Fabio Quartararo a appris à "ne penser qu'au positif"

Solide leader du championnat durant la trêve estivale, Fabio Quartararo attribue sa réussite à une nouvelle approche. Son travail avec un psychologue lui a appris à rester calme dans les moments difficiles.

Fabio Quartararo a appris à "ne penser qu'au positif"

C'est un Fabio Quartararo transfiguré qui mène la danse en MotoGP à la mi-saison. Abattu à l'issue d'une année 2020 faite de promesses, avec ses premières victoires dans la catégorie et la tête du championnat durant plusieurs mois, mais au dénouement amer après une dernière partie plus difficile et une huitième position au classement final, le Français espérait rebondir en intégrant l'équipe Yamaha officielle.

Rebond il y a eu, et avec la manière puisque Quartararo a remporté quatre des neuf premières courses cette année, s'affirmant comme le pilote le plus régulier aux avant-postes. Ce retour au premier plan est le résultat d'une nouvelle approche, le leader du championnat ayant appris des difficultés rencontrées l'an passé pour être désormais capable de mieux se sortir des situations défavorables.

"J'étais vraiment un peu perdu en fin de saison parce que je savais que je n'avais plus mes chances au championnat et malheureusement, c'était de pire en pire sur la moto", se souvient Quartararo dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, à découvrir en intégralité demain. "Mais quand on menait encore le championnat et que je poussais comme un fou, j'ai également appris."

"Je pense que c'était important et que ces moments m'ont beaucoup aidé. Par contre, quand on était en difficulté l'an dernier, j'étais trop négatif, or il fallait voir le positif pour progresser, même si ce n'était que de deux ou trois dixièmes. On sait que ça fait une grosse différence, car même si on est à une seconde du premier, trois dixièmes peuvent faire gagner trois ou quatre positions. Et un championnat peut se gagner ou se perdre pour un point."

Lire aussi :

Fabio Quartararo a appris à faire le dos rond dans les moments plus difficiles pour lui cette année, parvenant à sauver trois points quand son arm-pump l'a empêché de conserver la première place du GP d'Espagne ou à décrocher un podium au Sachsenring dans un week-end pourtant difficile pour Yamaha, le second meilleur représentant du constructeur, Valentino Rossi, n'ayant pris que la 14e place.

"C'est différent cette année", se félicite Quartararo. "Même quand on est en difficulté, je me donne à 100% pour améliorer mes sensations et faire au mieux. En Allemagne, on ne pouvait pas jouer la victoire, [donc j'ai] essayé d'être le meilleur pilote sur cette moto et on a pu finir troisième, ce sont des points précieux pour le championnat. Donc j'ai changé, je pense qu'on a eu des problèmes l'an dernier et que maintenant j'ai beaucoup d'expérience grâce à ces moments difficiles. Maintenant, quand il y a de petites difficultés, je peux les surmonter et ne penser qu'au positif. Même quand on a du négatif, je pense juste au positif et à ce que je peux mieux faire."

Fabio Quartararo a appris à garder son calme

Cette nouvelle approche à été facilitée par le travail de Fabio Quartararo avec un psychologue, un besoin exprimé par le pilote dès son passage en Moto2 puis à la fin de la saison 2020. Le natif de Nice appréhende mieux les moments difficiles grâce à certains exercices auxquels il a même recours quand il est sur sa Yamaha. Il n'a pourtant pas eu besoin d'un soutien régulier.

"Sincèrement, je ne lui ai parlé que deux fois depuis novembre 2020, mais ça me suffit. Mon principal objectif était qu'il m'aide à garder mon calme, qu'il me donne quelques exercices à faire avant les essais ou quand je sens que j'ai besoin de les faire. Donc actuellement, je me rappelle que quand je suis en colère ou mécontent, je dois juste faire ces exercices pour garder mon calme. Rien de plus. L'exercice me prend moins de cinq secondes donc je peux le faire à tout moment – y compris sur la moto."

"Donc c'est assez facile et je sens que ça m'aide à garder mon calme. Et ensuite je gagne en maturité et en expérience, j'ai appris l'an dernier et j'ai réalisé les choses sur lesquelles je devais travailler cet hiver. Mais plus que le travail avec un psychologue, il s'agissait juste [de trouver] un moyen de garder mon calme."

Retrouvez l'interview de Fabio Quartararo en intégralité jeudi 15 juillet sur Motorsport.com.

Lire aussi :

Propos recueillis par Lewis Duncan

partages
commentaires

Related video

Pol Espargaró attend "beaucoup de choses, pas juste un châssis"
Article précédent

Pol Espargaró attend "beaucoup de choses, pas juste un châssis"

Article suivant

Line-up 2022 : Petronas SRT pense avoir "le luxe de choisir"

Line-up 2022 : Petronas SRT pense avoir "le luxe de choisir"
Charger les commentaires