MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Espargaró : "Si Johann est rapide sur la Honda, ce sera un problème"

partages
commentaires
Espargaró : "Si Johann est rapide sur la Honda, ce sera un problème"
Par :
17 oct. 2019 à 14:50

Son ancien et son futur coéquipier vont observer attentivement Johann Zarco lorsqu'il enfourchera la Honda la semaine prochaine. Et tous deux pressentent que le Français pourrait se montrer compétitif avec ce bolide qu'il découvrira.

Alors que KTM s'était assuré les services de Johann Zarco pour 2019 et 2020 après ses débuts prometteurs chez Tech3, l'union entre les deux parties a été rompue prématurément. Trop en difficulté au guidon de la RC16, le Français a requis en marge du Grand Prix d'Autriche la fin anticipée de son contrat à l'issue de cette saison, puis deux courses plus tard Mattighofen l'a finalement remplacé avec effet immédiat par son pilote d'essais.

Dès lors, Zarco était libre de rejoindre un autre groupe, KTM se disant prêt à faciliter toute requête en ce sens malgré un contrat devant malgré tout courir jusqu'à la fin de la saison. Et c'est donc ce qui s'est produit, lorsque le double Champion du monde Moto2 a été contacté par Lucio Cecchinello afin qu'il assure le remplacement de Takaaki Nakagami sur la fin du championnat. Alors que Yamaha était sur le point de le recruter en tant que pilote d'essais, Zarco fait donc un choix lourd de conséquences en s'offrant une parenthèse inattendue sur la Honda.

Lire aussi :

Pol Espargaró admet que personne chez KTM ne s'attendait à ce rebondissement. "La manœuvre de Zarco a été surprenante et nous a un peu pris par surprise, on est un peu choqués", explique le pilote espagnol depuis le Japon. "Quand Pit Beirer a annoncé en Autriche que KTM avait rompu le contrat avec Zarco, personne ne pouvait prévoir ce scénario, et Pit l'a aussi libéré pour qu'il puisse courir avec n'importe quelle autre marque. Personne ne pensait qu'il pourrait prendre le guidon de la moto de Nakagami."

Surpris, certes, mais non moins curieux. Car le pilote KTM veut désormais observer les performances que pourra réaliser Zarco au guidon de la Honda de 2018 (Nakagami n'ayant pas la même moto que les trois autres pilotes de la marque) pour mieux comprendre où se situe la RC16. Les 13 courses auxquelles le Français a pris part avec la KTM ne lui ont en effet rapporté que 27 points et une seule dixième place pour meilleur résultat, très loin des performances qui étaient les siennes avec la Yamaha. S'il devait faire un bond dans la hiérarchie et éclipser les machines autrichiennes, leur faiblesse n'en serait que plus mise en évidence.

"J'essaierai d'aller le voir le vendredi à Phillip Island, pour savoir quelles sont ses sensations. Je suis très curieux de voir ce qu'il pourra faire là-bas", indique Espargaró. "Évidemment, si Johann est rapide sur la Honda, ce sera un problème pour nous parce qu'il y aura un autre pilote compétitif sur la grille. Mais si cela se produit et qu'il nous dépasse, cela signifiera que nous ne travaillons pas aussi bien que nous le devrions."

Pour Crutchlow, Zarco sera meilleur qu'attendu

Cal Crutchlow, lui, assure ne pas avoir été surpris par ce choix, bien conscient qu'il n'existe pas de pilote libre actuellement affichant un potentiel comparable à celui du Français. Et l'Anglais ne se fait pas d'illusions non plus sur ce qu'il parviendra à réaliser, car il s'attend à ce que la version de la Honda qui sera confiée à ce nouveau coéquipier lui convienne et lui permette de s'exprimer bien mieux qu'il ne le faisait avec la KTM.

"Quand j'ai dit que Johann ne serait pas à l'aise sur la Honda, je parlais de la moto de 2019. La moto 2018 est très différente, elle est bien plus facile à piloter, elle freine et tourne bien. Je pense que l'on peut gérer les situations bien plus facilement avec cette moto qu'avec celle que l'on a cette année", explique le pilote anglais en revenant pour BT Sport sur des propos qu'il a pu tenir par le passé.

"C'est un bon choix de la part du team et de Honda pour remplacer Taka", poursuit-il. "Je pense qu'il fera de bonnes performances. Il n'y a pas de raison pour qu'il ne montre pas de nouveau son potentiel. Il a eu une année difficile, mais nous savons que Johann est un Champion du monde. On ne peut pas devenir Champion du monde sans être rapide, il a encore ça en lui, il est encore capable d'être compétitif, j'en suis sûr, et je suis sûr qu'il pourra le prouver sur cette moto."

Lire aussi :

"Je pense qu'il fera du bon boulot. La moto freine tard, tourne et sort du virage. Bien sûr, il a un style coulé, mais Dani [Pedrosa] l'avait aussi. Je pense qu'il sera meilleur que ce que les gens attendent, c'est sûr", pressent le pilote LCR, qui accueillera son nouveau voisin de stand la semaine prochaine pour le Grand Prix d'Australie. Si Honda y a complètement manqué sa course l'an dernier, le constructeur s'y était imposé sur les trois éditions précédentes, entre autres avec Crutchlow en 2016.

"On sait que la Honda est bonne à Phillip Island car il faut faire glisser la moto pour tourner. Il faut ouvrir les gaz pour tourner et je pense qu'il aimera ça, honnêtement. Ce sera différent de ce à quoi il s'est habitué", anticipe l'Anglais. "La Malaisie sera sûrement encore un peu différente. C'est un circuit étrange, je ne parle pas de la moto. Pour faire un temps, il faut attaquer comme un fou. C'est quelque chose que j'ai remarqué avec la Honda, si j'essaie d'être coulé dans mon pilotage, je perds une seconde au tour."

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Malgré le titre, Márquez conserve sa soif de victoire

Article précédent

Malgré le titre, Márquez conserve sa soif de victoire

Article suivant

Viñales et son avenir : "2020 est très loin, on ne sait jamais"

Viñales et son avenir : "2020 est très loin, on ne sait jamais"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Pilotes Johann Zarco , Pol Espargaró Villà
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa