Ezpeleta refuse une cinquième KTM mais accepte plus de wild-cards

Carmelo Ezpeleta maintient qu'il n'y "aura pas" de KTM supplémentaire en 2024. Le promoteur du MotoGP est en revanche prêt à augmenter le nombre de wild-cards pour permettre à la marque d'aligner tous ses pilotes sous contrat.

Brad Binder, Red Bull KTM Factory Racing

Le paddock attend de savoir comment KTM sortira de ses difficultés pour aligner tous ses pilotes en 2024. Brad Binder et Jack Miller sont sous contrat dans l'équipe officielle, tout comme Pol Espargaró et Augusto Fernández avec Tech3... mais la marque a "overbooké" son programme puisque le contrat de Pedro Acosta prévoit son arrivée en MotoGP la saison prochaine, sans quoi le prodige espagnol pourrait filer chez la concurrence.

Conscients de la difficulté de la situation, les dirigeants de KTM tentent depuis plusieurs semaines de convaincre la Dorna de les autoriser à engager une cinquième moto. Cette demande est fermement refusée par Carmelo Ezpeleta, qui estime que les équipes indépendantes se retrouveraient lésées.

"Il n'y a jamais eu de cinquième moto pour KTM, et il n'y en aura pas", a confié le promoteur du championnat avant le GP de Catalogne. "Le système que nous avons actuellement fonctionne bien et les équipes privées ont une valeur qu'elles perdraient si nous donnions une moto à tous ceux qui le demandent."

Afin d'aider KTM, Ezpeleta a cependant confirmé la volonté d'augmenter le nombre de wild-cards, actuellement limitées à trois par an, afin de permettre au pilote mis sur la touche de prendre part à autant de courses que possible. Ces dernières semaines, l'idée est née de reléguer l'un des titulaires, le plus probablement Pol Espargaró, dans un rôle de pilote d'essais de luxe, aligné aussi souvent que possible si le règlement permettait d'avoir jusqu'à six wild-card.

"Nous allons augmenter le nombre d'invitations l'an prochain", a précisé Ezpeleta. "Nous allons proposer aux équipes d'avoir plus de wild-cards. KTM a quatre places et cinq pilotes sous contrat. Je pense qu'avec le nombre de courses que nous avons, c'est une bonne solution d'avoir cinq pilotes qui peuvent monter sur ces quatre motos à tout moment."

Avec les nombreuses blessures vues cette année, ce pilote pourrait aussi devenir un "remplaçant" entrant souvent en jeu, Ezpeleta reprenant l'image de ce qui se fait en football : "Si une équipe a 20 joueurs, il y a ceux qui restent sur le banc lors de quelques matches et jouent dans d'autres."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Stoner admiratif d'un Bagnaia dominateur dans un MotoGP concurrentiel
Article suivant Fabio Quartararo croit peu en ses chances à Barcelone

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse