Quartararo : "Le plus beau tour de ma carrière"

Fabio Quartararo a dû s'employer pour signer sa quatrième pole consécutive en MotoGP, au Grand Prix d'Italie. Le Français espère profiter du nouveau holeshot device de la Yamaha mais sait que la ligne droite favorisera les Ducati.

Quartararo : "Le plus beau tour de ma carrière"

Et de quatre. Après Portimão, Jerez et Le Mans, le circuit du Mugello a été le théâtre de la quatrième pole consécutive de Fabio Quartararo, une performance inédite sur une même saison depuis Marc Márquez il y a deux ans, à l'époque où l'Espagnol régnait sur le MotoGP. Quartararo, qui avait déjà enchaîné quatre poles à cheval sur les saisons 2019 et 2020, se réjouit surtout de la manière avec laquelle il a conclu la séance de qualifications en tête.

"Sincèrement, c'était le plus beau tour de ma carrière", a déclaré le pilote Yamaha sur Canal+. "Le plus beau, ou au moins celui où je me suis senti le plus à la limite. Je savais que le secteur 4 n'était pas notre secteur, on a tout donné jusqu'à la fin, et je savais que le bon tour du pneu c'était le premier, donc j'ai vraiment tout donné sur le premier tour. Dans mon premier run j'ai fait une erreur mais bon, on peut être satisfait, ça va, on a fait un très bon tour. Mais... je peux dire que c'était vraiment dur !"

"Je ne l'ai pas imaginé, mais avant de partir, je me suis dit que c'était le moment de tout donner. On savait que niveau rythme on est assez bien, et que c'était le moment de tout donner. J'avais fait un bon premier run, 1'45"4, je me suis dit que c'était une place qui pouvait sécuriser la première ou deuxième ligne. Et dans le deuxième run j'ai dit 'Bon, c'est le moment de tout donner, peu importe ce qui se passe.' Sincèrement ouais, c'est incroyable de faire un tour comme ça. Et la première chose c'est que cette pole va pour Jason [Dupasquier], qui a eu un accident très grave aujourd'hui."

Depuis le début du week-end, Fabio Quartararo et Pecco Bagnaia, auteur du deuxième temps au dernier moment, ont été les plus impressionnants, mais les prétendants à la victoire pourraient être nombreux : "Trop de pilotes ont un bon rythme en fait ! [rires] Pecco, Johann, Rins, moi aussi, je pense avoir un bon rythme", s'est amusé Quartararo en conférence de presse. Et même si la Ducati sera redoutable, en particulier dans la très longue ligne droite, le Français est ravi du comportement de sa Yamaha, qui n'a eu de cesse de s'améliorer depuis le début du week-end : "Il faudra voir où on sera par rapport aux Ducati, mais je suis content, je pense qu'on a un très bon rythme, on verra bien, on va profiter de cette pole et on verra bien par la suite. Je suis super confiant, je me sens super à l'aise."

Lire aussi :

"On a encore trouvé un petit truc en EL4, qui peut vraiment nous aider pour la fin de course, pas vraiment la fin de course mais on va dire des moments où je n'étais pas très très confiant avec des pneus usés, ça nous aide un petit peu. Je suis satisfait et j'espère vraiment qu'on peut faire une belle course demain parce que je me sens bien et on peut être confiant."

Quartararo pourra-t-il conserver la tête au départ ?

Lors de ses trois précédentes poles, Fabio Quartararo a toujours été débordé par un pilote Ducati au départ, le holeshot device des Desmosedici leur donnant un net avantage dans cette phase de la course. Ce week-end, Yamaha a équipé ses M1 d'un dispositif similaire à l'avant, ce qui pourrait aider ses pilotes à résister aux machines rouges à l'extinction des feux.

"Je suis content du dispositif à l'avant. Au début, en EL1, j'avais un peu de mal à l'utiliser. C'était aussi étrange au premier freinage parce que la moto est très basse. En qualifications, j'ai fait de très bons départs. Étape par étape, on prendra confiance et je pense que demain, on pourra faire quelque chose de bien au départ."

Lire aussi :

Les Ducati devraient néanmoins bénéficier de leur traditionnel avantage en vitesse de pointe. Quartararo a l'habitude de compenser le manque de puissance de sa Yamaha avec l'agilité de la M1 dans les virages, ce qui s'est illustré avec sa victoire au Grand Prix de Doha, sur un circuit de Losail où la puissance de la Ducati faisait des merveilles dans la ligne droite. Il pourrait être plus difficile de faire la différence au Mugello.

"Oui, on perd du temps en ligne droite, mais notre moto tourne très bien, je me sens très bien. C'est différent en course. Au Qatar, on a beaucoup plus d'opportunités de dépassement. C'est plus dur sur cette piste. On verra demain. Comme je l'ai dit, le holeshot device fonctionne bien. J'espère prendre un bon départ et on verra. J'ai roulé seul ce week-end, j'ai fait quelques dépassements mais ce n'est pas facile, donc on verra. On ne souffrira pas face à la Suzuki, mais avec la KTM et la Ducati, ce sera difficile en ligne droite. C'est comme ça. On sait qu'ici et à Barcelone, ça ne sera pas facile. Je suis content de partir premier et je ferai de mon mieux demain."

Avec Basile Davoine  

partages
commentaires

Related video

Yamaha dénonce la stratégie de Márquez avec Viñales
Article précédent

Yamaha dénonce la stratégie de Márquez avec Viñales

Article suivant

Bagnaia espère un "beau duel" avec Quartararo pour la victoire

Bagnaia espère un "beau duel" avec Quartararo pour la victoire
Charger les commentaires