Essais Michelin - Chute de Rossi, la Honda 2016 en piste

L'activité n'a pas cessé sur le MotorLand au lendemain du Grand Prix d'Aragón. Une journée d'essais était en effet programmée... et elle s'est avérée mouvementée.

En remplacement de celle de Brno, gâchée par le mauvais temps, cette séance était dédiée aux pneus Michelin, qui remplaceront la saison prochaine les Bridgestone utilisés en catégorie reine depuis 2009. Or, comme ce fut le cas lors de précédentes séances, les gommes clermontoises sont accusées d'être à l'origine de plusieurs chutes.

Après Danilo Petrucci et Bradley Smith dès la première heure de cette séance, c'est Valentino Rossi qui a été concerné en milieu d'après-midi. L'accident du leader du Championnat du Monde a provoqué l'interruption des essais sur drapeau rouge et une certaine inquiétude dans le stand Yamaha.

Il apparaît finalement que le pilote s'en sort mieux que sa machine, avec pour seul stigmate un coude droit égratigné. Plus de peur que de mal, mais cette chute est déjà la deuxième de Rossi cette année dans pareilles circonstances. Elle rappelle, si besoin était, à quel point les essais de développement peuvent s'avérer dangereux et menacer la bonne tenue du duel particulièrement serré qui oppose les deux prétendants au titre. D'ailleurs, Jorge Lorenzo s'est bien gardé de prendre la piste ce lundi...

Cette séance était la dernière à laquelle les titulaires pouvaient participer avant la fin de la saison. Michelin avait apporté quatre pneus avant et trois pneus arrière à tester, quasiment tous déjà proposés précédemment. "Cette piste est plutôt nouvelle pour nous. Elle est au calendrier depuis plusieurs années mais nous n'étions pas au Championnat quand elle est arrivée," rappelle Nicolas Goubert, Directeur technique de Michelin Racing, au site officiel du MotoGP.

"Les profils sont plus ou moins fixés. Pour l'arrière, c'est principalement une question de mélange. (...) Pour l'avant il y avait deux mélanges différents que nous avons apportés dans différentes constructions. Nous sommes toujours en train d'essayer d'améliorer l'avant, car nous avons encore des soucis. Nous devons continuer à progresser," reconnaît Nicolas Goubert.

Du nouveau chez Honda

Cette journée a par ailleurs vu l'apparition de la Honda RC213V version 2016, proposée à l'évaluation des pilotes officiels de la marque, Marc Márquez et Dani Pedrosa. L'opportunité est d'autant plus excellente que les tests Michelin ne donnent pas lieu à un chronométrage officiel. Nous n'en saurons donc pas plus, pour l'instant, sur le nouveau bolide!

Toujours chez Honda, mais cette fois au sein du team Marc VDS, Tito Rabat s'est vu offrir son premier test au guidon d'une MotoGP et a pris la piste avec la RC213V en début d'après-midi. Destiné à passer en catégorie reine l'an prochain, l'Espagnol est ainsi récompensé de sa saison. Premier pilote à avoir défendu son titre en Moto2, Rabat vient de retarder l'échéance du sacre de son successeur, Johann Zarco, mais il s'est déjà résolu à passer la main.

Tito Rabat remplacera la saison prochaine Scott Redding, qui a décidé de quitter le team belge pour rejoindre Pramac Racing et ainsi piloter une Ducati.

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP , Moto2
Événement GP d'Aragon
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Valentino Rossi , Jorge Lorenzo , Dani Pedrosa , Marc Márquez , Tito Rabat
Équipes Repsol Honda Team , Yamaha Factory Racing , Marc VDS Racing Team
Type d'article Actualités
Tags accident, chute, essais, michelin