Quartararo affiche sa confiance malgré sa deuxième ligne

Fabio Quartararo a senti de "gros progrès" dans les performances de sa Yamaha dans les relais longs. Malgré une cinquième place un peu décevante en qualifications, le pilote français est convaincu qu'il a les armes pour se battre pour la victoire.

Quartararo affiche sa confiance malgré sa deuxième ligne

C'est depuis la cinquième place que Fabio Quartararo débutera le GP de Doha ce dimanche, soit trois places plus loin que la semaine dernière, au GP du Qatar. Le Français a perdu ses repères en raison de réglages inadaptés sur sa boîte de vitesses et il n'a ainsi pas pu montrer l'étendue des progrès effectués en une semaine.

"Oui, on a fait de gros progrès, surtout dans le pilotage, mais malheureusement en qualifications, on avait des rapports de boîte plus courts", a confirmé Quartararo. "Après cinq jours de tests, j'avais des références partout, au freinage et avec les tours/minute. Je joue beaucoup sur le régime moteur. Quand je passe les rapports, je ne regarde pas les tours moteur, je sais quand je dois changer, et aujourd'hui, dans les zones importantes comme les virages 1, 4 et 7, j'ai freiné trop tôt."

"On a fait une petite erreur avec des rapports de boîte plus courts, mais je suis content parce que les EL4 ont été très bons et je sens qu'on a un très bon potentiel pour demain."

Lire aussi :

La Yamaha était déjà très performante au cours du premier week-end de course à Doha, comme la victoire de Maverick Viñales sur l'autre machine officielle l'a démontré. Plus en difficulté avec sa gomme arrière, Fabio Quartararo n'a apporté que des changements mineurs à sa moto mais il a fait évoluer son pilotage pour gagner en constance, étant capable de rester très performant tout au long de son relais en EL4.

"Sincèrement, la moto est exactement la même que la semaine dernière au niveau des réglages, mais j'ai un peu changé mon approche des virages, un peu l'électronique et je sens qu'on a progressé, mais également moi sur la moto, et l'équipe m'a aidé sur l'électronique. Honnêtement, quand j'ai vu le chrono aujourd'hui dans ces conditions, j'étais très content parce que j'ai enchaîné 15 tours et dans le 16e, je n'étais qu'à un dixième de mon meilleur. J'ai fait 1'54"9 dans le dernier tour. J'ai senti que le potentiel était bon. Je suis plutôt content de cette journée. Malheureusement, les qualifications n'ont pas été les meilleures mais je sens qu'on a un gros potentiel pour demain."

Un potentiel si important que le pilote Yamaha est convaincu qu'il sera dans la lutte en tête du classement malgré le doublé des Ducati du team Pramac et les spectaculaires envols des Desmosedici le week-end dernier : "Je pense que je peux me battre pour la victoire demain. On a un très bon rythme. Il faut reconnaître qu'il nous en manque un peu mais on a toujours un peu plus en course."

Cette confiance est due à une Yamaha sur laquelle Fabio Quartararo se sent de plus en plus à son aise, même s'il n'a pas encore retrouvé les sensations qu'il avait sur la version 2019 de sa moto. Des progrès ont été faits pour préserver les pneus, et il est certain qu'il pourra faire mieux en course qu'en qualifications.

"Sincèrement, ce n'est pas comme en 2019, où c'était vraiment fluide et super facile. Là, j'ai fait un step, on va dire que c'est plus doux : moins d'agressivité et plus de flow. Pas comme en 2019 mais j'ai senti qu'on avait un très bon potentiel et que j'utilisais beaucoup moins les pneus que la semaine dernière."

"Je pense qu'en course, on a toujours un petit extra. Je ne me sentais pas vraiment à la limite donc c'est pour ça que je pense qu'en course, on peut faire un petit truc en plus. Et on l'a fait sur un run, donc on connaît vraiment la surchauffe du pneu dans des conditions comme ça [alors que] quand on s'arrête et qu'on repart, le pneu a le temps de refroidir."

partages
commentaires

Related video

Rossi signe sa plus faible qualification : "On a de gros problèmes"

Article précédent

Rossi signe sa plus faible qualification : "On a de gros problèmes"

Article suivant

Martín, poleman humble : "Mon objectif n'est pas de gagner"

Martín, poleman humble : "Mon objectif n'est pas de gagner"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Doha
Catégorie Q2
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud