Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse
Résumé d'essais libres

Essais 2 - Bagnaia leader à domicile, Quartararo distancé

Pecco Bagnaia a été le plus rapide en Essais 2 au Grand Prix d'Italie, devant Marco Bezzecchi. Seulement 16e, Fabio Quartararo devra encore passer par la Q1.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Le soleil a fait son apparition sur le Mugello et la température a grimpé, pour atteindre 27°C dans l'air et 44°C sur la piste, plus que ce qui est attendu samedi, avec un risque d'orage assez élevé pour l'heure de la course sprint. Mais pour l'heure, la priorité des pilotes était d'assurer une place pour la deuxième partie des qualifications en entrant dans le top 10 au cumul des deux séances de la journée.

Lire aussi :

Déjà auteur du meilleur temps dans la matinée, Álex Márquez a rapidement pris le pouvoir cet après-midi, devant Johann Zarco et Pecco Bagnaia. Ce dernier restait hors du top 10 du classement combiné et s'est même fait une frayeur en passant dans le bac à graviers du premier virage. Zarco a pris la tête, encore à une demi-seconde du chrono réalisé par Márquez dans la matinée. La référence du pilote Gresini, comme celle de Zarco réalisée au début de ces Essais 2, n'ont pas été menacées dans le cœur de la séance, les pilotes se concentrant surtout sur leurs performances dans les relais longs.

Aleix Espargaró, apparu très diminué dans la matinée après une chute à vélo cette semaine, était bien présent cet après-midi, et a rapidement signé des chronos rassurants qui l'ont placé dans le top 10 de la séance, tout en enchaînant les tours. Le pilote Aprilia a fait un passage hors piste sans conséquence au premier virage mais a pu continuer ses essais. Cette même courbe a piégé Joan Mir, à terre pour la 12e fois depuis l'entame de la saison.

Les pilotes ont commencé à hausser leur rythme à un quart d'heure du drapeau à damier. Zarco a amélioré son chrono mais Álex Rins, Jorge Martín puis Marco Bezzecchi ont fait mieux dans la foulée. Seulement 17e du classement combiné, Marc Márquez a chuté au virage 14 et a vite abandonné sa moto, préférant courir vers le scooter qui allait le ramener à son garage.

Le chrono de son frère, Álex Márquez, a enfin été battu à neuf minutes du drapeau à damier, par Brad Binder. Les améliorations ne cessaient de s'enchaîner puisqu'en quelques secondes, Bagnaia, Martín puis Bezzecchi ont tour à tour occupé la tête, puis ont pris le chemin de la voie des stands pour une ultime pause avant de repartir à l'assaut du chronomètre.

Au moment d'entamer ce dernier run, Enea Bastianini, Aleix Espargaró et Marc Márquez étaient hors des dix places qualificatives et de nombreux pilotes n'avaient pas encore amélioré leur chrono de la matinée. Maverick Viñales est remonté au deuxième rang et Marc Márquez, qui était dans sa roue, en a profité pour prendre la tête... avant de passer dans les graviers.

Quelques instants plus tard, ce même premier virage a piégé Fabio di Giannantonio, victime d'une lourde chute mais qui a pu se relever immédiatement. Avant de tomber, le pilote Gresini voulait doubler Álex Rins, qui venait de s'emparer de la tête.

Quartararo repoussé hors du top 10

Bagnaia a pris le pouvoir à moins de deux minutes de la fin de la séance et Bezzecchi, qui était juste derrière lui a signé le deuxième temps. Les nombreuses améliorations ont éjecté Quartararo du top 10 et le drapeau jaune provoqué par Di Giannantonio l'a privé d'une amélioration. Le pilote Yamaha a conclu la séance au 16e rang, avec un moins bon temps que dans la matinée.

Le chrono de Bagnaia est resté invaincu. Le Champion du monde 2022 a devancé Bezzecchi, son actuel dauphin au championnat, Rins, Binder, Martín, Bastianini et Zarco. Marc Márquez s'est classé au huitième rang devant Aleix Espargaró, assuré d'une place en Q2 malgré sa blessure. Luca Marini, lui aussi diminué après sa chute au Mans, a complété un top 10.

Auteur du 11e temps, Maverick Viñales devra passer par la Q1, tout comme Jack Miller, Franco Morbidelli, Miguel Oliveira, Joan Mir et Takaaki Nakagami, victime d'une chute en fin de séance.

Lire aussi :

Italy GP d'Italie MotoGP - Essais 2

P. Pilotes Moto Tours Temps Ecart
1 Italy Francesco Bagnaia
Ducati 22 1'45.436
2 Italy Marco Bezzecchi
Ducati 25 1'45.499 0.063
3 Spain Alejandro Álex Rins Navarro
Honda 23 1'45.517 0.081
4 South Africa Brad Binder
KTM 24 1'45.554 0.118
5 Spain Jorge Martín
Ducati 26 1'45.570 0.134
6 Italy Enea Bastianini
Ducati 20 1'45.635 0.199
7 France Johann Zarco
Ducati 21 1'45.662 0.226
8 Spain Marc Márquez Alentà
Honda 21 1'45.691 0.255
9 Spain Aleix Espargaró Villà
Aprilia 21 1'45.784 0.348
10 Italy Luca Marini
Ducati 23 1'45.835 0.399
11 Spain Maverick Viñales Ruiz
Aprilia 26 1'45.846 0.410
12 Spain Raúl Fernández
Aprilia 21 1'45.852 0.416
13 Spain Álex Márquez
Ducati 25 1'45.928 0.492
14 Australia Jack Peter Miller
KTM 20 1'46.162 0.726
15 Italy Franco Morbidelli
Yamaha 22 1'46.238 0.802
16 France Fabio Quartararo
Yamaha 24 1'46.304 0.868
17 Italy Fabio Di Giannantonio
Ducati 18 1'46.547 1.111
18 Portugal Miguel Ângelo Falcão de Oliveira
Aprilia 23 1'46.565 1.129
19 Italy Michele Pirro
Ducati 20 1'46.828 1.392
20 Spain Augusto Fernández
KTM 25 1'47.014 1.578
21 Japan Takaaki Nakagami
Honda 24 1'47.074 1.638
22 Italy Lorenzo Savadori
Aprilia 19 1'47.833 2.397
23 Spain Joan Mir Mayrata
Honda 12 1'48.843 3.407
24 Germany Jonas Folger
KTM 21 1'49.160 3.724

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Márquez soutient le retour de Iannone mais "dans un autre championnat"
Article suivant GP d'Italie : Quartararo une nouvelle fois envoyé en Q1

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse