Quartararo "plus détendu" mais toujours aussi déterminé

Même s'il a des petits yeux et la voix cassée après avoir fêté son titre, Fabio Quartararo assure qu'il n'aura aucun mal à se replonger dans le bain de la compétition au GP de l'Algarve.

Quartararo "plus détendu" mais toujours aussi déterminé

Le Champion du monde 2021 ne semble pas encore totalement remis de ses émotions. Onze jours après avoir décroché le titre mondial, Fabio Quartararo doit maintenant se concentrer à nouveau sur la course. Dernier pilote arrivé dans la traditionnelle conférence qui ouvre les week-ends ce jeudi à Portimão, ses yeux trahissaient la fatigue de dix jours de célébrations et sa voix, qu'il n'a toujours pas retrouvée, n'a fait que confirmer cette impression.

"Ma voix est encore assez mauvaise mais c'était très sympa de faire la fête avec l'équipe le dimanche après Misano", a déclaré le Français. "J'ai passé quelques jours avec ma famille et c'était vraiment sympa. C'était dur de reprendre l'entraînement après quelques fêtes, mais c'était nécessaire pour être prêt dans cette course. C'était une semaine assez spéciale après avoir gagné le titre à Misano."

 

Rarement Quartararo est arrivé l'esprit aussi libéré sur un circuit mais il doit maintenant se remobiliser puisque Yamaha est en encore en lice pour deux titres, celui des équipes, où la firme japonaise a neuf points d'avance sur Ducati, et celui des constructeurs, avec 12 points de retard sur sa rivale. Le pilote au numéro 20, qu'il conservera l'an prochain, ne veut pas finir la saison en touriste même s'il est libéré du poids du titre pilotes.

"Je ne sens pas de pression, parce que j'ai atteint mon objectif. Je vais faire de mon mieux. Je viens ici pour jouer la victoire, le podium, mais ce n'est pas une chose que je peux vraiment contrôler. Je vais faire mon mieux et on verra le résultat final. Mais évidemment, ça serait bien d'y arriver. On verra si on pourra le faire."

"Je suis plus détendu", a-t-il ajouté, reconnaissant avoir subi une forte pression dans les semaines qui ont précédé son titre : "Ce n'est pas la même chose. À Misano, la pression était assez forte, parce que je jouais quelque chose de très gros. Ici, je n'ai pas ce genre de pression. On a toujours le stress avant le début de la course, mais je pense que c'est un bon stress, l'adrénaline avant le départ. Ce n'est pas une question de pression ou pas, mais juste les choses que l'on joue. Lors des deux dernières courses, ça sera beaucoup plus facile que dans les trois dernières, où c'était assez dur."

Et Quartararo assure qu'il lui sera facile de s'immerger à nouveau dans la compétition ce week-end, puisque c'est dans cet univers qu'il s'épanouit le plus : "Sincèrement, c'était juste dur le mardi après Misano, de reprendre l'entraînement. C'est assez facile de me concentrer à nouveau parce que c'est ce que j'aime faire : rouler, faire des courses, me battre avec ces gars. Je dirais que ce n'est pas si dur parce que c'est ce que je veux. J'étais impatient de revenir."

Lire aussi :

partages
commentaires
Honda espère le retour de Márquez à Valence
Article précédent

Honda espère le retour de Márquez à Valence

Article suivant

Rossi serein avant son départ du MotoGP et son avenir en auto

Rossi serein avant son départ du MotoGP et son avenir en auto
Charger les commentaires