Bien placé, Quartararo a encore "une marge de progrès"

Fabio Quartararo a signé le troisième temps de la journée au GP de Catalogne, mais il pense pouvoir faire mieux dans certains virages. Le Français veut également tester le pneu dur, avec lequel Franco Morbidelli a été performant.

Bien placé, Quartararo a encore "une marge de progrès"

Fabio Quartararo est dans le bon rythme après la première journée en piste à Barcelone. Sixième dans la matinée, le vainqueur de l'édition 2020 s'est classé au troisième rang dans la deuxième séance, à moins de deux dixièmes du leader Johann Zarco, à qui il a donné sa roue. Quartararo pense néanmoins qu'il peut faire mieux dans certains virages du circuit catalan.

"Une très bonne journée, le rythme était bon", a souligné le pilote Yamaha à l'issue de sa journée. "Je suis très content. [...] Je pense qu'on a encore une marge de progrès. Il y a deux virages dans lesquels je perds pas mal de temps. En travaillant un peu sur mon pilotage et sur les réglages, je pense qu'on pourra progresser. Le rythme [de course] et le time attack sont bons."

Lire aussi :

L'une des pistes de progrès ciblée par Fabio Quartararo réside dans les pneus. Comme la majorité des pilotes, il a roulé avec deux gommes medium en EL2 mais il a été impressionné par les performances de Franco Morbidelli, qui l'a devancé en optant pour une monte dure à l'arrière de sa M1.

"On a vu que certains pilotes ont testé le dur, c'est une option intéressante à évaluer de notre côté, on a vu à Portimão qu'il était très bon", a précisé le Français, qui fera son choix quand il aura pu comparer les deux types de pneus : "Le medium peut faire la course mais à voir le rythme de Morbidelli, je pense qu'on peut considérer que c'est un pneu qu'on doit essayer."

"Il est clair que Franco et Miguel [Oliveira], qui a essayé le tendre au début, ont un petit extra, en constance, en stabilité, je ne sais pas quoi mais Franco était plus rapide et beaucoup plus constant avec le medium. C'est un pneu très intéressant à essayer. Je pense qu'on le fera demain après-midi [en EL4]."

Cette journée a également permis à Fabio Quartararo de découvrir le nouveau profil du virage 10, plus sûr que par le passé puisque si l'angle du virage permet une vitesse plus élevée, il offre aussi une zone de dégagement et un bac à graviers plus longs. Pour le Français, la nouvelle version de cette courbe est plus dans l'esprit du circuit de Barcelone.

"Je pense que le tracé est beaucoup mieux, mais il y a un changement d'asphalte et le grip est très mauvais", a néanmoins précisé Quartararo, ajoutant que Barcelone est quoiqu'il arrive un circuit où il est "difficile" de trouver l'adhérence, même si le problème est exacerbé dans ce virage : "Je n'ai pas de sensations à l'avant, il y a beaucoup de mouvements. J'espère que l'adhérence va s'améliorer. Le tracé est bien meilleur, c'est plus le style Barcelone à l'ancienne."

Lire aussi :

Cette piste propose de nombreuses courbes rapides et des changements de direction moins abrupts que ceux du Mugello, visité par le plateau du MotoGP la semaine dernière. Quartararo a l'habitude de faire la différence face aux pilotes Ducati en courbe, grâce à une machine plus agile, mais il pense que son avantage sera moindre dimanche en course : "Le rythme est très bon mais au Mugello, il y a plus de virages, donc les changements de direction permettaient de doubler un peu plus facilement la Ducati. C'est un peu plus difficile ici."

partages
commentaires

Related video

EL2 - Johann Zarco bat Franco Morbidelli sur le fil
Article précédent

EL2 - Johann Zarco bat Franco Morbidelli sur le fil

Article suivant

Quartararo "d'une grande aide" à Zarco pour signer sa référence

Quartararo "d'une grande aide" à Zarco pour signer sa référence
Charger les commentaires