Sur un nuage, Quartararo ne s'est "jamais senti aussi bien"

Fabio Quartararo peine à trouver les mots pour qualifier sa démonstration à Silverstone. Le Français est plus en confiance que jamais sur sa Yamaha.

Fabio Quartararo aurait difficilement pu rêver d'un meilleur Grand Prix de Grande-Bretagne. Le Niçois a survolé la course, portant son avance sur ses premiers poursuivants à près de quatre secondes avant d'assurer dans les derniers tours, pendant que ses principaux rivaux pour la couronne mondiale – Joan Mir, Johann Zarco et Pecco Bagnaia – étaient à la peine, seul Mir arrachant un top 10 parmi les trois.

Confiant être "sur un nuage", Fabio Quartararo reconnaît n'avoir jamais été autant en harmonie avec sa machine que ce dimanche mais peine à poser les mots sur sa performance : "Je ne sais pas quoi dire, sincèrement", a déclaré le pilote Yamaha au micro de Canal +. "J'ai appris énormément dans cette course."

"J'ai fait un bon départ mais après, dans le premier tour je me suis fait dépasser par Aleix [Espargaró] et [Pecco] Bagnaia, donc on s'est petit peu bagarrés. Mais j'ai une super confiance pour doubler, c'est pour ça que je me m'inquiète plus quand je suis quatrième ou cinquième. Sincèrement, je ne sais pas quoi dire. Je ne me suis jamais senti aussi bien. J'arrive à tout contrôler. Ça serait bien si c'était tout le temps comme ça, mais là je profite de mon moment. Quelle victoire."

Lire aussi :

La seule alerte a donc été dans les premiers tours pour Fabio Quartararo. Son envol a été très bon, avec l'utilisation du holeshot device, ce que certains pilotes hésitaient à faire après la mésaventure de Jack Miller en 2019, quand son système ne s'était pas désactivé au premier virage, Copse ne marquant pas un gros freinage permettant à la moto de retrouver sa position normale.

Le Français était deuxième en sortant du premier virage mais il n'a pas pu contenir Aleix Espargaró et Pecco Bagnaia dans les courbes suivantes. Il lui a fallu moins de cinq tours pour doubler les trois pilotes qui le devançaient, après une manœuvre sur le poleman Pol Espargaró au virage 12, qu'il n'aurait peut-être pas pu tenter en 2020.

"J'ai pris un bon départ", a précisé Quartararo en conférence de presse. "J'avais un peu peur du holeshot device, parce que je l'ai utilisé à l'avant et à l'arrière. J'ai pris un bon envol, j'étais deuxième. J'ai vu Aleix me doubler mais pas Bagnaia. Dans les premiers tours, c'était un peu dur parce que je suis sorti très large au virage 8."

"À la fin, je me sentais très bien. On a énormément progressé dans les sensations à l'avant depuis l'an dernier. Quand j'ai doublé Pol, il fallait de la confiance dans ce virage. Je l'avais et je suis très content de ma course. Je m'attendais à ce que certains virages soient plus durs et ça se passait bien dans les virages où je pensais que ça serait mauvais. Je suis content."

Arrivé à Silverstone avec 47 points d'avance sur Bagnaia et Mir, Quartararo a maintenant une colossale avance de 65 points sur le pilote Suzuki, plus que la valeur de deux victoires.

Lire aussi :

partages
commentaires
Championnat - Quartararo fait plus que le break !
Article précédent

Championnat - Quartararo fait plus que le break !

Article suivant

Aleix Espargaró : Le premier podium Aprilia "était pour moi à 100% aujourd'hui" !

Aleix Espargaró : Le premier podium Aprilia "était pour moi à 100% aujourd'hui" !
Charger les commentaires