Pole et rythme impressionnant : Quartararo a les cartes en mains

Auteur de la pole pour la cinquième fois de rang, Fabio Quartararo aborde le GP de Catalogne avec l'étiquette du favori, son rythme dans les relais long étant tout aussi impressionnant. La seule incertitude du Français réside dans le choix des pneus.

Et de cinq ! Fabio Quartararo positionnera sa Yamaha sur la première place de la grille de départ pour la cinquième fois consécutive dimanche, sur le circuit de Barcelone. Plus aucun pilote n'avait réalisé une telle série en MotoGP depuis Marc Márquez en 2014, et pour un pilote Yamaha, il faut remonter à 2010 et à Jorge Lorenzo.

À cette pole s'ajoute le spectaculaire niveau de Quartararo en EL4, séance servant à préparer la course et durant laquelle le Niçois a repoussé la concurrence à près d'une demi-seconde, en étant le seul à briser la barre des 1'40 et surtout à enchaîner plusieurs tours à ce rythme. Sur un circuit qui lui réussit toujours et sur lequel il s'est imposé l'an dernier, Quartararo sera naturellement le grand favori pour la course.

"Je suis très content", a déclaré El Diablo en conférence de presse. "Je me sens bien sur la moto. En EL4, on voulait tester les deux pneus, le medium et le dur, et en fait, les deux fonctionnent bien et je ne sais pas lequel choisir. Les sensations sont très similaires pour moi et les chronos sont bons avec les deux. Je suis très content. Les qualifications ont été excellentes. J'aurais pu faire un peu mieux dans le dernier tour mais j'ai eu le drapeau jaune [provoqué par Pol Espargaró]. Je suis content. Je pense qu'on peut faire une bonne course demain, mais il y a un point d'interrogation sur les pneus."

Lire aussi :

Ce point d'interrogation n'est pas une véritable source d'inquiétude pour Fabio Quartararo puisque s'il a du mal à déterminer le pneu qu'il préfère, c'est parce qu'il a de bonnes sensations avec le dur comme avec le medium et qu'il n'a pas de doute sur l'endurance des deux composés : "L'an dernier, on a presque tous roulé avec deux tendres. Les pneus sont différents de l'an dernier mais il y a bien plus de constance. Ce matin, j'ai fait 24 tours dans la fenêtre haute des 1'40. Le medium est bon."

"Si c'est sec dans le warm-up demain, j'essaierai de faire plus de tours avec le dur pour voir s'il fonctionne, mais on sait que le medium peut tenir la distance de la course en faisant de bons chronos. On va vérifier si le dur fonctionne bien. Je suis content. Le choix est difficile mais quoiqu'il arrive, les deux types sont bons."

Quartararo a disputé la quatrième séance d'essais avec deux gommes medium et même s'il doit encore glaner des informations avec le pneu dur, il ne pense qu'un gain important soit possible : "Je n'ai pas beaucoup en réserve ! Quand j'ai vu les 1'39 arriver en EL4, j'étais assez surpris parce que oui, j'étais proche de la limite, mais je n'ai pas grand chose en plus. Le dimanche, on veut plus et on peut faire un peu mieux, mais c'est plus parce qu'on trouve un petit plus le jour de la course. Mais je ne pense pas que c'est un 'extra.'"

Lire aussi :

Toutes les étoiles semblent donc s'aligner pour Fabio Quartararo, arrivé en Catalogne à la première place du championnat après avoir remporté trois des six courses disputées cette année, une plénitude qu'il n'avait plus connue depuis son second titre en CEV Moto3, catégorie où la pression n'est pas de la même intensité.

"J'ai connu ça, mais il y a de très nombreuses années, en CEV en 2014. Mais on ne peut pas comparer le Moto3 au MotoGP. L'an dernier, j'ai vécu de très bons moments à Jerez, mais c'était deux courses, puis il y a eu des hauts et des bas, une bonne course ici... À part le problème physique de Jerez, où je me sentais bien et où je savais que j'étais rapide, j'ai un bon rythme depuis le début de l'année. Je ne trouve pas ça plus dur de garder les pieds sur terre parce que je vois que mon travail porte ses fruits, donc je n'ai pas besoin de changer les choses, je continue de la même façon, physiquement et mentalement, avec l'équipe. Tout se passe bien donc je veux continuer dans cette direction."

partages
commentaires

Related video

À terre, Pol Espargaró a été contraint de "dépasser la limite"
Article précédent

À terre, Pol Espargaró a été contraint de "dépasser la limite"

Article suivant

Miller "en un seul morceau" et "excité" après une journée agitée

Miller "en un seul morceau" et "excité" après une journée agitée
Charger les commentaires