît, c'est ici que je terminerai ma carrière.

Ce qui est certain, c'est que si je renouvelle avec Aprilia, ce sera mon dernier contrat. Je ne sais pas s'il sera de deux ans ou plus.

Aleix Espargaró

Jusqu'à présent, tu disais qu'avant de renouveler ton contrat tu voulais tester la moto pour voir si elle était compétitive.

J'ai dit ça pendant les tests de novembre, à Valence et à Jerez, quand tout le monde avait sa nouvelle moto et que je ne l'avais toujours pas. La moto, je l'ai testée, je sais comment est la RS-GP 2020, et je ne pense pas qu'elle changera beaucoup pour 2021. C'est une moto beaucoup plus compétitive qu'elle ne l'était auparavant, mais le plus important c'est le projet technique. Ce que je ne veux pas et que je n'accepterais pas du tout, c'est que la technique soit maintenant à l'arrêt chez Aprilia, comme elle l'a été ces trois dernières années. J'ai confiance et Massimo [Rivola], avec qui j'ai beaucoup parlé ces derniers jours, m'assure que le projet technique va continuer à se développer à partir de maintenant et à l'avenir. Si c'est le cas, j'aimerais beaucoup rester le leader de cette équipe.

Lire aussi :

Ducati a annoncé hier l'arrivée de Jack Miller dans son équipe officielle. Que penses-tu de ce changement ?

Je ne sais pas, il faudra voir ses performances. Il arrive souvent que quand on passe d'une équipe satellite à une équipe d'usine, on change sa façon d'aborder la course et on s'améliore. Mais finalement, Jack a eu une moto officielle l'année dernière et ses résultats ont été pratiquement les mêmes que ceux de Danilo Petrucci, qui, à mon avis, a été sous-estimé et se trouve à présent dans une situation un peu compliquée. Je ne sais pas, on verra. À mon avis le grand pilote qu'a Ducati, c'est Andrea Dovizioso et, lui, oui, ce serait une grande perte s'il ne continuait pas.

Petrucci, justement, semble devoir se retrouver sans guidon alors qu'il a obtenu des podiums et gagné une course l'année dernière. Penses-tu qu'il pourrait être une option pour Aprilia ?

Honnêtement, j'ai eu beaucoup de travail ces derniers jours pour discuter de mon avenir et je n'ai pas parlé de mon coéquipier. Je sais qu'Aprilia veut qu'Andrea [Iannone] continue et veut garder ses deux pilotes, mais je sais aussi qu'il y a un peu d'histoires à ce sujet. Ce qui me fait de la peine, c'est la façon dont Danilo a été traité. Non seulement il a gagné une course, mais il a aussi marqué autant de points que Miller en 2019, or il semble maintenant que Jack Miller est le nouveau Casey Stoner et que Danilo n'est pas bon, alors que l'année dernière, avec la même moto, ils ont marqué autant de points l'un que l'autre. Au final, le temps nous dira ce qu'il en est, peut-être que Jack va monter sur la moto officielle et être très bon, il est jeune et talentueux. On verra si Ducati a bien fait.

Aleix Espargaró

Aleix Espargaró à Barcelone jeudi matin

partages
commentaires
Poncharal : Quartararo "le meilleur talent que l'on ait eu en France"

Article précédent

Poncharal : Quartararo "le meilleur talent que l'on ait eu en France"

Article suivant

Le nombre de moteurs autorisés en 2020 abaissé entre 4 et 7

Le nombre de moteurs autorisés en 2020 abaissé entre 4 et 7
Charger les commentaires