Quartararo ramène le titre à Yamaha, six ans après Lorenzo

Fabio Quartararo a permis à Yamaha de renouer avec le titre des pilotes, une première depuis Jorge Lorenzo en 2015. Lin Jarvis, grand patron de la marque, compare surtout le Français à Valentino Rossi.

Quartararo ramène le titre à Yamaha, six ans après Lorenzo

Pour la huitième fois depuis la création du MotoGP, Yamaha s'est adjugé le titre pilotes, Fabio Quartararo succédant à Valentino Rossi (quatre titres) et Jorge Lorenzo (trois) pour faire triompher la marque.

Avec le sacre du Français, c'est la première fois en six ans que Yamaha retrouve la victoire au championnat pilotes MotoGP. Le constructeur japonais n'avait plus remporté la couronne suprême depuis la fameuse campagne 2015 et son final polémique qui avait fait le bonheur de Lorenzo face à Rossi. Battu cette année-là, le pilote Honda Marc Márquez avait repris sa domination sur le championnat la saison suivante, sans jamais plus céder face à ses rivaux jusqu'à sa blessure l'an dernier, pas même à Andrea Dovizioso (Ducati) qui, en 2017, a réussi à repousser l'échéance au dernier Grand Prix.

Depuis ce dernier titre de 2015, les pilotes Yamaha ont réussi à obtenir la récompense honorifique de vice-Champion du monde en 2016 (Valentino Rossi), puis la saison dernière. La deuxième place obtenue en 2020, par Franco Morbidelli, fut sans doute la plus lourde déception, car Marc Márquez était cette fois absent et tous les espoirs étaient permis.

Très prometteur l'année précédente, Fabio Quartararo avait quant à lui entamé cette saison si particulière par deux victoires, très vite annoncé favori pour le titre, toutefois la suite de son championnat l'avait inexorablement éloigné du sacre. Si l'on a beaucoup souligné l'inconstance du Français et ses difficultés à gérer la pression, la M1 n'était pas étrangère à son irrégularité, des problèmes de valves en début de saison ayant poussé le constructeur à une gestion prudente de ses moteurs par la suite et la moto ayant, comme la plupart de ses rivales, manqué de développement profond une fois la compétition lancée, compte tenu du gel imposé par la crise sanitaire.

En dépit d'avoir été la marque la plus victorieuse du championnat 2020, les trois titres avaient donc échappé à Yamaha : celui des pilotes était revenu à Joan Mir (Suzuki), malgré une seule victoire au cours de la saison ; celui des constructeurs à Ducati qui ne comptait que deux succès mais qui avait bénéficié d'un solide groupe de pilotes ; et celui des équipes à Suzuki qui avait cumulé 11 podiums avec ses deux représentants. Pour la quatrième année de suite, Iwata est reparti bredouille, le précédent titre obtenu étant celui des équipes en 2016.

Quartararo a "dépassé" les attentes de Yamaha

Les progrès de la machine dans sa version 2021, mais aussi la grande régularité de Fabio Quartararo ont permis de corriger le tir cette année et, cette fois, c'est fait : Yamaha inscrit à nouveau son nom au palmarès grâce à son jeune pilote, recruté fin 2019 dans le but d'écrire une nouvelle page d'Histoire pour l'après-Rossi. Lin Jarvis se dit impressionné par les performances, la maîtrise et la maturité montrés par Quartararo cette année, autant de qualités qui lui rappellent l'époque dorée où le #46 empilait victoires et titres.

"Je suis extrêmement heureux de pouvoir féliciter Fabio d'avoir déjà remporté le titre mondial à Misano", souligne le directeur général de Yamaha Motor Racing. "Nous avons demandé à Fabio de rejoindre l'équipe d'usine en 2021 parce que nous connaissions l'étendue de son talent. Il a non seulement répondu à nos attentes, mais il les a même dépassées."

"Fabio a évidemment toujours rêvé de devenir pilote d'usine et il était ravi de ce qui l'attendait, mais le changement d'équipe imposait quelques ajustements. Il a dû s'adapter à une nouvelle équipe tout en devant gérer la pression médiatique plus forte inhérente à une place de pilote dans une équipe d'usine."

"Fabio n'a eu aucun mal à s'intégrer dans l'équipe et à trouver la vitesse sur la YZR-M1 officielle, et il a vite décroché ses deux premières victoires [de l'année] à Doha et à Portimão. Nous savions alors que que quelque chose était possible cette année, mais Jerez a tourné au désastre. Fabio a dû composer avec un arm-pump et il a été opéré assez tôt dans la saison, un moment crucial pour les prétendants au titre. Cela aurait pu l'entamer mentalement, mais il n'a pas été perturbé. Il a surmonté cet épisode héroïquement et a montré dès le Grand Prix suivant qu'il était prêt à se battre à nouveau pour le podium."

"Nous avons vraiment été impressionnés par sa force mentale, qui lui a permis de n'être jamais plus loin que la huitième place dans de 'mauvais' week-ends de course, sauf quand il a eu l'arm-pump à Jerez, où il a pris la 13e place. Il n'a pas fini une seule fois hors des points cette saison."

"Ces statistiques parlent d'elles-mêmes. Elles montrent que Fabio n'a négligé aucun aspect et n'a pas laissé la pression du titre le troubler. Il se bat et se confronte à la concurrence avec fair-play, avec un talent pur et de vraies capacités de compétiteur. Et enfin, il jongle entre une volonté de victoire et de progrès acharnée et le plaisir sur la moto, une qualité que notre équipe a déjà constaté chez le pilote le plus victorieux de Yamaha dans la catégorie reine, Valentino Rossi."

Malgré la supériorité de Quartararo, récompensée aujourd'hui par la victoire au championnat pilotes, Yamaha n'a pas encore l'assurance de remporter les autres titres en jeu, pour lesquels Ducati lui oppose une résistance farouche. Il faut dire que les succès des M1 cette saison sont quasiment une exclusivité du #20, à l'exception d'une victoire revenue à Maverick Viñales et d'un total de trois podiums pour les collègues du Français. Quartararo qui a par ailleurs marqué 82 points à lui seul après le départ de Viñales, contre 12 pour le reste du groupe Yamaha. Pour remporter l'un ou l'autre des deux autres trophées, il faudrait donc que Quartararo réalise un exploit comparable à celui de Márquez lorsque celui-ci a porté quasiment seul la victoire de Honda aux championnats constructeurs et équipes par le passé.

Le palmarès du championnat MotoGP :

Saison

Titre pilotes

Titre constructeurs

Titre équipes

2002

V. Rossi

Honda

Repsol Honda Team

2003

V. Rossi

Honda

Repsol Honda Team

2004

V. Rossi

Honda

Gauloises Fortuna Yamaha

2005

V. Rossi

Yamaha

Gauloises Yamaha Team

2006

N. Hayden

Honda

Repsol Honda Team

2007

C. Stoner

Ducati

Ducati Marlboro Team

2008

V. Rossi

Yamaha

Fiat Yamaha Team

2009

V. Rossi

Yamaha

Fiat Yamaha Team

2010

J. Lorenzo

Yamaha

Fiat Yamaha Team

2011

C. Stoner

Honda

Repsol Honda Team

2012

J. Lorenzo

Honda

Repsol Honda Team

2013

M. Márquez

Honda

Repsol Honda Team

2014

M. Márquez

Honda

Repsol Honda Team

2015

J. Lorenzo

Yamaha

Movistar Yamaha MotoGP

2016

M. Márquez

Honda

Movistar Yamaha MotoGP

2017

M. Márquez

Honda

Repsol Honda Team

2018

M. Márquez

Honda

Repsol Honda Team

2019

M. Márquez

Honda Repsol Honda Team

2020

J. Mir

Ducati Team Suzuki Ecstar

2021

F. Quartararo

? ?
partages
commentaires
La France tient son champion !
Article précédent

La France tient son champion !

Article suivant

Márquez venait de "renoncer" quand Bagnaia est tombé

Márquez venait de "renoncer" quand Bagnaia est tombé
Charger les commentaires