Fabio Quartararo optimiste sur l'un de ses circuits préférés

Fabio Quartararo arrive en confiance à Assen, un tracé taillé pour son style de pilotage et qui a souvent réussi à Yamaha par le passé.

Fabio Quartararo optimiste sur l'un de ses circuits préférés

Fabio Quartararo fait partie des principaux favoris pour le Grand Prix des Pays-Bas. En délicatesse dans le deuxième secteur au Sachsenring, le leader du championnat a su faire le dos rond pour décrocher un podium qu'il a comparé à une "victoire" et il espère faire mieux au Sachsenring, une piste favorable à son style de pilotage et à la Yamaha, victorieuse de sept des 11 dernières courses disputées sur ce tracé.

"Je suis vraiment ravi parce que c'est l'une de mes pistes préférées", a déclaré le Français ce jeudi en conférence de presse. "Elle est totalement différente du Sachsenring. En 2019 j'étais très content. C'est une piste que j'aime vraiment parce qu'elle est très rapide et je pense qu'on peut être bons. On se sent bien sur la moto. Le Sachsenring a été dur pour nous mais comme je l'ai dit, le podium était le meilleur résultat possible dimanche et je suis très content de l'avoir décroché."

Lire aussi :

Quartararo a déjà signé  trois podiums à Assen, un dans chaque catégorie : des deuxièmes places en Moto3 en 2015 puis en Moto2 en 2017 suivies par la troisième place en 2019, pour son seul départ en MotoGP aux Pays-Bas, le pays n'ayant pas accueilli le Championnat du monde l'an passé en raison de la pandémie. Comme Barcelone, le circuit néerlandais est connu pour ses enchaînements de virages techniques et son rythme apprécié des pilotes, Quartararo particulièrement.

"Ce sont juste deux pistes qui me conviennent bien. Je suis rapide en général dans le secteur 3, même en Moto3 et Moto2. Il y a des virages où on se sent bien quelle que soit la moto. Je me sens bien sur cette piste et j'espère que ce sera encore le cas ce week-end. C'est l'une de mes pistes préférées et je pense que la moto se comporte bien."

Le Grand Prix des Pays-Bas sera le dernier avant une pause estivale plus longue qu'à l'accoutumée, les pilotes ayant cinq week-ends libres entre cette course et le premier des deux rendez-vous du Red Bull, prévu au début du mois d'août, conséquence de l'annulation du Grand Prix de Finlande. Quartararo craint de vite regretter de ne plus être sur sa moto : "Sincèrement, j'aime avoir une pause mais cinq semaines, ça sera long ! C'est important de faire une pause pour se changer un peu les idées. Mais je le dis maintenant et la deuxième semaine, je serai nerveux de remonter sur la moto ! Mais je pense que c'est nécessaire pour l'organisme et l'état d'esprit."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Petrucci certain qu'il était "au même niveau" que Binder au Sachsenring

Article précédent

Petrucci certain qu'il était "au même niveau" que Binder au Sachsenring

Article suivant

Rossi pilote de son team ? Pas aussi évident que ne le dit le Prince !

Rossi pilote de son team ? Pas aussi évident que ne le dit le Prince !
Charger les commentaires