Quartararo a su se sortir d'une "mauvaise situation"

Fabio Quartararo se satisfait de sa cinquième place au terme d'un week-end difficile à Valence. Le Français veut avant tout savourer son titre mondial avant de recevoir le trophée ce dimanche soir.

Quartararo a su se sortir d'une "mauvaise situation"

Fabio Quartararo a réussi à sauver la cinquième place dans un Grand Prix de Valence difficile pour Yamaha. Auteur d'un huitième temps décevant en qualifications, le Champion du monde est remonté à la sixième place en début d'épreuve. Il a doublé Jack Miller mais la Ducati était redoutable ce week-end et l'Australien a pu reprendre l'avantage quatre tours plus tard. La chute d'Álex Rins lui a permis de remonter au cinquième rang.

Quartararo s'est rapproché de Joan Mir dans la dernière partie de la course, pour voir l'arrivée 0"225 derrière son prédécesseur au palmarès du MotoGP. Se réjouit-il de ce résultat dans un week-end mal engagé ? "Sincèrement oui, parce qu'on était dans une mauvaise situation depuis vendredi matin, et on a eu un assez bon rythme [de course]", a souligné le pilote Yamaha sur le site officiel du championnat. "J'ai eu du mal avec le pneu avant depuis vendredi. On a modifié la moto pendant le warm-up et c'était légèrement mieux."

"On a eu beaucoup de mal mais on a décroché quelque chose de bien. Je voulais prendre du plaisir, plus que le résultat, et ça a été le cas aujourd'hui. Je suis super content, même si ce n'était pas le week-end que j'attendais. En 2019, on était très forts. Aujourd'hui, on était forts mais pas autant que ce que je voulais. J'ai pu profiter de la course et on a fini sur une bonne note."

Remy Gardner, Pedro Acosta et Fabio Quartararo

Remy Gardner, Pedro Acosta et Fabio Quartararo

Une fois la course finie, l'ensemble du plateau a célébré Valentino Rossi, désormais retraité du MotoGP, et Fabio Quartararo s'est prêté à la traditionnelle photo avec les deux autres Champions du monde, Remy Gardner en Moto2 et Pedro Acosta en Moto3. Il commence à réaliser l'ampleur de ce qu'il a accompli avant de recevoir le trophée récompensant sa saison ce soir.

"Quand on est pilote, on rêve toujours d'être Champion du monde. Pour moi, la photo avec les trois Champions du monde, mettre mon nom sur le trophée ce soir... Il y a beaucoup de choses qui font réaliser qu'on est Champion du monde. On a deux jours de test, on va beaucoup s'amuser puis beaucoup travailler parce qu'on a vu les gros progrès de Ducati dans la deuxième partie de la saison."

Cette fin de saison n'a pas été idéale pour Fabio Quartararo, qui n'a pas pu goûter aux joies du podium depuis Austin. Les trois derniers Grands Prix de l'année ont tous apporté leur lot de difficultés face à des Ducati de plus en plus performantes mais la mainmise actuelle des motos rouges rend son sacre encore plus agréable.

"Le titre, il est là. Ce soir, j'aurai ma petite plaque sur le trophée. C'est même assez cool d'aller au gala et de voir que Ducati a gagné chez les constructeurs, équipes, équipes indépendantes et pilotes indépendants, et qu'on a réussi à avoir le titre de Champion du monde avec Yamaha. [La fin de saison] ne gâche pas du tout le titre. Je pense ça sera très amusant ce soir."

Lire aussi :

partages
commentaires
Bagnaia : "Valentino avec moi sur la plus haute marche du podium"
Article précédent

Bagnaia : "Valentino avec moi sur la plus haute marche du podium"

Article suivant

Rossi fier de sa dernière course : "J'ai voulu être pilote jusqu'au bout"

Rossi fier de sa dernière course : "J'ai voulu être pilote jusqu'au bout"
Charger les commentaires